Les Grecs, les Romains ou encore les Chinois et les Vikings ont pratiqué plusieurs formes de colonisation. La colonisation européenne a quant à elle débuté au moment de la découverte du Nouveau Monde au 16ème siècle et si elle n’a pas duré très longtemps, elle a marqué au fer rouge de nombreuses régions. Pourtant, quelques pays y ont résisté. Certains totalement (les 4 premiers de ce top) et d’autres en faisant des concessions.

1. Le Japon

C’est l’un des seuls pays qui a réussi à échapper à la colonisation occidentale. Du coup, il devint lui-même une sorte de puissance colonisatrice, luttant sans cesse contre une quelconque forme d’influence extérieure (et essayant de temps à autre d’envahir la Chine).

2. La Corée

Avant d’être séparée la Corée était un seul et même pays. Une nation qui s’est toujours préservée de l’occupation européenne ou d’une quelconque forme d’influence mais qui a été occupée par le Japon avant de se voir scindée en deux. Aujourd’hui, les relations entre le Nord et le Sud sont toujours très tendues.

3. La Thaïlande

Les Thaïlandais parlent souvent de leur nation comme d’une terre de liberté. Et pour cause ! Jamais un pays européen n’a réussi à les dominer, malgré une pression pourtant énorme. La cause ? De puissants dirigeants et une politique qui a longtemps exploité les tensions entre certains grands colonisateurs, comme la France et l’Angleterre.

4. Le Liberia

Protégé par les États-Unis, le Liberia a toujours été à l’abri de l’influence des grandes puissances européennes. Néanmoins, il est tout à fait légitime de considérer les Américains, qui envoyèrent quelques 13 000 Afro-Américains au Libéria, comme les vrais colonisateurs du pays. Un pays par ailleurs fondé en 1981 par la Société américaine de colonisation. Ceci explique pourquoi les autres nations ne s’y sont pas intéressé et pourquoi les autochtones virent d’un mauvais œil cette arrivée massive qui rima avec la naissance d’un état.

5. L'Éthiopie

Le débat concernant l’Éthiopie consiste à déterminer si l’occupation de l’Italie pendant la Seconde Guerre mondiale doit être considérée comme une forme de colonisation. On peut notamment argumenter en soulignant la pugnacité des troupes rebelles, qui empêchèrent l’armée de Mussolini de contrôler totalement le pays, préparant le terrain aux Anglais et aux Français, qui firent le ménage définitivement en 1941.

6. Le Népal

Si il est reconnu que le Népal a subi une certaine influence de la part de l’Inde et de la Chine et si il dût traverser plusieurs périodes difficiles, il ne fut jamais totalement occupé. La « faute » à Prithivî Nârâyan Shâh, qui après s’être emparé du pouvoir durant la seconde moitié du 18ème siècle, ferma les portes du pays et pratiqua une politique isolationniste très marquée. Ce que continueront de faire ses successeurs jusque dans les années 1950. La situation géographie, qui rend le pays difficilement accessible, a aussi joué.

7. La Chine

On qualifie parfois la Chine de nation partiellement dominée notamment par rapport à certains territoires chinois placés sous le contrôle de puissances étrangères. Cela dit, aucun pays n’a exercé de contrôle complet sur la totalité du territoire.

8. Les Tonga

C’est en 1900 que l’archipel des Tonga devient un protectorat britannique. Néanmoins, malgré la présence d’un consul étranger, la monarchie tongienne a toujours été en place. En 1970, l’archipel gagne son indépendance et entre dans le Commonwealth.

9. L'Iran

Le cas de l’Iran reste à part car le pays a effectivement été brièvement occupé durant son histoire par les Russes et les Anglais, mais a toujours été considéré comme un état autonome. Il a également dû céder du terrain mais a conservé son intégrité, du moins officiellement parlant.

10. Le Bhoutan

L’histoire de ce petit pays situé à l’Est de l’Himalaya fut aussi complexe que mouvementée. Unifié en 1616 par un moine tibétain en exil, le Bhoutan qui était jusqu’alors un groupement de fiefs principalement occupés à se faire la guerre, se rapproche de la Grande-Bretagne dans le cadre d’un protectorat mais reste indépendant. C’est au Bhoutan que l’on trouve le Bonheur National Brut, qui prend en compte non pas les richesses mais le bonheur des habitants.

À noter que l’Arabie Saoudite aurait pu figurer dans cette liste, elle qui a vu son gouvernement conserver son indépendance malgré la domination britannique au début du 20ème siècle.