On entend trop souvent les haters d'internet gueuler dans les commentaires quel telle ou telle chanson est une saloperie de plagiat et qu'ils n'aiment "pas trop les voleurs et les fils de putes". Seulement il y a plagiat et plagiat. Il y a une différence entre deux trois notes par-ci par là et une structure entière. Voilà 10 exemples flagrants.

  1. Ricky Nelson - Summertime (1962)/Deep Purple - Black Night (1970)
    Interrogé sur l'origine de Black Night, plusieurs membres de Deep Purple ont clairement dit que toute la structure du morceau partait du riff de basse qu'on retrouve dans le chanson de Ricky Nelson. En même temps cette même chanson était déjà une adaptation de George Gershwin qui lui aussi avait dû la pomper à quelqu'un.

  2. The Chiffons-He's So Fine (1963)/George Harrison - My Sweet Lord (1970)
    Harrison a avoué qu'il y avait une sacrée ressemblance. Vu comme c'est grossier il aurait été un poil couillu d'affirmer le contraire. Selon Georgie, il a pompé le morceau sans même s'en rendre compte. On a d'ailleurs aucune raison de pas le croire parce que c'est le mec qui a sorti Here Comes The Sun et Something de son cerveau. Donc manifestement la case "écrire des chansons magiques" il l'avait déjà. Il y a eu un long procès ennuyeux qu' Harrison a fini par perdre. L'ex Beatles a enregistré une chanson "This song" qui parle de cette affaire.

  3. Them - Gloria (1964)/AC/DC - Jailbreak (1976)
    Pour la défense d'AC/DC : dans le blues tous les riffs se ressemblent un peu. Pour la non défense d'AC/DC : vu qu'ils n'ont qu'une chanson qu'ils répètent en boucle dans leur répertoire, ils auraient pu faire en sorte qu'elle soit à eux (calmez vous, on rigole). Il n'y a pas eu de procès ni d'embrouille entre les deux groupes donc ça va.

  4. The Rolling Stones - Satisfaction (1965)/Buffalo Springfield - Mr. Soul (1967)
    On adore Neil Young mais il va être difficile de nous faire croire qu'il n'avait pas remarqué la ressemblance avec la chanson des Stones. Et si l'ami Neil veut nous faire croire qu'il n'avait jamais entendu Satisfaction avant de composer Mr Soul on veut bien s'enfiler l'intégrale de Derrick en Allemand non sous-titré. À un moment faut pas se foutre de la gueule du monde.

  5. Louis Jordan and His Tympani Five - Ain't That Just Like a Woman (1946)/Chuck Berry - Johnny B. Goode (1958)
    Le riff le plus connu de Chuck, voire du rock'n'roll n'est en fait qu'un plagiat pur et simple d'un groupe de Big Band. Ne cherchez pas, c'est exactement le même. De toute façon Chuck a avoué l'avoir pompé à Carl Hogan (guitariste sur ce morceau) qu'il déclare pourtant admirer. Et là, non seulement c'est toute l'histoire du rock qui s'effondre, mais aussi toute la crédibilité d'un Chuck qui a à son tour pas mal chouiné quand les Beach Boys et d'autres l'ont copieusement plagié. Mais Chuck, si on vole un truc à un voleur, est-ce qu'on est vraiment un voleur ?

  6. Bobby Parker - Watch Your Step (1961)/Led Zeppelin - Moby Dick (1969)
    Dans les années 60, ça n'avait pas trop l'air d'être un problème de pomper un riff. Car non seulement Jimmy Page et sa bande se sont servis du riff de Bobby pour Moby Dick, mais ils ne sont pas les seuls. En effet, John Lennon a avoué que le riff d'I Feel Fine est un rip-off de Watch your step. Pareil pour le Rat rat Blue de Deep Purple, et le One Way Out des Allman Brothers. Pourquoi Bobby n'a jamais embêté personne alors ? Parce qu'il a lui même dit s'être fortement inspiré d'un morceau de Dizzie Gillepsie qu'il a voulu "bluesifier". Rien ne se perd, tout se transforme.

  7. ZZ Top - Tush (1975)/Motörhead - No Class (1979)
    Les mecs, si même entre barbus bad-ass on commence à se tirer dans les pattes ça va plus. Les deux riffs sont exactement similaires ça ne fait aucun doute. Dans ce cas, le débat est comme d'habitude ouvert : était-ce conscient ? Connaissant Lemmy, il est rarement conscient, donc on peut en douter... En même temps qui irait oser dire au colosse anglais : "Hey toi ! Tu m'as piqué mon riff, rend le moi ou sinon tu vas voir hein..."

  8. The Damned - Life Goes On (1982)/Nirvana - Come As You Are (1991)
    Quand on écoute la chanson des Damned pour la première fois on se dit : "Hey mais qui c'est ce gratteux qui massacre du Nirvana". Mais non, c'est 10 ans avant que ces légendes du punk ont crée ce riff qui semble être une version accélérée de celui de Kurt. Ce qui est bizarre c'est surtout que la production sur les deux morceaux est un peu similaire, ce qui ajoute une part de mystère. Là où ça devient vraiment drôle c'est que Killing Joke a aussi un riff extrêmement similaire. Et par contre pour le coup, Cobain le savait et c'est pour ça qu'il a longuement hésité avant de balancer la chanson en single. Les Damned n'ont jamais attaqué le groupe de Seatle mais Killing Joke l'a fait. Au final le procès n'est pas allé au bout.

  9. Anthrax - Caught in a Mosh (1987)/Mötley Crüe - Smoke the Sky (1994)
    C'est exactement le même riff. Et vu qu'on a faire à 2 des plus gros groupes de hard-rock de l'époque on se dit qu' ils auraient quand même pu faire gaffe. Après, forcément quand on fait tous ces riff sur 12 cases et sur une corde c'est normal de se répéter à un moment.

  10. Iggy Pop - The Passenger (1977)/Cookie Dingler - Femme Libérée (1984)
    Bon, celui-là on l'a tous remarqué. Clairement les deux chansons sont quasi identique,s mais ça ne semble avoir gêné personne. Cookine Dingler a même osé sortir une version en anglais, comme ça OKLM.

  11. En cadeau, tous ces beaux morceaux dans une jolie playlist pour tes voyages en voitures ou à pied.

Sources: Destination Rock