AH l’amour. C’est un des thèmes préférés des chanteurs pour s’exprimer, et on a tout un tas de chansons sur le sujet. Y’en a des très bien, avec des belles histoires qui se passent bien, avec des séparations tristes ou même avec de la bonne grosse drague. Mais certains chanteurs ont l’air d’être très mauvais pour choper en musique, et il suffit de jeter un œil à leurs paroles ou à leurs clips pour s’en rendre compte. On parle des beaux losers et des gros forceurs de l’amour. Ceux qui devraient prendre des leçons.

1. Luis Fonci (Despacito)

C’est la chanson qui est revenue au sommet en ce moment, tout le monde danse dessus n’importe où parce qu’on en a fait un challenge sur le web. Mais quand on écoute bien le texte, on voit que Luis Fonci c’est pas vraiment le roi pour faire du gringue. « Avec moi ton cœur va faire boum boum, tu sais que tu es à la recherche de mon boum boum. » Rien que ça. Déjà je suis pas sûr de savoir ce que c’est que son « boum boum », et j’imagine que la fille en question n’en a aucune idée non plus. Mais surtout, c’est d’une ringardise sans nom. Selon des études sérieuses, les chances de pécho en citant du Luis Fonsi sont proches de 1 sur 1 million.

2. Chocolat - Lartiste

On va pas revenir sur son nom d’artiste (mdr) qui est bien dégueu. Passons directement aux paroles : « J’ai voulu percer ton cœur en titane, j’ai vite compris que j’n’étais pas de taille. » Au moins le mec est lucide, il a compris qu’il ne parviendrait pas à ses fins comme ça. Puis balancer qu’une fille est « sexy raffinée » trois fois de suite n’a jamais aidé personne à séduire.

3. Keen'v (Dis-moi oui)

« Même si tu ne me vois pas […] Oh oui dis-moi oui ! Oh oui ! Oh oui dis-moi oui ! » On est tout en haut de l’échelle du forçage et on imagine très bien Keen’v se prendre une injonction d’éloignement suite à ce harcèlement de compét’. Un conseil pour tous les dragueurs, on ne demande pas à une fille de dire oui, c’est elle qui décide.

4. Colonel Reyel (Celui)

Au début, on se dit que, pourquoi pas, « laisse-moi être celui qui partage ta vie » ça peut passer, même si c’est un peu lourd. Mais Colonel Reyel enchaîne avec un petit « au pire, celui qui partage ta nuit. » Et là on remarque qu’on a affaire à un mec qui a surtout envie de ken, et ça se voit à des kilomètres. Bravo Colonel, t’es grillé auprès des meufs maintenant.

5. Tragédie (Hey oh)

« Ça fait longtemps, en bas de ta fenêtre, j’appelle vainement mais personne ne répond, fais juste un signe pour montrer que t’es là. » Ça se passerait presque de commentaires. En gros les mecs attendent une meuf en lui criant « Hey oh » pour qu’elle craque et qu’elle finisse par descendre. Non mais oh, dans quel monde on fait ça ? C’est clairement du harcèlement, ça va se finir au poste tout ça.

6. K-maro (Femme like you)

Là on est plutôt sur la version de la drague bien lourde dont on a envie de s’éloigner au plus vite. La meuf doit lui donner son son rock, sa soul, son bon vieux funk, etc. Mais ça veut dire quoi tout ça ? On ne te comprend pas K-maro !

7. Keen'v (J'aimerais trop)

Oh, le retour du roi de la lourdeur. « J’aimerais trop qu’elle m’aime, mademoiselle Valérie. J’aimerais trop qu’elle m’aime, mais elle elle ne veut pas non non. » Là, c’est la partie lose, c’est triste mais pas bien méchant. Par contre quelques lignes plus tard, ça fait très mal : « Quand j’te vois à la télé dans mon boxer ça devient chaud. » Quand on sait que la chanson s’adresse à une vraie femme, l’ancienne miss France Valérie Bègue, on se dit que la lourdeur a atteint un niveau assez exceptionnel.

8. Booba - Scarface

Cette chanson est une petite pépite de manque de classe et de gros râteau. Pour commencer, Booba a un gros problème parce qu’il n’y connaît rien en téléphonie mobile : « Laisse-moi ton code PIN on s’revoit« . Qu’est-ce qu’il va bien pouvoir faire avec son code PIN ? C’est pas comme ça qu’on prend un contact. Et de toute façon la meuf en face est raciste (« elle me répond que de toute façon négro comme moi ne l’intéresse pas » ) donc c’est très mal engagé.

 

9. Dominique A (Au revoir mon amour)

Dominique A est un peu le loser qui n’a même pas osé bouger son cul : « Ça fait bientôt une heure, sans oser te parler, et soudain il arrive, et vous vous en allez. » Tout est résumé dans cette phrase. C’est pas en laissant filer l’occasion à chaque fois que tu vas choper une zoulette Dominique. Allez, on se donne un coup de pied au cul et on fonce ! Et ça sert à rien de se consoler avec des : « Mieux vaut ne pas s’aimer qu’un jour ne plus s’aimer. » Ce type de discours c’est pour les perdants.

10. Georges Brassens - Marinette

Le p’tit Georges lui il avait le syndrome du mec qui faisait tout trop tard. Résultat, il a jamais réussi à serrer la Marinette. L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, comme disait la couverture de l’agenda que ma maman m’avait acheté quand j’étais en cinquième B.

 

Sinon, toi, t’as un 06 ?