L’acteur de cinéma est souvent présenté comme une personne que le réalisateur peut modeler à l’envi pour lui faire interpréter un personnage ainsi qu’une histoire, mais certains acteurs ont parfois décidé de s’affirmer et d’aller à l’encontre de ce schéma. Ils ont voulu changer leur rôle, ou bien le scénario voire le titre du film. Qui sont-ils ? Où vivent-ils ? Que mangent-ils au petit déjeuner ? Nous ne répondrons qu’à la première de ces trois questions.

1. Johnny Depp a créé le personnage de Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes

Enfin, plus exactement, c’est lui qui lui a donné toute sa personnalité. Le Jack Sparrow écrit à la base était totalement lisse et pas du tout taré comme celui qu’a interprété Johnny Depp. L’acteur a imposé des traits de caractère au personnage et a rendu fous les producteurs qui ne supportaient pas tous ces nouveaux changements. Résultat des courses, le personnage de Jack Sparrow est sûrement ce qui donne le plus de personnalité à Pirates des Caraïbes.

Source

2. C'est grâce à Samuel L. Jackson que le film Des serpents dans l'avion s'appelle comme ça

En fait, c’était le premier titre donné au film (« Snakes on a plane » en version originale), mais les producteurs voulaient changer pour « Pacific Air Flight 121 ». C’est là que notre Samuel s’est fait entendre : il a dit qu’il avait accepté de jouer dans ce film seulement parce que le titre était ridicule, et il ne voulait pas que ça change sinon il se barrait. Il a obtenu gain de cause et c’est comme ça qu’on a eu droit à un film avec un titre ridicule mais inoubliable.

Source

3. Le personnage de Louis Tully interprété par Rick Moranis dans Ghostbusters ne devait pas être un gros nerd

A la base, il était écrit comme un jeune célibataire séduisant et branché, mais pendant le tournage, Rick Moranis a joué le rôle comme celui d’un nerd un peu gauche et c’est cette version qui a été retenue. Comme quoi ça vaut le coup de tenter de changer les choses parfois. On déconseille cependant de tenter le coup avec les réalisateurs les plus tyranniques.

Source

4. Robert Downey Jr. voulait que Tony Stark meure en silence dans Avengers : Endgame

Les producteurs du film avaient proposé plein de phrases pour les derniers mots d’Iron Man au moment de sa mort, mais l’acteur a tout refusé et a demandé à ce qu’il n’y ait, justement, pas de derniers mots. C’était une bonne idée puisque ça rend la mort encore plus touchante qu’avec un long discours ou une punchline pas naturelle du tout pour quelqu’un en train de crever.

Source

5. Angelina Jolie trouvait que son personnage dans Wanted parlait trop

Le rôle de Fox dans le film de Timour Bekmambetov, un réalisateur qui n’a pas vraiment fait de chefs d’œuvres, est assez charismatique, et on le doit beaucoup à Angelina Jolie, son interprète. A la base, Fox devait parler, parler et encore parler, mais elle a demandé à couper beaucoup de ses lignes de texte pour alléger tout ça. Un choix très malin quand on sait que les dialogues de Wanted… ben c’était pas trop ça.

Source

6. Michelle Rodríguez a failli quitter Fast and Furious parce qu'elle trouvait son personnage immoral

A un moment, selon le script de départ, Letty (Michelle Rodríguez) devait tromper Dominic (Vin Diesel) avec un autre personnage. Comme l’actrice trouvait que ce rôle était contraire à ses valeurs, elle a menacé de quitter le film si le scénario ne changeait pas. Vin Diesel l’aurait soutenue, et les choses ont effectivement changé. Après, quand on est acteur, c’est quand même normal de jouer des choses qui ne sont pas en accord avec nos valeurs non ?

Source

7. Denzel Washington a fait retirer une relation amoureuse avec Julia Roberts dans le script de L'Affaire Pélican

Le postulat de départ est déconcertant : Denzel refuse d’embrasser des femmes blanches à l’écran. Mais les explications sont heureusement un peu plus compréhensibles. En fait, l’acteur, qui a énormément de fans qui sont des femmes noires, veut lutter contre la tendance d’Hollywood à ne présenter comme désirables que des femmes blanches au détriment des femmes noires. Un choix plutôt noble, finalement. Les équipes de L’Affaire Pélican se sont donc pliées à sa volonté pour éviter son départ du film. Mais il n’est pas le seul acteur à avoir refusé d’embrasser à l’écran

Source

8. Crispin Glover a imposé son personnage silencieux dans Charlie et ses drôles de dames

Il est allé plus loin qu’Angelina Jolie dans Wanted puisque lui a tout simplement fait supprimer tout son texte. Il n’aimait pas ses dialogues et trouvaient qu’un personnage totalement silencieux serait plus impressionnant. Pas con, mais de toute façon le film était tellement raté que ça n’a pas changé grand chose.

Source

Il y a des acteurs qui jouent toujours le même rôle, ils sont moins chiants eux.