Très inspirée du son Motown avec des rythmiques insistantes, la Northen Soul est née Angleterre à la fin des années 60. Quand la Motown tire désormais vers le Funk, les anglais veulent eux rester avec la Soul "originale". Musicalement les disques "Northern Soul" cherche à faire de l'effet sur la piste, jouent avec des basses sinueuses avec une approche très pop. Au delà de la soul la scène Northern a eu un impact énorme sur la musique anglaise de Paul Weller à Soft Cell, en passant par Moloko ou les Dexy's Midnight Runners. Régulièrement la pop lui fait des clins d'oeil, et on ne redira jamais assez à quel point la Northern Soul au même titre que le Disco a préparé le terrain pour la culture clubbing de la fin des années 80 et début 90s.

  1. Frank Wilson - Do i love you : "do I love you" est probablement le morceau Northern Soul par excellence, il combine le son Motown (en fait c'est une production Motown) et la rareté (2 exemplaires connus à ce jour, 250 auraient été pressés), du coup la dernière fois qu'il s'est vendu, en 2009 il est parti pour la rondelette somme de 25 000£.
  2. Al Wilson - The snake : "The Snake" est numéro 4 dans le classement de Kev Roberts des 500 morceaux Northern Soul, ce n'est pas rien! Apparemment c'était un des classiques du Twisted Wheel et du Torch deux des grands clubs de la scène Northern Soul.
  3. Chuck Wood - Seven's days is too long : un des grands classiques de la Northern Soul, à tel point que les Dexy's Midnight Runners encore chantres de la soul (je soupçonne le film "les Commitments" de s'inspirer d'eux) l'ont reprise sur leur premier album en 1980.
  4. Dean Parrish - I'm on my way : les soirées du Wigan Casino se finissaient toujours sur trois chansons dont "i'm on my way" de Dean Parrish, un excellent morceau uptempo par un chanteur blanc d'origine latine (espagnole et italienne).
  5. Edwin Starr - S.O.S : si l'on devait citer 5 chanteurs pas assez connus en soul Edwin Starr devrait être en haut de la liste. Quand on entend chanter Edwin Starr on a l'impression que la terre tremble, à chaque fois il donne tout ce qu'il a et c'est bouleversant, ce mec n'a décidément pas eu la carrière qu'il méritait. Tout au long des 70's la scène northern soul l'a fait jouer dans les all nighters et on les comprend quand on entend l'intensité de ses interprétations.
  6. Bobby Hebb - Love Love Love : Bobby Hebb nous a malheureusement quitté en août dernier, nous laissant l'immense classique "sunny" écrit suite à la mort de son frère par un coup de couteau. Le reste de son répertoire a évidemment attiré l'attention des Dj Northern Soul et "love love love" est vite devenu un classique des soirées du genre, à tel point que cette face B de 1966 entra dans les charts en 1972 en Angleterre soit en pleine apogée de l'aventure Northern Soul.
  7. The Flirtations - Nothing but a heartache : les Flirtations, à l'instar de PP Arnold, se sont expatriées de leur Amérique natale vers l'Angleterre afin de connaître le succès. Bon ça n'a pas peut être pas donné les résultats escomptés mais elles ont obtenu un petit tube en 1968 avec la géniale "nothing but a heartache" que l'on retrouve régulièrement sur les compilations northern soul. Ce morceau a donc la particularité d'être une production anglaise, chose peut courante pour une scène qui cherchait surtout des productions américaines obscures typées "motown".
  8. Gloria Jones - Tainted love : Tainted Love? Soft Cell bien sûr! Bah non, raté, l'original c'est Gloria Jones et c'est un super morceau de soul uptempo. Écrit par Ed Cobb (manager des Standells) ce morceau deviendra vite un des classiques des pistes de danses du Va Va's et du Wigan Casino grâce au DJ Richard Searling. C'est précisément en l'entendant en soirée Northern Soul que les Soft Cell ont eu l'idée de la reprendre et d'en faire un gros tube, ce que la chanson attendait depuis plus de 15 ans.
  9. Just Brothers - Sliced tomatoes : en écoutant ce morceau vous allez peut être reconnaître un des samples "rockafeller skank" de Fatboy Slim, mais avant de connaître cette seconde vie cette chanson était un des classiques de Northern Soul autour de 1972. Sliced Tomatoes s'inscrit dans cette tradition de morceaux instrumentaux de soul avec des noms inspirés de la cuisine. On pense par exemple au mythique "green onions" de Booker T and the Mg's qui a peut être servi d'inspiration aux Just Brothers même si le résultat est assez différent!
  10. The Fascinations - Girls are out to get you : un cas typique de l'influence de la Northern Soul. Ce morceau a fait une petite entrée dans les charts anglais en 1971 (à une modeste mais non négligeable 32ème place) alors qu'il était initialement sorti 5 ans auparavant. "Girls are out to get you" est un cas classique de nothern soul, un morceau très dansant mais quand même relativement mélancolique et orchestrée.

Crédits photo (creative commons) : Mr Guep