La semaine dernière, on évoquait les effets secondaires étonnants du coronavirus sur nos sociétés. Parmi ceux-là, y avait pas mal de mauvais et un peu de bon. On s’est donc décidé, à l’heure où l’épidémie devient de plus en plus préoccupante, à se concentrer exclusivement sur le bon côté des choses parce qu’un peu d’espoir et de bonne humeur valent mieux que déprime et quarantaine avec un masque.

1. La pollution en Chine a baissé drastiquement

Les émissions de dioxyde d’azote, qui émanent principalement des véhicules et des activités industrielles, ont tout simplement atteint un degré quasi zéro en Chine suite aux mesures prises pour empêcher la propagation du virus. Les images satellites en donnent une vision absolument phénoménale. De la même manière, la qualité de l’air s’est immensément amélioré à Wuhan, le taux de particule fine étant divisé par presque 5 depuis le début des mesures de confinement.

2. L'annulation des vols internes à la Chine aussi a un impact significatif sur la pollution du pays

Entre 60 et 70% des vols domestiques ont été annulés au cours des dernières semaines, ce qui a permis de réduire également drastiquement les émissions de CO2 sur le territoire chinois. Si ce phénomène devait se maintenir, cela pourrait représenter une baisse mondiale de 1 à 2% des émissions mondiales.

3. Plusieurs entreprises envisagent de relocaliser

Plusieurs entreprises européennes qui étaient devenues extrêmement dépendantes des livraisons chinoises se retrouvent dans une merde noire à l’heure où le coronavirus ralentit considérablement les temps d’approvisionnement. Face à cela, de nombreux dirigeants envisagent de déployer une stratégie de relocalisation qui aurait plusieurs effets bénéfiques : en plus de créer des emplois et de renforcer le maillage industriel du territoire européen, elle permettrait de baisser l’impact carbone des transports logistiques et de mettre un frein à la promotion implicite des conditions de travail dégueulasses des ouvriers asiatiques. A voir si ça se traduit dans les faits.

4. La croissance est ralentie

L’OCDE table sur une prévisions de croissance mondiale à 2,4% pour 2020, soit 0,5 point de moins que selon les estimations préliminaires. Bon OK je fais de l’idéologie décroissante, mais faut pas déconner si on veut enrayer ne serait-ce qu’un minimum le réchauffement climatique, il va falloir produire moins et nous rendre compte que l’on peut vivre très correctement avec une croissance moindre. Ça y participe.

5. A l'inverse, le prix du pétrole a chuté

En 8 semaines, le cours du baril de pétrole a chuté de 32%, passant de 63 dollars à 46 dollars à la bourse de New York. Cette baisse est liée à l’effondrement de la demande chinoise en raison des mesures de confinement. C’est à la fois une bonne nouvelle pour les consommateurs et l’industrie européenne.

7. La fin de la barbe est pour demain

Aux Etats-Unis, les fake news sur le coronavirus sont légions. Parmi celles-ci, une rumeur tenace veut que les hommes glabres seraient mieux protégés contre le virus que les hommes barbus : résultat, plein de mecs se rasent. La justification, tirée d’un truc viral absolument pas scientifique en lien avec Movember, serait que les masques tiendraient moins bien avec une barbe – or, comme les masques ne servent à rien, de toute façon, tout ça c’est n’importe quoi. Mais ça veut peut-être dire qu’on va enfin en finir avec la mode de la barbe, 20 ans après ses débuts.

8. Ça pourrait faire perdre Trump

Parce que les marchés financiers ont très très très très peur ; or, Trump a basé la réussite de son mandat sur une accélération de la croissance. Un ralentissement pourrait le mettre dans la merde, d’autant qu’il a ouvertement menti quant aux risques de propagation du virus aux Etats-Unis et tenu un discours absolument confus à la nation. En cas de propagation importante sur le sol américain, on aurait peut-être une solution pour se débarrasser de Donald.

9. Un concert de Maître Gims a été annulé

Suite à l’interdiction par le ministère de la Santé de réunions de plus de 5000 personnes, le concert de Maître Gims a été annulé à Nantes. Si c’est pas une bonne nouvelle, ça, je ne sais pas ce qu’on appelle une bonne nouvelle.

10. T'es plus obligé de faire la bise le matin

Et ça, c’est vraiment, vraiment, vraiment le truc le plus cool. Il faut arrêter de faire la bise. C’est l’enfer.

Comme quoi, si on regarde le verre à moitié plein, hein.