Quand tu viens d’avoir un enfant, t’es vite fauché(e). On va pas se mentir, un gamin ça coûte cher. Heureusement, tu as la chance d’avoir accouché en France, et, pour l’instant, tu as le droit à quelques aides, financières ou humaines, qui sont toujours bonnes à prendre.

1. La PAJE

Ou la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant pour les intimes, est une indemnité qui est versée si les ressources de votre foyer ne dépassent pas un certain plafond, quelque que soit votre nationalité et votre situation familiale. Bien pratique !

2. L’ASF

L’Allocation de Soutien Familial est destinée aux personnes qui élèvent seules leur enfant, ou bien pour les couples qui ont recueilli un orphelin. C’est une aide peu connue, qui peut aussi aider à compléter une pension alimentaire étant inférieure à 109,65 euros par mois.

3. La PreParE

Cette allocation remplacera bientôt le Complément de Libre Choix d’Activité, et elle aide les parents qui réduisent ou arrêtent leur activité pour s’occuper de leur enfant (bon courage).

4. Prado

C’est un service de la Sécurité Sociale qui permet aux jeunes parents d’être suivis par une sage femme à la sortie de la maternité, pour veiller à la bonne santé de la mère qui vient d’accoucher et de son bébé.

5. Le Complément de Libre Choix du Mode de Garde

Il est accordé aux parents qui ont une activité professionnelle, et qui souhaitent recourir à un mode de garde comme une assistante maternelle ou une micro-crèche par exemple, sous condition de ressources.

6. Le Congé Parental d’Education

Il peut être accordé à tout salarié, s’il justifie d’au moins un an d’ancienneté dans son entreprise. Ce qui est bien pratique, c’est qu’il peut être accordé à la mère ou au père, peu importe.

7. Le congé maternité

Pour les femmes uniquement (rapport au fait qu’elles ont un utérus en location pour un bébé), il leur permet de se reposer avant et après l’accouchement. La durée est fixée en fonction du nombre d’enfants que vous attendez, et de ceux que vous avez déjà à la maison.

8. Le congé paternité

Il est accordé au père de l’enfant (ou au mec qui vit avec la future mère), et il est bien trop court (seulement 11 jours, ou 18 en cas de naissance multiple). C’est un congé qui peut être accordé à tous les salariés.

Il y a de nombreuses autres aides disponibles pour les situations particulières, comme la prise en charge d’enfant adopté, en situation de handicap, etc. Toutes les informations sont disponibles sur le site Caf.fr ou ameli.fr