Lyon est peut-être la ville la plus agréable à vivre pour les étudiants, mais encore faut-il réussir à s’y intégrer. Les Lyonnais n’étant clairement pas les personnes les plus chaleureuses du monde, mieux vaut connaître deux, trois, voire même dix petites choses pour s’intégrer facilement dans l’ancienne capitale des Gaules.

1. Aimer passer son temps à bouffer

Lyon n’est pas la capitale française de la gastronomie pour rien. Ses habitants sont de véritables gloutons qui passent une bonne partie de leur temps libre dans les restaurants de quartier. Et ne leur parlez pas des bouchons à touristes, le Lyonnais les fuient comme la peste stéphanoise. Ce dernier préfère son petit restau dans lequel il a ses habitudes et où il aime se retrouver entre gones. Accessoirement, le Lyonnais bouffe comme dix et vous regardera d’un air accusateur si vous ne mangez pas assez à son goût, avec le risque de vous prendre pour un Parisien.

Source photo : Giphy

2. Ne pas jouer les frileux

À Lyon, il fait aussi froid l’hiver, que chaud l’été. Les Lyonnais eux s’en foutent, de toute façon, ils ont tout le temps chaud. Il suffit de les voir traîner en t-shirt dans la rue par 10 degrés pour comprendre qu’ils ne sont décidément pas gaulés comme nous. Leur organisme doit abriter une sorte de microclimat qui les protège du froid, on ne voit que ça. Pour vous intégrer, un conseil : éviter de sortir en doudoune tant que les températures ne sont pas descendues en dessous de 5 degrés… votre réputation en dépend.

Source photo : Giphy

3. Porter des pantalons de couleur

Ce détail vestimentaire peut paraître un peu cliché, mais si vous viviez sur la Presque-île ou vers le 6e arr, vous seriez choqué de voir le nombre d’hommes se balader avec des pantalons aux couleurs pastel, quand ce n’est pas un rouge pétant. Ça pique un peu les yeux, mais si vous cherchez à vous intégrer dans ces quartiers un peu chicos, il va falloir adapter votre garde robe.

Source photo : Giphy

4. Avoir des mômes (plein)

Le Lyonnais est très (très) famille. Vous voyez la bande dessinée Les Triplés, avec ses têtes blondes ? À Lyon on croise ce genre de tribu tous les 100 mètres. À tel point, qu’on a parfois l’impression de vivre dans les pages du Figaro Madame. Donc, si vous avez des gamins (blonds c’est encore mieux), c’est le jackpot assuré, et l’espoir d’une vie sociale dense par enfants interposés.

5. Ne pas gueuler lorsque les voisins font du bruit

Contrairement aux Savoyards qui n’hésitent pas à ouvrir leur gueule au moindre bruit dans l’immeuble, les Lyonnais sont plutôt du genre docile lorsqu’ils sont confrontés à des problèmes de voisinage. Docile ou peureux on hésite encore. En gros, si quelqu’un met ses basses à fond au point de faire trembler les murs, il ne faut pas s’attendre à voir un voisin aller se plaindre auprès de l’intéressé. À Lyon, on souffre en silence et si quelqu’un ose appeler les flics, c’est sans doute un Parisien intolérant. Donc, pour vous intégrer, évitez de jouer le rabat-joie avec le voisinage. Profitez-en plutôt pour organiser des soirées chez vous, personne ne viendra vous emmerder à cause de la musique trop forte, ou autres nuisances sonores.

6. Aimer faire du ski...

À Lyon, pour savoir si la saison de ski a débuté, il suffit de regarder dans la rue le weekend. S’il y a 2 fois moins de monde que d’habitude, vous pouvez être sûr que les pistes sont ouvertes. Au moindre flocon sur les sommets, les Lyonnais profitent de leur samedi et dimanche pour aller dévaler les pentes et descendre quelques verres de vin chaud. Pour nouer connaissance, faites-en de même. Il existe plein de cars qui partent le weekend en direction des stations de ski. C’est pratique, pas cher et c’est aussi l’occasion de croiser plein de nouvelles têtes.

Source photo : Giphy

7. … et de la trottinette (voire du Gyroroue)

Les Lyonnais ne sont pas plus écolos que vous et moi, c’est juste que circuler en voiture dans la ville est tellement galère, que les modes de transport alternatifs comme le vélo (l’ancêtre du Velib a vu le jour à Lyon), la trottinette et depuis quelques mois, le gyroroue électrique sont de plus en plus utilisés. La ville est plutôt bien pensée pour se déplacer à la force des mollets et ça permet de croiser du monde qui, comme vous, a décidé d’aller bosser les cheveux au vent.

Source photo : Giphy

8. Passer vos dimanches au Parc de la Tête d’Or (et sur les quais de Rhône)

Comme partout en France, pas mal de choses sont fermées le dimanche à Lyon. Conséquence, tout le monde se retrouve un peu toujours aux mêmes endroits pour la balade dominicale. Au choix, on a le vieux Lyon, les pentes, ou mieux encore, le long des quais de Rhône jusqu’au Parc de la Tête d’Or et son célèbre zoo gratuit, où les visiteurs sont presque aussi serrés que les animaux dans leur cage.

9. Parler comme un Gone

Pour vous aussi, l’intégration passe par l’apprentissage de la langue locale. Si à Lyon, on parle français, mieux vaut connaître quelques expressions typiques pour être sûr de passer pour un vrai Gone.

10. Ne jamais dire du bien des Stéphanois

À côté de la rivalité qui oppose les Lyonnais aux Stéphanois, la gueguerre entre les Lannister et les Stark passerait presque pour des chamailleries de cour de récré. Un conseil : ne dites jamais publiquement du bien des Stéphanois, même si vous le pensez très fort, si vous ne voulez pas vous retrouver au centre d’un débat arriéré sur la réputation des uns et des autres. Le Moyen Âge avec ses guerres de clochers n’est jamais très loin quand on y pense.

Source photo : Giphy

Heureusement, il n’y a pas que des Lyonnais à Lyon :) !

Source : la vie