Contrairement à ce que clamait Elmer Food Beat, le plastique c’est pas du tout fantastique et il serait temps de commencer à s’en séparer. Fort heureusement de nombreuses mesures récentes ont visé à baisser notre consommation excessive, mais ça ne suffit pas toujours. Pour bien faire il faudrait changer aussi nos mauvaises habitudes, Gertrude.

1. Utilise tes propres contenants et privilégie le verre

Les bocaux pourront servir à mettre des graines ou n’importe quel autre produit que tu auras le bon goût d’acheter en vrac pour éviter tout achat inutile d’emballage. L’idée c’est que tu aies tes propres contenants aussi pour éviter aux commerçants de te fournir un sac plastique ou d’emballer tel ou tel aliment dans un film plastique alors que ça sert à rien.

Source photo : Giphy

2. Éviter les plats livrés à domicile ou les commandes à emporter

Quand tu commandes un plat à emporter non seulement le plat est bardé d’emballages inutiles, mais en plus on te file une boisson (alors que l’eau du robinet, ça existe et c’est même vachement bon), un gobelet en plastique (alors que les verres en verre, ça existe et c’est même vachement mieux), des couverts (alors que tu as des couverts en fer et parfois même en argent). Bref au mieux, tu vas chercher ton plat sur place pour éviter ce genre de fioritures polluantes et sans intérêt.

3. Bannir le film plastique alimentaire

C’est simple, tout ce que tu as de frais, tu n’as qu’à le bouffer direct, s’il t’en reste trop, pense à revoir tes proportions.

Source photo : Giphy

4. Ne jure que par le vrac

Les supermarchés commencent à s’y mettre alors autant suivre le mouvement.

5. Maudis les fruits et légumes précoupés dans des emballages

Ça a l’air sympa ces petites noix de coco ou cette salade de fruits mangues ananas. Non seulement ces fruits ne sont pas de saison donc déjà tu chies dans la colle mais en plus ils sont sur-emballés inutilement. Mange des fruits autant que tu veux mais fais en sorte de pas engloutir des raisins qui viennent du Pérou (j’ai rien contre le Pérou mais ça fait mal de se dire qu’une barquette de raisons a plus voyagé que moi).

6. Oublie les meubles en plastique

Chaises, tables, tiroirs etc. Déjà de base, les meubles en plastique sont cheum, mais surtout ils sont pourris et se pètent en deux minutes. Tant pis si ça coûte un poil plus cher, le mieux c’est d’avoir des meubles en bois, en inox ou en boyaux de chatons.

Source photo : Giphy

7. Pour les étudiants scrupuleux, on conchie les surligneurs

Les crayons de couleur ça fera très bien l’affaire, j’te promets tu rateras pas plus tes partiels à cause de ça.

8. Commander un jus d'abricot SANS PAILLE

Et ça marche aussi pour tout autre sorte de jus ou de cocktail nécessitant potentiellement l’ajout d’une paille superfétatoire. Voire hyper fétatoire.

Source photo : Giphy


9. Jarter les cosmétiques ou les faire toi-même

Maquillage, savon, shampoing, déodorant et même lessive. Tous ces produits bien polluants dans leur composition donc aussi des saloperies usant de plastique à foison. Donc si tu veux être moderne et évolué tu peux apprendre à te les fabriquer toi même, je suis sûr qu’avec une peu de bicarbonate de soude et vinaigre blanc tu t’en sortiras aisément.

10. De grâce, oublie les exfoliants

C’est sympa les soins exfoliants ça fait une peau toute douce toute propre. Mais il faut savoir que les micro-billes contenues dans ces produits ou dans les dentifrice sont tellement fines qu’elle se retrouve dans les égouts puis arrivent jusque dans les océans et sont naïvement englouties par les petits poissons qu’on mange après. YAY.

11. Sépare-toi des cotons tige

De toute façon ils vont bientôt déserter le marché tellement c’est un scandale de pollution, on devrait sous peu en trouver des formes biodégradables mais en attendant laisse tombe cet objet tout droit venu des enfers qui en plus n’est même pas recommandé pour ton hygiène auriculaire.

Source photo : Giphy

12. Opte pour une brosse à cheveux ou une brosse à dents en bois

Tout comme les meubles, ça tiendra plus longtemps que le plastique et ça t’assurera une place au paradis.

13. Mate l'étiquette de ce vêtement que tu souhaites ardemment acquérir

100 % polyester ? C’est non. Mise sur du coton, de la laine, ou n’importe quoi du moment que le polyester n’y est pas.

14. Zapper la bouilloire et revenir à la casserole

Les bonnes vielles méthodes, y’a que ça de vrai. La bouilloire c’est que du plastique c’est donc boire de l’eau bouillie avec des particules de plastique ce qui ne ressemble en rien à une vision du bonheur. Allez, on limite l’invasion des appareils électro ménagers qui servent à rien.

15. Ne commande pas sur Internet

Tout d’abord, ça te fera pas de mal de bouger ton fion pour aller t’acheter un truc en main propre, mais en plus la commande par Internet encourage vivement le suremballage. Et généralement, le suremballage n’est pas composé de fibres de bambou.

Source photo : Giphy

Il va sans dire que lutter contre le plastique suppose également de s’éloigner physiquement de plusieurs mètres des frères Bogdanov.

BÂTARD G TRO TAILLÉ.

Sources :

Consommons sainement

Qu’est-ce qu’on fait ?!