Pose ton fouet cow-boy, tu n'en auras pas besoin pour trouver de l'or. Elle est finie l'époque de la ruée ; pas besoin de cacher ta bourse dans ta chambre de saloon et de garder le doigt sur ton Remington pendant ton sommeil. Aujourd’hui les chercheurs d’or portent des baskets et extraient ce métal précieux avec de grosses machines. Si tu veux plonger dans cet univers extraordinaire, découvre une ruée vers l’or des temps modernes dans Alaska, la ruée vers l’or à partir du 8 janvier à 20h45 sur Discovery Channel !

Top partenaire [?]

1. L’Alabama Gold Camp

L’Alabama était autrefois une des destinations les plus prisées des chercheurs d’or. La région dispose de sa propre ceinture d’or, au centre de laquelle on peut trouver l’Alabama Gold Camp, un lieu dédié aux chercheurs d’or qui peuvent apprendre les techniques d’orpaillage à 35 bornes de Lineville. Les montagnes et les rivières auront toutes les chances de satisfaire votre soif d’or.

2. Les Appalaches canadiennes

La région de la Beauce, au Québec, accueille depuis quelque temps une activité inhabituelle : de nombreuses compagnies d’extraction d’or se sont en effet installées dans les Appalaches canadiennes suite à des études indiquant que la région pourrait contenir des ressources insoupçonnées en or. Tout est né d’une rumeur qui a circulé dans le milieu selon laquelle on aurait trouvé de l’or dans les roches sédimentaires de la chaîne montagneuse.

Bref, il est sans doute temps d’aller jeter un oeil dans le coin avant que l’ensemble de la Beauce soit noyautée par des mines d’or.

3. Au Super Pit de Kalgoorlie, en Australie occidentale

Il s’agit là d’une mine d’or à ciel ouvert absolument gigantesque qui emploie plus de 500 personnes et produit plus de 28 tonnes d’or par an. Mais rien n’empêche les personnes motivées de sonder l’extérieur de la mine, la région étant réputée pour être particulièrement aurifère.

Crédits photo (creative commons) : CC-BY-SA-3.0

4. La rivière Elvo, en Italie

Dans le nord du Piémont italien, la rivière Elvo est réputée dans les milieux des chercheurs d’or. Il s’agissait autrefois d’une partie importante d’une mine d’or romaine aujourd’hui abandonnée. Mais la région reste riche en or et les orpailleurs s’y rendent régulièrement. L’endroit est charmant, on s’y sent bien, et l’ambiance n’a rien à voir avec celle d’une mine d’or romaine pleine d’esclaves. En réalité, les orpailleurs qui s’y rendent font plutôt ça pour l’amour du geste. Toujours est-il qu’on peut effectivement trouver de l’or en s’armant des outils nécessaires. Tout en passant un moment agréable dans une région italienne plus accueillante que les déserts arides de l’Ouest américain.

Crédits photo (creative commons) : F Ceragioli

5. A Dawson City, au Nord-Ouest du Canada

A la frontière entre le Canada et l’Alaska se trouve Dawson City, une ancienne ville prisée lors de la ruée vers l’or en raison de sa proximité avec la rivière Yukon. La ville a accueilli une mine au tout début du XX° siècle, mais la folie de l’or s’est peu à peu tarie. Toutefois, l’endroit est encore amusant à visiter (et l’on peut toujours essayer de trouver de l’or au fond des eaux), d’autant que des organismes touristiques organisent des visites en lien avec l’orpaillage en fournissant aux curieux le matériel nécessaire.

6. Le Sud de l'Ecosse

La région a longtemps été la référence européenne pour les fous de l’or. La région de Cononish est notamment un bon point de passage pour qui espère trouver du métal précieux en sondant les rivières (et boire du whisky à la santé des orpailleurs). C’est d’ailleurs là qu’ont ouvert les dernières mines d’or du pays, preuve que l’on peut s’y rendre avec une bonne chance de ne pas se casser le nez.

7. Crow Creek, en Alaska

La mine de Crow Creek, en Alaska, date de 1896. Si la mine n’est plus en activité, tout l’or du coin n’a pas encore été trouvé par les orpailleurs. Aujourd’hui transformée en musée participatif, la mine propose aux visiteurs de les équiper comme des chercheurs d’or et des guides vous mènent aux lieux les plus porteurs pour trouver de l’or en vous enseignant les techniques rudimentaires de l’orpaillage.

8. La Laponie finlandaise

Entre légende et réalité, la Laponie est connue des orpailleurs pour être la région où l’on trouve l’or le plus pur du monde. C’est notamment dans les rivières Lemmenjoki et Ivalojoki que circulerait le précieux métal. Depuis 150 ans, la région attire régulièrement les chercheurs d’or, avec toujours cette idée un peu folle que l’on pourrait devenir riche du jour au lendemain. Le mieux est de se rendre au village de Tankavaara, base de départ de toutes les recherches aurifères.

Crédits photo (creative commons) : Gouwenaar

9. En France, dans la région de Caumont-L'Eventé en Normandie

A 40 bornes de Bayeux, les ruisseaux qui entourent la commune de Caumont sont connues pour charrier des petites quantités d’or. On pourra donc faire un détour avant d’aller à Omaha Beach, quitte à récolter suffisamment d’or pour se payer une glace tranquille en bord de mer ; plus, ça paraît optimiste.

10. Au Sud des Andes

A la frontière entre le Chili et l’Argentine, de même qu’au Sud du Pérou, on trouve de nombreuses mines d’or implantées. Les Andes sont en effet une région assez riche en or, même s’il peut être difficile de trouver des endroits non achetés par des multinationales moyen-gentilles. Une promenade en montagne peut toutefois donner lieu à une découverte sympa à condition de bien sonder les rivières.

Sources : Génération Voyage, Orpaillage.fr, CNN

L'or ? J'adore. Et pour découvrir des personnages et aventures incroyables, à partir du 8 janvier, découvre la ruée vers l’or des temps modernes dans Alaska, la ruée vers l'or sur Discovery Channel !