Vous connaissez le petit panneau humoristique accroché au-dessus du lavabo au troisième étage de la COGEMA, où vous vous rendez tous les jours ouvrés depuis 15 ans à 11h18 tout pile pour procéder au premier cacounet de la journée ? Oui, vous le connaissez : mais l’avez-vous bien lu ? Le temps aidant, ses conseils sont devenus si familiers qu’ils en seraient presque invisibles. Pourtant, l’écriteau est votre meilleur rempart contre la barbarie des germes.

1. Enlever ses bagues

Ça paraît évident, mais on aurait tendance à l’oublier. Enlever ses bagues avant de se laver les mains a deux objectifs : le premier de permettre à l’eau, au savon, et à l’action frotteuse d’atteindre la zone située sous la bague ; la seconde de ne pas oxyder cette magnifique bague cœur de chez Claire’s que votre amoureux de cinquième vous a offerte trois jours avant que vous le larguiez pour Jean-Jérôme.

2. Se laver les mains minimum 15 secondes (avec du savon)

Il faut frotter au moins 15 secondes pour que le lavage des mains soit efficace. Les enquêtes réalisées montrent que la plupart des gens ne consacrent pas suffisamment de temps à se frotter les mains l’une contre l’autre, sauf bien sûr les méchants dans les films qui se frottent les mains à tout vent, mais ceux-là n’utilisent pas de savon. Pour savoir si vous vous lavez les mains suffisamment longtemps sans pour autant vous lancer dans un compte à rebours fastidieux, accompagnez votre passage au lavabo d’une chanson insupportable et cessez de frotter quand vous ne pouvez plus tolérer la chanson.

Source photo : Giphy

3. Se les laver régulièrement

Il faut se laver les mains : après être allé aux toilettes, avant et après les repas, en sortant des transports, avant de faire la cuisine, après le ménage ou avoir descendu la poubelle, après vous être mouchés, après avoir caressé Choupi votre lévrier angora, mais aussi après avoir fait l’amour et globalement quand elles sont sales.

4. Bien se laver les ongles

Vous n’avez jamais remarqué la petite ligne marron qui se dépose entre l’ongle et le doigt ? Si ? Alors vous avez une hygiène des mains dégueulasse. Quand je pense que je l’ai mangé, votre gigot, alors que vous aviez une sorte de chenil à miasmes sous les ongles, j’en ai des hauts-le-cœur. Et la brosse à ongle, c’est pour les cons, c’est ça ? On prend pas le temps de frotter parce qu’on a mieux à faire, comme refiler ses maladies à la terre entière ?

5. Ne pas oublier les zones entre les doigts

En se lavant les mains, la plupart des gens se contentent de frotter leurs paumes l’une contre l’autre et de faire un rapide détour par le dessus de la main. Dans une saine imitation d’un logo pour la paix où les peuples se donnent la main, nous vous conseillons au contraire de joindre vos doigts en un tremblement diffus de manière à éliminer les résidus nichés dans l’interstice entre votre pouce et votre index, votre index et votre majeur, votre majeur et votre annulaire, votre annulaire et votre auriculaire, mais pas votre auriculaire et votre pouce, sinon votre main est circulaire et nous voilà confrontés à un autre problème que celui de l’hygiène.

Source photo : Giphy

6. Se laver jusqu'au poignet

Dans « main », il y a « doigt », « phalange », « métacarpe », « paume ». Dans « paume », il y a « paume ». C’est-à-dire toute la paume, pas simplement le haut.

7. Rincer abondamment

Une fois toutes ces opérations réalisées, c’est un sentiment apaisé, celui du travail bien fait, qui irrigue nos neurones. Pas de doute, nos mains sont propres. Pour autant, ne criez pas victoire trop tôt : des mains propres pleines de savon ne sont pas vraiment propres, puisque les microbes n’ont pas encore entamé leur grand voyage en direction des égoûts. N’oubliez donc pas de rincer vos mains sous l’eau jusqu’à disparition totale des traces de mousse.

Source photo : Giphy

8. Bien se sécher

Dernière étape de ce lavage décidément bien plus complexe qu’on ne le croirait (c’est fou, hein, quand on y pense, la complexité des actions humaines), il faut bien se sécher les mains de manière à ne pas entretenir un climat humide propice à l’apparition de nouvelles bactéries (ça serait con). Les séchoirs automatiques sont les plus adaptés à cette étape, mais une serviette propre fera l’affaire.

9. Utiliser un gel hydroalcoolique si jamais l'évier est dégueulasse (comme chez Topito par exemple)

Les gels hydroalcooliques ne remplacent pas l’eau et le savon mais sont quand même pratiques si on n’a pas accès à un lavabo ou si l’évier en question est dégueulasse, comme dans le Tiers-monde, par exemple (oui, je sais, on ne parle plus de Tiers-monde depuis 1985, mais je fais ce que je veux, mes parents sont vieux, ils m’ont transmis des expressions bizarres, d’ailleurs je dis dix-neuf-cents et non pas mille-neuf-cents, c’est comme ça).

10. Reprendre ses bagues

Ce serait con de se faire chiper la bague Claire’s.

Ça y est ! Vous pouvez tranquillement vous curer le nez sans risque de vous refourguer la grippe.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :