Etre enceinte, globalement, c’est la plaie. Tu entendras toujours des meufs te dire « nan mais moi c’était la plus belle période de ma vie, j’me suis jamais sentie aussi épanouie, bla-bla-bla ». Arrêtons les mythos deux minutes, tu veux bien ? Etre enceinte, c’est globalement passer 9 mois à faire attention à tout ce que tu manges, à ne pas boire/fumer, à vomir, à ne plus rentrer dans tes fringues, et à avoir mal partout. Mais il y a quand même quelques avantages.

1. Tu fascines les gens

C’est le fait d’avoir un gros ventre avec un alien dedans qui attire l’attention, mais pas de la mauvaise manière (en général). Tu es le centre de l’attention, et ça fait du bien à ton égo.

2. Tu peux t'assoir dans le bus ou le metro.

Le métro ou le bus est bondé ? Pose une main sur ton ventre arrondi et soupire un peu, et pouf, magie: une place se libère à côté de toi. Marche aussi avec les files d’attente. Et si jamais t’es entouré de gros connards, sache que tu peux commander une Carte Familiale de Priorité à la CAF, qui oblige un peu les cons à te laisser la place. Nan mais oh.

3. Tu peux lâcher des pets

Et dire, l’air faussement gêné « désolée, c’est le bébé qui comprime mes intestins, je ne peux pas contrôler… » Alors qu’en fait tu peux, mais c’est vachement plus sympa de péter en public.

4. Tu peux te faire des orgies de bouffe

En prétextant que tu manges pour deux. Ce qui est complètement faux: tu ne dois pas manger deux fois plus, mais deux fois mieux. Mais bon, tu t’en fous, t’es enceinte, tu fais ce que tu veux.

5. Tu peux te fringuer n'importe comment

Pas besoin de te prendre pour Kate Middleton enceinte du prince Georges, et avoir une garde-robe de ouf. Tu peux aussi te balader un jogging et Birkenstock, tout le monde s’en fout, à commencer par toi. C’est déjà assez galère de se fringuer quand t’es à 8 mois de grossesse, alors autant en profiter pour passer tes journées en pyjama.

6. Tu peux choisir de ne pas aller aux soirées chiantes

Prétexte tout trouvé pour ne pas aller au pot de départ de Jean-Hugues du boulot: « déso, trop enceinte, j’ai du mal à marcher, suis trop fatiguée ». Personne n’ira vérifier que t’es en vrai en train de danser sur du Beyoncé dans ton salon.

7. Tu peux te faire masser à volonté

T’as mal au dos, aux jambes, aux pieds, aux épaules, bref, tu t’es fait rouler dessus par un 33 tonnes. Heureusement, ton mec ne cherche qu’à t’aider et à te soulager (vu que tout ça c’est de sa faute, le salaud), et n’aura pas la possibilité de dire non à tes demandes plus ou moins subtiles de massage des orteils. S’il ne veut pas, pleure en disant que tu détestes ton nouveau corps qui a changé, et que tu as peur d’accoucher. Ça marche à tous les coups.

8. Tu peux envoyer ton mec acheter des Tagada à 2 heures du mat'

Parce que « c’est pas moi, c’est le bébé qui veut ». Ouais ouais, genre.

9. Tu peux claquer ton PEL en shopping

Même si c’est pas des fringues pour toi mais pour ton enfant à naître, ça reste du shopping. Ça remonte toujours le moral ces trucs-là.

10. C'est le moment de réaménager ton appart

De changer de déco, de réaménager l’espace… La nidation, c’est top. T’auras l’impression de déménager, alors que t’auras juste fait de l’espace. J’te jure, ça aide à remonter le moral quand t’es pas au top de ta forme (après avoir vomi 3 fois et vu sur la balance que t’avais pris 2 kg pendant la nuit, par exemple.)

Et toi, de quoi t’as profité quand tu étais enceinte ?