Le hockey sur glace est, paraît-il, le sport collectif le plus rapide au monde. C'est aussi un sport où de grosses brutes font du patin à glace et se tapent dessus pendant que des supporters ivres les encouragent à "chicorer" plus fort en lançant leur bière. (On caricature, un peu.) En France, le championnat élite s'appelle la Ligue Magnus (en référence à Louis Magnus, un grand monsieur du hockey sur glace français). Il regroupe 14 équipes qui ont toutes des noms marrants et surtout, il reprend ses droits tout bientôt. Petite revue d'effectif avant de lâcher les bêtes sur la glace.

  1. Les Gothiques d'Amiens
    A la fin des années 90 et au début des années 2000 Amiens c'était un club qui comptait. 2 fois champions de France (1999, 2004) et toujours parmi les favoris. Mais ça, c'était avant. Depuis le Hockey Club Amiens Somme est un peu rentré dans le rang mais reste un club modèle dans la formation des jeunes et l'un des prétendants les plus sérieux aux places d'honneurs.
    Le logo : Cette magnifique gargouille en colère semble être un croisement entre un orque des Terres du Milieu et Boy George, de quoi faire peur aux adversaires, c'est évident.

    1
    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  2. Les Ducs d'Angers
    Angers c'est un peu l'inverse d'Amiens. Avant, c'était un club moyen dans l'Élite. Maintenant, c'est l'un des favoris. Toujours placé, très rarement vainqueur (un seule coupe de France, en 2007). L'année dernière ils ont participé aux 3 finales nationales mais n'ont rien gagnés du coup pour la prochaine saison, ils ont un peu les dents longues.
    Le logo : Le grand-duc au regard oscillant entre soif de sang et conjonctivite ne laisse pas de place au doute : ça va chier.

    2
    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  3. Les Albatros de Brest
    En 96 et 97 le patron, c'était Brest. Depuis, le club a déposé le bilan et a du gravir tous les échelons menant à la Ligue Magnus, lentement mais surement. Tout juste promus, ils ne vont certainement pas retrouver leur gloire d'antan tout de suite mais ils sont là. C'est déjà ça.
    Le logo : clin d'oeil baudelairien évident, cet oiseau des mers tout en paradoxe oscille entre grâce et maladresse, à l'image de son club.

    3
    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  4. Les Diables rouges de Briançon
    A Briançon c'est pas bien grand mais le hockey, on maîtrise. L'armoire à trophées s'enrichit régulièrement de quelques coupes depuis 2010. Mais le problème c'est qu'en championnat, ils n'y arrivent pas. Mais tout vient à point à qui sait attendre. Cette saison sera peut être la bonne.
    Le logo : Si on se concentre on voit bien le diable jouer au hockey en bas de ce logo qui ressemble quand même beaucoup à une enseigne de banque ou de compagnie d'assurance.

    4
    Source photo : dna
  5. Les Drakkars de Caen
    A Caen on joue au hockey depuis pas mal de temps. Du coup, on sait former des jeunes. Mais c'est un peu dur pour les jeunes en Ligue Magnus. Du coup c'est un peu dur d'y rester. Mais ça fait quelques temps qu'ils s'y sont installé dans ce championnat et ça pourrait durer encore plusieurs années.
    Le logo : Un drakkar grimaçant soutenu par une superbe typo virile mais correcte : les caennais ne font pas dans la subtilité, et c'est bien normal.

    5
    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  6. Les Chamois de Chamonix
    Chamonix c'est un peu le Montréal français: le berceau du hockey national, un palmarès long comme le bras (30 titres de champion, un record) mais une armoire à trophées qui ramasse la poussière depuis (trop) longtemps. Du coup au pied du Mont-Blanc on fait tout pour y remédier. Et un jour, ça va marcher.
    Le logo : Peut-être le logo le plus réussi de la ligue. Pourtant ce n'est pas facile de représenter un chamoi démoniaque sans savoir l'air ridicule.

    6
    Crédits photo (creative commons) : chamonixhockey
  7. Les Ducs de Dijon
    Depuis une dizaine d'années Dijon a intégré la Ligue Magnus sans la quitter. Et si les débuts ont été difficiles, le club progresse tout le temps. Ils ont même achetés une armoire pour ranger 2 Coupes de France (2006 et 2012). Un concurrent sérieux au titre cette année.
    Le logo : Encore un logo très réussi avec un chevalier hockeyeur qui aurait pu sortir d'un jeu d'arcade des années 80. Dijon, jamais game over.

    7
    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  8. Les Dauphins d'Épinal
    Eux ils ont bien faillis ne pas faire partie de ce top. Mais puisque être sur Topito c'est la méga classe ils ont fait des efforts dans le budget pour être là. Et puis ils sont plutôt sympas et on est habitué à les voir là. En plus ils ont une patinoire toute neuve.
    Le logo : On ne va pas se mentir, ce logo est foiré. Tout partait bien mais le visage du dauphin pose un énorme malaise. On préfère passer au suivant avant que ce dauphin violeur ne passe à l'action.

    8
    Crédits photo : designsc
  9. Les Rapaces de Gap
    A Gap, on forme des jeunes. Et des fois on gagne des titres. Mais ça, ça fait longtemps qu'ils ne l'ont pas fait. Du coup ils voudraient bien recommencer. Surtout dans leur patinoire flambant neuve.
    Le logo : Le plus américain des logos, les mecs ont tout compris. On ignorait que les aigles avaient des dents, mais à part ça, beau boulot.

    9
    Source photo (creative commons) : laprovence
  10. Les Brûleurs de Loups de Grenoble
    A Grenoble le hockey c'est une affaire qui tourne. Et comme ça ne leur suffit pas d'avoir la plus grosse patinoire du championnat, ils vont aller jouer au Stade des Alpes. Rien que ça. Et pour être bien sûr de pas se louper dans cette opération, ils sont allés chercher des supers joueurs, histoire de gagner un titre parce qu'ils trouvent que ça fait longtemps qu'ils n'en ont pas eu.
    Le logo : Pas facile de se trouver un logo quand on s'appelle les brûleurs de loups. On sait pas trop pourquoi les mecs veulent cramer du leu mais visuellement ça doit bien faire flipper les mecs d'en face.

    10
    Source photo : twitter
  11. Les Pingouins de Morzine-Avoriaz-Les Gets
    Un nom à rallonge mais des finances un peu courtes. Du coup, le HCMAG a été obligé de faire des économies. Et plein de gens les voient galérer cette saison. Ce sera peut-être vrai mais ils pourraient bien surprendre pas mal de monde.
    Le logo : On ne peut pas dire que ce logo soit réussi mais encore une fois, ce n'est pas chose aisée que de se trouver une identité visuelle quand on s'appelle "Les Pingouins de Morzine-Avoriaz-Les Gets".

    11
    Crédits photo (creative commons) : hcmag
  12. Les Dragons de Rouen
    Gary Lineker a dit: «Le football est un jeu simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent.». On pourrait dire que dans le hockey français c'est toujours Rouen qui gagne. Ils ont gagnés 12 des 20 derniers championnats (dont les 4 derniers). Avec une ribambelle de coupes pour bien montrer qui sont les patrons. Et aussi une Coupe d'Europe (qu'ils accueilleront aussi cette saison). Sincèrement, on voit pas qui pourrait les battre.
    Le logo : Un dragon bodybuildé mais à qui il manque des dents, on reste sur notre faim, même s'il est loin d'être le pire de la ligue Magnus

    12
    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  13. L'Étoile Noire de Strasbourg
    A Strasbourg on aime bien le hockey. Mais on aime bien d'autres choses aussi. Du coup le hockey n'est pas la priorité et les comptes ont un peu de plomb dans l'aile. L'équipe n'est pas aussi prometteuse que les dernières années mais si la Force est avec eux, les strasbourgeois sont capables de grandes choses.
    Le logo : Du bleu, du noir, du jaune, des étoiles, on ne voit vraiment pas ce qui pourrait mal tourner visuellement parlant.

    13
    Source photo : estvideo
  14. Les Ours de Villard de Lans
    Il n'y a que 4 000 habitants à Villard donc forcément pas beaucoup d'argent. Mais ça n'empêche que les Ours sont très malins dans leur gestion et qu'ils sont considérés comme de bons outsiders. Malgré un glorieux passé ils se sont un peu mis en hibernation ces derniers temps. Leur réveil pourrait faire très mal.
    Le logo : Un joli travail tout en nuances de bleu pour un ours en colère qui voudrait ne faire qu'une bouchée des pingouins, hiboux et autres volatiles de la ligue Magnus.

    14
    Source photo : lesoursdevillard

Et si vous voulez en savoir plus sur la saison à venir, cliquez donc ici.