Ce ne sont pas les vieilles pierres qui manquent dans la belle région d’Occitanie. Des pierres souvent magnifiquement agencées, au fil de bâtiments absolument sublimes, à l’image de ces nombreuses abbayes que l’on peut admirer au détour des chemins. Et comme en Occitanie, il y a vraiment beaucoup d’abbayes, nous nous sommes dit qu’on allait vous faciliter un peu le boulot en vous proposant une sélection tout à fait subjective mais assurément spectaculaire.

1. Abbaye de Fontfroide (Narbonne, 11)

Sortie de terre en 1093, l’abbaye cistercienne de Fontfroide est à n’en pas douter l’une des plus belles de la région. La beauté de son architecture, sa grandiloquence et son caractère extrêmement bien conservé n’ont pas de prix. L’entrée par contre, en a un. Comptez entre 9,5 et 14 € la visite guidée. Mais comme il y a aussi des jardins, ce n’est pas très cher payé.

2. Abbaye Saint-Pierre (Moissac, 82)

Ici aussi c’est du lourd. L’abbaye Saint-Pierre de Moissac et son cloître souvent considéré comme le plus beau d’Europe méridionale. Datant du VIIème siècle, elle est elle aussi très bien conservée et raconte tranquillement sa passionnante histoire au fil des superbes courbes de son architecture et de ses sculptures romanes. Le tympan de l’abbatiale est en particulier magnifique. Le cloître quant à lui est à tomber.

3. Abbaye de Sylvanès (Sylvanès, 12)

Loin de se reposer sur ses lauriers, l’abbaye de Sylvanes bouge. On peut ainsi la visiter mais aussi y écouter de la musique et y voir des spectacles (avec par exemple le Festival International de Musiques Sacrées, soit l’exact opposé, en terme de son et d’ambiance, du Hellfest). Chichement restaurée dans les années 70, elle brille aujourd’hui de mille feux et fait office d’incontournable.

4. Abbaye de Gellone (Saint-Guilhem-le-désert, 34)

Cette abbaye, fondée en 804, est carrément classée au Patrimoine mondial de l’humanité (au titre des chemins de Compostelle). Connue pour son architecture, elle renferme aussi plusieurs objets sacrés ayant participé à sa popularité. Elle a longtemps abrité le Sacramentaire de Gellone, un livre hyper vieux et hyper précieux. Plus encore qu’une première édition en parfait état d’un roman de Guillaume Musso.

5. Abbaye de Saint-Roman (Beaucaire, 30)

Le massif calcaire où se trouvent aujourd’hui les ruines de cette abbaye troglodyte a tout d’abord abrité des chasseurs. En quête de spiritualité, les hommes se sont ensuite dit qu’il serait pas mal d’y construire un lieu de culte. Ce sont d’ailleurs des ermites qui ont agrandi les galeries et donné naissance à cette abbaye aujourd’hui classée. Un jour, il fut également décidé qu’un château pourrait donner pas mal de cachet à l’endroit. Mais lui aussi est en ruines. De belles ruines tout de même. Mais vraiment hein !

6. Abbaye de Combelongue (Rimont, 09)

Fondée en 1138, l’abbaye connaît des débuts très prometteurs quand le roi Louis VII la visite en se rendant sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Malheureusement, des années plus tard, la peste noire, puis la Guerre de Cent Ans et les différents conflits de religions l’endommagent sérieusement. Décidément pas épargnée, elle est incendiée et pillée (pas nécessairement dans cet ordre) en 1789 pendant la Révolution. Mais désormais, le calme est revenu et la bâtisse a retrouvé son cachet.

7. Abbaye de Saint-Hilaire (Saint-Hilaire, 31)

Plutôt spacieuse, cette abbaye se compose d’une église abbatiale, d’un cloître, de deux réfectoires, d’un logis et même d’une prison. Très bien conservée, surtout pour son grand âge (elle date du VIIIème siècle), elle abrite le fameux sarcophage de Saint-Sernin.

8. Abbaye Sainte-Marie-de Lagrasse (Lagrasse, 11)

Très belle elle aussi, cette abbaye du VIIIème siècle s’est vue remettre le trophée de la plus belle restauration en 2014. Une prestigieuse récompense qui s’impose comme l’équivalent pour les bâtisses retapées des Oscars du cinéma. Plus sérieusement, la visite est vraiment recommandée. Un parfait complément de la Cité de Carcassonne.

9. Abbaye de Lantouy (Saint-Jean-de-Laur, 46)

On peut admirer les impressionnantes ruines de cette abbaye au bord du gouffre de Lantouy. Il paraîtrait que sa construction remonte à l’époque de Charlemagne et que sa destruction serait le fait d’un orage surnaturel provoqué par la colère d’une mère ayant été nourrie à son insu du corps de son bébé par les nonnes du coin. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, ces ruines sont inscrites au titre des monuments historiques. Malgré le fait que les pèlerinages y furent jadis interdits après une prétendue pluie de sang sur la région… Ambiance.

10. Abbaye Saint-Antoine-et-Saint-Pierre (Lézat-sur-Lèze, 09)

Contrairement à ce que son nom semble indiquer, cette abbaye n’a pas été fondée par deux saints en quête d’une colocation sympa dans le sud de la France. Non, c’est bien à un certain Aton de Benoît que l’on doit la construction de ce beau bâtiment. Il faut remonter en 950 pour cela. Et même si aujourd’hui, c’est la mairie que l’on retrouve dans cette belle abbaye, on retiendra aussi sa magnificence discrète mais certaine.

Le miel et les abbayes (lol).