On parle toujours des astuces pour apprendre à faire caca discrètement. Il est vrai qu’on a parfois une peur insurmontable à l’idée que n’importe quel autre humain de la planète entende un « plouf » accusateur. Pourtant, il y a aussi les gens effrayés à l’idée qu’on entende leur jet. Venons leur en aide.

1. Tapisser la cuvette de papier toilette

Coup classique qu’on utilise aussi pour le caca. En revanche, c’est vraiment pas très écolo donc sur le plan moral on rejette totalement cette option.

Source photo : Giphy

2. Contracter ton périnée pour réduire la violence de ton jet

Les hommes et les femmes de ce monde sont dotés d’un formidable truc qui s’appelle le périnée et qui a inspiré le magnifique prénom de Perrine (OK ça n’a rien à voir sur le plan étymologique mais quand même y’a vraiment des parents qui n’ont pas de race). Et le périnée ça sert non seulement à avoir des orgasmes (ouais bon ok sympa) mais surtout à contrôler la puissance du jet ce qui est fait une partie du corps résolument indispensable.

3. Adopter la technique du jet saccadé

Là encore il faudra bien travailler les contractions du périnée afin de troquer le long et violent « PSSSSSSSSSSSSSSS » avec un « PSS PSSSSSS PSS PSSS PSSS » plus doux à l’oreille.

4. Tousser très fort

La technique de la toux synchronisée que vous connaissez certainement déjà très bien car elle est particulièrement utile pour dissimuler un plouf de caca. On peut toutefois la mettre en application pour le pipi en adaptation de volume sonore et les variations de sa toux. Et puis après on pense à prendre un Strepsil aussi, pour que la crédibilité soit maximale.

5. Faire tourner indéfiniement le rouleau de PQ

Aaaah ce fameux rouleau de PQ dont on vénère le bruit de ferraille. Il nous sauve en bien des situations. A croire qu’on utilise tous plusieurs kilomètres de PQ pour se tamponner la no-go-zone.

6. Faire couler une bouteille d'eau dans la cuvette en même temps que tu fais pipi pour brouiller les pistes

Parce que deux jets, ça s’annule.

Source photo : Giphy

7. Laisser ton portable sonner longtemps quitte à simuler une conversation téléphonique très importante

Même si entre nous, personne ne passe un coup de fil important depuis les chiottes. Faut pas nous prendre pour des jambons non plus.

8. Affiner tes cordes vocales et pousser la chansonnette

Bon c’est sûr que si on t’entend chanter aux toilettes, il y a de fortes chances que l’on se doute que tu tentes de masquer des bruits peu acceptables socialement. Mais au moins tu offres une performance artistique de qualité. N’hésite pas toutefois à prendre des cours de chant pour parfaire ta technique.

9. Uriner partout sauf dans la cuvette pour réduire au maximum ton impact sonore

C’est pas très hygiénique donc on te conseille de ne pas le faire chez toi, en revanche chez des amis, dans un lieu public ou sur ton lieu de travail c’est vivement recommandé.

10. Installer un tuyau qui part directement de ton urètre jusqu'à la bouche et avaler ton pipi

Le bruit de déglutition sera hautement plus toléré que cet infâme bruit d’urine dont le jet se fracasse lâchement sur le fond d’eau dans la cuvette en un « ploc ploc » insurmontable. En plus, l’urine récupérée au goulot est totalement stérile et donc sans goût ni odeur. Et puis au moins tu t’hydrates quoi.

Source photo : Giphy

Chut.