Ok, ok, les araignées, ça fait flipper. Il y en a des très grosses qui piquent et qui tuent et personne ici n’a envie de mourir après avoir souffert. En plus, elles courent vite et sont un peu dégueus, Ok, ok. Mais parfois, elles ont la classe, genre elles ont des noms cools, font des trucs cools et sont impressionnantes, du coup.

1. Les araignées-loups

Les araignées-loups ont tellement un nom de badass qu’elles peuvent bouffer des oiseaux ou des taupes, ce qui est quand même pas mal. En plus, les femelles se trimbalent leurs petits sur le dos, comme avec un porte-gamin en tissu. Et les araignées-loups ne sont pas mortelles pour l’homme, même si leur morsure crée de (mauvais) souvenirs.

Crédits photo (creative commons) : fir0002

2. Les araignées-crabes

Et c’est parti pour la démarche trop cool. Hop, je me déplace sur le côté, parce que je suis une araignée stylée qui fait des trucs stylés, comme me déplacer sur le côté, CQFD c’est la classe.

Crédits photo (creative commons) : Luc Viatour

3. Les araignées-cracheuses

Les araignées-cracheuses, ou Scytodidae, sont capables de projeter des fils de soie en mode boule à plus de 100 km/h pour immobiliser une proie. Vous savez qui d’autre fait ça ? Spiderman. Et vous savez ce qu’il est, Spiderman ? Trop classe.

Crédits photo (creative commons) : CC BY-SA 2.5

4. Les Eresidae

Elles aiment le luxe, les Eresidae, et habitent tout simplement dans de la soie. On ignore si les araignées pètent, mais si elles pètent, c’est donc dans de la soie et, ça, c’est indiscutablement trop mortel.

Crédits photo (creative commons) : CC BY-SA 2.0 de

5. Les Pisauridae

C’est trop romantik ! Le mâle Pisauridae chope une proie, l’enveloppe dans de la soie (limite il fait un ruban en soie aussi) et l’offre à la femelle avant de niquer. Gentleman, le mec. Il flippe surtout de se faire bouffer s’il fait pas ça. On sait qui tient la culotte.

Crédits photo (creative commons) : CC-BY-SA-3.0

6. Les Theraphosae

Ce sont tout simplement les plus grandes araignées du monde. On les trouve en Amérique du Sud et, pour réussir à nous faire flipper, c’est bien qu’elles ont un truc en plus, un truc en plume, sans doute.

Crédits photo (creative commons) : Morkelsker

7. Les Argiopes

En gros, le mâle harcèle la femelle. Il s’installe avec sa toile juste à côté de la toile de sa meuf, puis il la drague non stop jusqu’à ce qu’elle cède. Ils niquent, mais juste derrière, pour se venger du harcèlement sexuel, la femme bouffe le mâle. Girls power.

Crédits photo (creative commons) : Daniel Schwen

8. Les Mimetidae

Les Mimetidae se servent de la nuisance pour chasser. Elles vont sur la toile d’autres araignées, la font vibrer genre « hey, t’as une proie, viens voir ! » un peu comme un violeur qui sonnerait à l’interphone à 4 heures du mat’, puis bouffent l’araignée qui vient voir qui c’est. Pour couronner le tout, elles s’installent dans la toile désormais vidée de tout propriétaire.

Crédits photo (creative commons) : Mhohner

9. (Bonus) Les tarentules albinos

J’adore leur look 70ies. Trop classe. J’en ai une, je l’ai appelée John Travolta.

Dommage qu’elles n’existent pas pour de vrai.

10. Les Gnaphosidae

Les Gnaphosidae ont un nom cool et la spécificité de ne sortir que la nuit. En plus, pour faire leurs intéressantes, elles ne construisent pas de toile. C’est trop des artistes : elles vivent la nuit, font rien comme tout le monde… Tu peux être sûr qu’elles picolent.

Crédits photo (creative commons) : Akio Tanikawa

Dans araignées, il y a gnnéééééé.

Source : Wikipédia