Partout dans le monde, on trouve des Chinatown. Des enclaves chinoises, voire asiatiques, dans des villes occidentales, bordées de pagodes gigantesques, éclairées par des lanternes rouges, et dans lesquelles on trouve des dizaines de commerces où l’on ne comprend rien du tout. Du dépaysement à peu de frais, à condition de visiter les mieux.

1. Chinatown à San Francisco

San Francisco est la deuxième ville chinoise la plus grande hors d’Asie après New York. On compte 150.000 Chinois à San Francisco, répartis entre les grandes portes qui bordent Grant Avenue et Bush Street, autour de temples, de lampadaires typiques, de lanternes, dans une ambiance 100% on est en Chine. C’est superbe, dans la brume matinale, et surtout c’est très marrant.

2. Yaowarat Road à Bangkok

La Thaïlande accueille une petite communauté chinoise, pour la plupart des minorités opprimées par le régime. Installés aux alentours de Yaowarat Road à Bangkok, les Chinois ont développé tout un réseau de restaurants, de bazars, de magasins de tissu ou de vêtements, de bijouteries, de marchés. Le quartier s’anime énormément au moment du nouvel an chinois.

Standing on a rooftop looking down on Yaowarat Road, Chinatown's main drag

A post shared by Will Pickard (@willpickard_photography) on

3. Chinatown, Los Angeles

Le Chinatown de Los Angeles est semblable à tous les Chinatowns du monde, à ceci près qu’il a été immortalisé définitivement par Polanski dans son film éponyme, Chinatown. Il existe une importante communauté asiatique dans la ville californienne, et les nombreux portiques, boutiques et lampes rouges qui pendent donnent tout de suite une couleur assez typique à la visite.

Mornings in Chinatown #color #inspiration

A post shared by Danielle Schuck (@danielleschuck_) on

4. L'Esquilino, à Rome

Les Chinois sont environ 20.000 à Rome, pour la plupart concentrés dans l’Esquilino où ils côtoient des Italiens, mais aussi des Indiens, Pakistanais, Cambodgiens, etc. Le quartier n’a rien d’un ghetto et est plutôt mixte, à l’image de Belleville, à Paris. Là, on verra de nombreux restaurants, comme d’habitude, mais aussi des sociétés d’import-export un peu louches et surtout énormément d’idéogrammes.

5. Gerrard Street, à Londres

Autour de Gerrard Street, le quartier chinois de Londres, sont présents les magasins typiques de ce genre de quartiers : herboristeries, magasins de thé, épiceries et restos. Gerrard Street accueille également un défilé très important pour le nouvel an chinois, qui peut réunir jusqu’à 500.000 personnes.

Lanterns over London to celebrate the year of the monkey #BurberryWeather 8ºC | 46ºF

A post shared by Burberry (@burberry) on

6. East Pender Street, à Vancouver

Un bon tiers de la population de Vancouver est asiatique, chinois pour l’immense majorité. Le quartier chinois de Vancouver est le troisième plus grand du continent américain après New York et San Francisco. Magasins de thé, bazars, épiceries, restaurants… On trouve de tout à East Pender Street, y compris des démonstrations de danse chinoise, de pratique du sabre ou du bâton dans les parcs.

7. L'Almada Central, à Mexico

Il faut remonter aux années 1970 pour voir le début de l’émigration chinoise à Mexico. Des Chinois en provenance de Canton se sont installés près du parc central, dans le centre historique. On trouve désormais dans le quartier une importante communauté asiatique qui fait vivre de nombreux commerces (restaurants, épiceries, prêt-à-porter, laveries, etc.).

8. Le barrio chino de Buenos Aires

C’est dans le quartier de Belgrano que s’établit le plus grand quartier chinois d’Amérique latine. On y trouve de nombreux émigrés chinois et taïwanais et le film Happy Together, de Wong Kar-Wai, se passe en partie ici. Les Chinois et les Taïwanais installés là ont commencé à arriver à la fin du XXe siècle et le quartier est encore en développement, en témoignent les porches typiques inaugurés récemment, dans les années 2000.

Olvidalo Marge... Esto es el Barrio Chino

A post shared by ???? (@carytownb) on

9. Commissioner Street à Johannesburg

Le vieux Chinatown, également appelé First Chinatown, de Johannesburg est installé sur Commissioner Street. Les Chinois sont arrivés à Johannesburg au début du XXe siècle et ont établi un quartier, qui, au fil des années, a fini par décroître. Un deuxième quartier chinois, plus moderne, s’est développé dans une autre partie de la ville.

10. Belleville, à Paris

C’est à partir de 1990 que des Chinois Wenzhou se sont installés à Belleville, entre les tours. On y trouve des dizaines de restaurants chinois et asiatiques plutôt très bons, des épiceries asiatiques, des commerces de prêt-à-porter, des tabacs tenus par des Chinois et on y est globalement bien. Tous les ans, un grand défilé est organisé pour le nouvel an chinois.

LE magasin du quinquennat et des grandes ambitions ! ?#paris?? #belleville #president #france?? #shopping #magasin

A post shared by Clairembault (@clairembault) on

La Chine, c’est chic.

Sources : Wikipédia, Le Routard