C'est l'été, il fait beau, il fait chaud, tu vas prendre des coups de soleil sur les pieds et, comme chaque année, tu vas enchaîner les conneries. C'est pour cette raison - et parce que nous avons un grand cœur - que nous te prodiguerons dans le Guide de l'Eté durant toute la période estivale quelques conseils pour éviter de rentrer à la maison avec un bras en moins et un enfant en plus. La bise et bon été !

Top partenaire [?]

Angoisse, stress, dépression… le plantage de parasol est le souci quotidien des vacanciers. Il peut s’envoler, tomber et il a le culot de vous transpercer l’aorte quand il s’écrase sur vous. Un parasol mal planté, c’est un parasol qu’on doit toujours surveiller. Il vous tient toujours en alerte et ruine vos vacances. Et personne n’aime voir sa journée de plage gâchée parce qu’un connard s’est fait embrocher par un parasol mal enfoncé.

1. Le planter bien droit et bien enfoncé

Il suffit de pousser le bâton très fort jusqu’à ce que ce dernier soit envoyé le plus profondément possible. Pour simplifier la tâche, on peut effectuer un mouvement rotatif de type clou. L’important, c’est de l’enfoncer aussi loin qu’on le peut. Si la force manque, on peut avoir recours à un bel Hercule ou une belle Diane chasseresse présent sur la plage. Il vous aidera et vous pourrez même l’observer discrètement derrière vos verres fumés.

Source photo : Giphy

2. Le planter de biais

Le parasol est comme du saucisson : il est plus facile de le couper en biseau. Planter son parasol de biais permet d’avoir un meilleur angle de pénétration du sable et l’enfoncer plus profondément. Or, comme le dit l’adage, un parasol bien planté est un parasol qui ne tombe pas. Inconvénient : il faudra le faire pivoter en même temps que le soleil et recommencer l’opération autant de fois que nécessaire.

Source photo : Giphy

3. Le renverser

D’après une étude très sérieuse de l’université de Scotland Yard Waterpolo, si le parasol a tendance à choir, c’est parce que tout le poids est situé en haut, dans le chapeau. Or, en raison d’un phénomène physique complexe appelé gravité, les choses lourdes ont tendance à tomber. C’est pourquoi, si on le retourne, la lourdeur étant située directement sur le sol, le parasol ne cherra pas. Vous pourrez alors vous ombrager à l’aide du bâton resté dans les airs.

Source photo : Giphy

4. Utiliser une pelleteuse

Quelle est la chose la plus dure quand on plante un parasol ? Les amis, la réponse est dans la question : le planter. On pourra donc former un trou préalable à l’aide d’une pelleteuse, y mettre le parasol, bétonner et reboucher. ET HOP ! Il ne pourra plus s’envoler, même sous la torture d’un marteau piqueur.

Source photo : Giphy

5. Demander à la faune locale de vous aider

Les princesses Disney appellent les animaux en chanson : n’hésitez donc pas à sortir votre plus belle voix pour appeler les animaux marins. Une bande de moules et de crustacés surgiront, peut-être même accompagnés de leurs amis les mouettes et s’uniront afin de planter le parasol. Le petit plus : sitôt qu’ils vous auront aidés, on pourra les mettre directement dans la marmite pour profiter d’un bon plateau de fruits de mer sous le parasol fraîchement installé.

Source photo : Giphy

Grâce à Topito, plante ton parasol et bronze à l’abris du soleil et des mélanomes !