Selon les dernières données de Santé Publique France (2017), 6 000 nouvelles personnes découvraient leur séropositivité, mais on estime qu'environ 25 000 personnes ignorent leur état et que parmi les personnes qui se font dépister, 27 % découvrent une séropositivité à un stade déjà avancé de la maladie. Donc le VIH/Sida est encore et toujours l'affaire de tous et de chacun, on se dépiste pour soi mais aussi pour les autres parce que le doute n'est pas autorisé. La preuve en dix bonnes raisons (après, vous pouvez aussi vous faire dépister pour des mauvaises raisons, nous on s'en fiche, du moment que vous le faites, on est contents). Mais s'il vous plaît, faites-vous dépister !

Contenu publié avec le soutien institutionnel de Mylan

Top partenaire [?]

1. Parce que tu en as ras la casquette de mettre des capotes et que tu es dans une relation monogame

Quand on se met en couple, on commence généralement par se protéger avec des préservatifs. Parce qu’on a un passé, parce qu’on en est encore au début, qu’on ne sait pas si on peut totalement faire confiance à l’un ou l’autre… Bref, le dépistage est une étape incontournable des relations amoureuses, c’est un peu le contrat confiance. On est bien ensemble, alors on décide de faire un test pour s’affranchir des préservatifs (et parce qu’on a un autre moyen de contraception).

2. Parce que tu veux faire un enfant

Et on espère pour toi que cette raison est intimement liée avec la raison précédemment susnommée. Mais bon, quoi qu’il en soit, le désir de grossesse nécessite naturellement l’abandon des méthodes de contraception et donc d’être sûre que non seulement toi, tu es clean mais que ton partenaire l’est aussi.

3. Parce que tu as un doute, tout simplement

Tu as beau être en couple et espérer que tout se passe bien, si tu as le moindre doute, que tu penses que ton ou ta partenaire a fricoté, ou tout simplement que tu as besoin d’être rassuré.e, n’hésite pas une seule seconde, mieux vaut trop de tests que pas assez.

4. Parce que tu as eu des rapports sexuels avec 87 personnes le week-end dernier et que seulement 2 % portaient des préservatifs (sur la tête, parce que c'est rigolo)

Pour le coup, les tests de dépistage ne sont pertinents que 6 semaines à 3 mois après les rapports à risque. Pour les tests sanguins et les autotests, ce délai est de 3 mois. Donc si tu en fais un quelques jours après, tu risques d’avoir de faux résultats. En revanche, si le risque est vraiment palpable comme dans l’énoncé ci-dessus, prends le taureau par les cornes et file chez ton médecin ou appelle le numéro vert : 0805 160 011, c’est gratuit et anonyme !

5. Parce que OUPS tu as bien utilisé un préservatif mais il s'est cassé

Horreur & damnation. Alors que tu débutais un rapport sexuel dans la joie et la bonne humeur, voilà que le préservatif craque. Panique à bord (et le comble c’est bien de paniquer durant un rapport sexuel). Même si ton ou ta partenaire n’est pas exposé.e, le mieux c’est d’en parler avec lui/elle, de te renseigner auprès d’un médecin, d’une association et de te faire dépister.

6. Parce que OUPS tu as partagé une seringue d'injection avec quelqu'un que tu connais pas

Et je t’avoue que si la légende des seringues cachées dans les fauteuils de cinéma nous fait bien marrer, il n’empêche qu’on ne rigole pas du tout avec les seringues pas sécu.

7. Parce que tu vas subir une intervention chirurgicale

Ce n’est pas systématique mais le médecin peut te le demander dans le cadre d’un bilan avant une intervention chirurgicale. Tu peux donc t’en remettre à ton médecin dans ce cas-là.

8. Parce qu'il n'existe pas que le VIH dans la vie

Se faire dépister, ce n’est pas seulement pour savoir si on est séropositif ou non. Le dépistage des IST (Infections Sexuellement Transmissibles) est globalement indispensable. Toutes les IST ne mettent pas ta vie en péril mais il faut les soigner pour éviter de les refiler à tout le monde et que tout le monde les refile ensuite à un autre tout le monde. Bref, il faut arrêter avec les fausses idées sur le dépistage; il sert à faire le point sur le VIH mais sur tout un tas d’autres trucs.

9. Parce que pour une fois, tu peux te réjouir d'avoir des résultats négatifs

Alors, il faut vraiment en profiter.

10. Parce que tu as eu un rapport avec une personne un peu trop positive

Alors c’est sympa les gens positifs, mais si cette personne est vraiment trop mais alors beaucoup trop positive, qu’est-ce qui te permet de croire qu’elle n’est pas aussi séropositive ? On n’en est plus à une positivité près. Pas de risque. Sécurité. Fiabilité. Sérénité.

Attention, on précise bien que les tests de dépistage sont à effectuer seulement à partir de 3 à 6 semaines après les derniers rapports à risque pour plus de fiabilité dans les résultats. Pour les tests sanguins et autotests, ce délai est de 3 mois. Mais si tu as d'ores et déjà la certitude d'avoir eu des rapports à risque tu peux prendre un traitement préventif dans les 48 heures. Dans tous les cas, le mieux est de te renseigner auprès de ton médecin ou d’une asso !
Tu trouveras ci-dessous trois des associations vers qui tu peux te tourner en cas de doute :
Sida Info Service
Sidaction
Aides