Real Madrid, AC Milan, Ajax d’Amsterdam, 20 Ligues des Champions à eux trois... L’AJ Auxerre a tiré le gros lot pour son retour aux compétitions eurpéennes. Mais l’exploit est possible, d’autres clubs français l’ont fait et ont dominé, souvent avec la manière, ces trois géants du football européen. Liste des matchs que Jean Fernandez doit revisionner d’urgence pour se remonter le moral en dix coup d’éclat du football français en Ligue des Champions.

  1. (1993) O. Marseille – AC Milan (1-0): Victoire minimum, un coup de tête à la 44ème et une courageuse résistance aux assauts des hommes de Fabio Capello... Boli, Deschamps et Barthez accèdent à l’éternité en escaladant l’Everest de l’Europe en ce début des années 1990 en finale de la première véritable Ligue des Champions.
  2. (2004) AS Monaco - Real Madrid (3-1) : Jean-Michel Aulas peut expliquer à chaque victoire contre le Real que Lyon tient son exploit européen, il sera difficile de marquer autant les mémoires que l’AS Monaco lors de ce quart de finale de 2004. Un match aller perdu 4-2, un premier but de Raul, Morientes qui marque contre son employeur, le but extraordinaire de Giuly... un vrai match de taré. Inoubliable.
  3. (2005) O. Lyon - Real Madrid (3-0) : On a pu dire que le Real en septembre, ce n’est pas vraiment le Real. On a pu dire aussi qu’une victoire en poule n’est pas vraiment un exploit européen... Mais quand même, quelle raclée. Carew, Juninho et Wiltord remettent à leur place les étoiles madrilènes et affirment une bonne fois pour toute que Lyon compte parmi les équipes qui comptent en Europe.
  4. (1991) O. Marseille – AC Milan (1-0) : La douloureuse finale de 1991 ne fera pas oublier l’exploit réalisé en quart de finale. 1-1 à San Siro à l’aller, Waddle libère le Vélodrome malgré un choc reçu à la tête, ne se souvient plus de son but. Le projecteur rend l’âme à la 88ème minute, les Milanais refusent de reprendre le match... L’intensité dramatique qui fait les matchs de légende.
  5. (1996) Ajax Amsterdam - AJ Auxerre (1-2) : Le voila le match de l’espoir pour l’AJA. Une victoire à Amsterdam contre une équipe de l’Ajax qui avait une autre allure qu’aujourd’hui puisque les hommes de Van Gaal étaient juste les tenants du titre... Kluivert, Overmars et Van der Sar plient face à Diomède, Laslandes et Marlet. Auxerre prend la tête du groupe sur ce dernier match de la phase de poule.
  6. (2010) O. Lyon - Real Madrid (1-0) : Le Real s’est trouvé une bête noire en France. Lyon est moins flamboyant en cette année 2010, et terrasse avec ses armes ces nouveaux Galactiques. Makoun marque ce but qui vaudra très cher trois semaines plus tard (1-1 à Madrid) et les Lyonnais voient se profiler Bordeaux sur leur chemin vers la demi-finale.
  7. (1959) OGC Nice – Real Madrid (3-2) : Il y a une période où l’on envoyait l’OGC Nice défendre les couleurs françaises en Coupe des Champions. Et les Aiglons, au lendemain du dernier titre de champion de leur histoire, vont faire honneur à leur pays en dominant à Nice le Real en quart de finale aller de la compétition. Les Niçois se feront corriger 4 à 0 à Madrid par Di Stefano et Puskás, qui soulèveront le trophée quelques mois plus tard.
  8. (2006) O. Lyon – Real Madrid (2-0) : Comme l’année précédente, le Real vient prendre une correction à Gerland pour lancer sa saison en Ligue des Champions. Fred et Tiago signent ce succès qui permet aux Lyonnais de dominer le groupe E et d’arriver invaincu en huitième de finale. Van Nistelrooy, Raul et Beckham se contenteront de la deuxième place.
  9. (2006) AC Milan - Lille OSC (0-2) : Les représentants français jouent sans complexe cette Ligue des Champions 2006-2007, puisque Lille ira s’offrir le scalp de l’AC Milan, futur vainqueur de l’épreuve, sur sa pelouse. On pourra dire que le Milan AC était déja assuré d’être premier, qu’il n’y avait pas un chat à San Siro et qu’il pleuvait des cordes. Tout celà n’effacera pas le fait que l’équipe de Claude Puel est la première formation française a battre les Rossoneri chez eux.
  10. (2002) RC Lens - AC Milan (2-1) : Lens ne va pas souvent en Ligue des Champions, mais est en général bien accueilli : AC Milan, Bayern Munich et La Corogne. Les Sangs et Or arrachent un troisième place très honorable grâce à une invincibilité presérvée à domicile et une belle victoire contre les Rossoneri sur des buts de Moreira et de Utaka. Nul doute que les recruteurs du Stade Rennais étaient dans les tribunes ce soir là pour faire l'affaire du siècle. Ou pas.

Et vous, vous en voyez d'autres des raisons d'y croire pour l'AJA ?

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :