Si t’as lu le titre de ce top, tu sais maintenant ce qu’est le dimorphisme sexuel. Dans certaines espèces, il est très faible, et donc le mâle et la femelle se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Ils ont la même taille, la même couleur etc. Dans d’autres espèces, comme celles de ce top, les différences entre mâle et femelle sont énormes. En écrivant ce top, mes collègues m’ont entendu dire 15 fois : « putain c’que c’est fou la nature vous vous rendez compte ? » alors ils ont mis leurs casques pour ne plus m’entendre.

1. Le mérion splendide

A droite, le mâle, avec un plumage bleu très flashy. C’est à la fois un avantage pour mieux séduire la femelle, et un gros désavantage quand il s’agit d’échapper aux prédateurs.

2. Le faisan doré

Le mâle est à gauche, avec ses jolies couleurs flamboyantes, et la femelle, elle, elle se tape un plumage tout ce qu’il y a de plus quelconque. Oui, c’est injuste, mais c’est comme ça.

3. L'antilope cervicapre

Le mâle est noir et blanc avec deux jolies cornes torsadées. C’est la seule espèce d’antilope avec un dimorphisme aussi fort. Tu pourras réutiliser cette information lors d’un dîner durant lequel il te faudra impressionner tes voisins de tablée. Et tu pourras rajouter que l’antilope cervicapre peut courir à plus de 100km/h sur des courtes distances, ce qui en fait l’un des animaux les plus rapides du monde.

4. La néphile dorée

Désolé pour les phobiques, mais il fallait parler de cette araignée. Ici, c’est la femelle qui est bien plus grande que le mâle. Elle fait généralement entre 6 et 13cm quand le mâle reste autour de 1cm. Sur la photo, si tu regardes bien, il y a un deuxième mâle. Si tu regardes pas bien, il sera quand même là, mais tu ne le verras pas.

Crédits photo (creative commons) : LOPEZ André

5. L'Etoilée

Alors que le mâle est déjà un peu moche pour un papillon, la femelle Étoilée ressemble à une petite crotte ridicule. Elle a des petites ailes collées au corps qui ne lui permettent pas de voler, et elle se contente d’émettre des phéromones pour que le mâle vienne la choper. Triste vie.

Crédits photo (creative commons) : CC BY-SA 4.0

6. Le hurleur noir

Ci-dessous, une photo d’un mâle hurleur noir entouré de ses copines femelles. D’AILLEURS LE SAVIEZ-VOUS ? Le hurleur noir est l’animal qui possède le cri le plus fort du monde. On peut l’entendre jusqu’à 16km de distance. C’est fou la nature quand même.

7. L'osedax

« Mais y’a qu’un truc bizarre sur la photo », je te vois déjà en train de t’insurger. C’est normal qu’il n’y ait qu’un osedax ci-dessous. C’est parce que dans cette espèce de ver qui se nourrit d’os de baleines, les mâles vivent DANS la femelle. Ils sont entre 50 et 100 pour chaque femelle et ne dépassent pas le stade larvaire. Quand j’ai appris ça je suis tombé de ma chaise à 5 reprises.

Crédits photo (creative commons) : Robert C. Vrijenhoek, Shannon B. Johnson & Greg W. Rouse

8. Le baudroie des abysses

T’as sûrement déjà vu ce poisson dans des dessins animés (genre Némo). C’est celui qui vit au fond des océans et possède un organe lumineux. Eh ben seule la femelle possède cet organe, et elle peut être plusieurs centaines de fois plus grosse que le mâle. Lui, il vit accroché à la femelle. Tranquille.

Crédits photo (creative commons) : Dr Tony Ayling

9. Le moucherolle vermillon

Bon bah voilà on commence à s’y faire, finalement : le mâle est coloré, la femme bof. Et comme pour le mérion splendide, le mâle est plus exposé aux prédateurs vu qu’on le voit bien de loin. Tant pis pour lui.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. La lucane cerf-volant

Le mâle peut faire jusqu’à 9cm et possède des mandibules qui peuvent ressembler à des bois de cerfs (d’où son nom). La femelle est bien plus petite, mais pourtant c’est elle qui pince le plus fort avec ses petites mandibules. Comme quoi c’est pas la taille qui compte.

Crédits photo (creative commons) : CC BY-SA 4.0

11. Le Stagmatoptera supplicaria

Voilà, j’avais envie de vous mettre une mante, parce que c’est quand même joli les mantes. La femelle est à droite, pour info.

Crédits photo (creative commons) : Didier Descouens

12. Le canard mandarin

Il est quand même vachement beau gosse le canard mandarin mâle.

Crédits photo (creative commons) : Francis C. Franklin

13. L'Orang Outan

Le mâle dominant est celui qui a les plus grosses joues (si on peut encore appeler ça des joues, parce que c’est quand même assez dégueulasse).

14. Le cerf élaphe

CERF CERF OUVRE-MOI, OU LE CHASSEUR ME TUERA.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

15. Le lion

Devinez où est le mâle et où est la femelle. Vous avez 6 jours.

16. Bonus : Le huia (espèce éteinte)

C’est la femelle huia qui avait le bec long et recourbé. L’espèce, qui vivait en Nouvelle-Zélande, s’est éteinte au début du XXeme siècle, à cause de la chasse et la déforestation. Minute de silence.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Alors, c’était fou, n’est-ce pas ?

Sources : Wikipedia, entre autres