Quand on vous dit Japon, vous répondez « Mario », « Tokyo », « manga » ou encore « sushi »… Le Japon ne se résume pas à ça. De par son histoire, le Japon a pu se forger une belle identité gastronomique qui a su traverser l’océan pour créer sa renommée mondiale. Sortez vos baguettes, il est temps de passer à table. Shokuyoku !

1. Gyozas

Les célèbres raviolis Japonais farcis au porc sont d’abord nés en Chine avant d’être exportés au Japon (et dans toute l’Asie). A la différence tout de même que la pâte de la version Japonaise est plus fine que la version chinoise. Très souvent, un côté du gyoza est poêlé pour être un peu croustillant.

2. Soupe miso

Les soupes sont consommées à chaque repas. La plus connue est évidemment la soupe de Miso. Le Miso, c’est de la pâte de soja fermentée qui est utilisée.

3. Tempura

Alors que la pâte doit être maintenue à très faible température, l’huile de cuisson doit être aux alentours des 180°C. C’est ce choc de température qui donne cette texture si particulière à ce plat qui ne peut pas être comparée à notre friture française.

4. Edamame

Des fêves de sojas très jeunes qu’on doit écosser avant de manger au risque de s’étouffer avec l’enveloppe très rigide.

5. Takoyaki

Une petite boulette de pieuvre qu’on peut acheter dans le Sud du pays. Attention, ça brûle.

6. Okonomiyaki

Pas de recette particulière pour ce plat puisqu’on peut mettre tout ce qu’on veut dedans : de la viande, du fromage, des crevettes, des légumes… une sorte d’omelette de fin de frigo.

7. Kare-rice

Le curry est arrivé au Japon grâce aux navigateurs anglais pendant le 19ème siècle. Plus doux et plus sucré que la version Indienne, il est abordable de par son prix et de sa facilité de préparation.

8. Ramen

Nés en Chine, les Ramen ont traversé la mer au début du XXème siècle pour rejoindre le Japon et sont considérés aujourd’hui comme « plat japonais ». Servis dans un bouillon, vous l’accompagnez de viande et de légumes.

9. Udon

Contrairement aux Ramen qui sont d’origines chinoises, les Udon sont des pâtes traditionnelles Japonaises (bien qu’il y ait débat). Elles s’accompagnent de viande, de légumes ou de crustacés. On peut les manger chaudes ou froides, dans un bouillons ou revenues à la poêle.

10. Gyudon

Dans un bol, vous mettez une base de riz que vous surmontez de lamelles de boeuf accompagnées d’oignons. C’est aussi simple que ça.

11. Shabu Shabu

Les savoyards, les chinois et les bourguignons ont leur fondue, pourquoi les japonais ne l’auraient pas ? Un grande marmite d’eau est posée au milieu de la table et vous vous débrouillez pour faire cuire légumes et viandes très fines.

12. Yakitori

Ce plat signifie littéralement « oiseau grillé », c’est un des best-seller de la gastronomie Japonaise en occident.

13. Tonkatsu

L’équivalent de notre escalope de porc panée.

14. Sushi

Peut être le plat japonais le plus connu au monde alors qu’au Japon sa consommation reste occasionnelle. Pour briller à table, n’hésitez pas à dire que le terme Sushi désigne aussi bien nos sushis occidentaux (le poisson cru sur le riz qu’on appelle un Nigiri) que les makis, les temakis ou les chirashi.

15. Soba

Après les ramen et les udon, les soba sont le troisième type de pâtes. Faites à base de farine de sarrasin, les Soba se consomment en bouillon ou sèche accompagnés de viandes et de légumes.

16. Natto

Peut-être le plat qui donne le moins envie. Des haricots fermentés, gluants avec une odeur d’ammoniaque. Quand on en prend un, ça colle et ça fait des fils assez dégoûtants. On soupçonne les Japonais de ne donner ça qu’aux touristes pour leur faire peur.

17. Mochi

C’est un petit gâteau à base de riz gluant. Pour les habitués des restos chinois/japonais, c’est le gâteau qui forme les perles de coco.

18. Dorayaki

Le pancake japonais qu’on aura pris soin de fourrer avec de la pâte de haricots rouges avant de le manger.

19. Yokan

Un peu de gélifiant comme l’Agar Agar sur une base de pâte et ça nous donne une petite sucrerie pour accompagner le goûter.

20. Saké

L’alcool de riz emblème du Japon qu’on boit pour toutes les occasions. Aujourd’hui, le Saké peut désigner plus largement toute sorte de boissons alcoolisées.

21. Bière

Depuis quelques années, l’industrie de la brasserie fait du Japon un très gros consommateur et très gros producteur de bière. On remercie les Hollandais qui sont venus ouvrir des brasseries au XIXème siècle.

https://www.instagram.com/uelobla/?utm_source=ig_embed

22. Thé

Contrairement aux autres thés verts du monde, le thé vert japonais subit une torréfaction spéciale, avec de la vapeur d’eau. Le thé Matcha est reconnaissable à sa couleur très verte.

Alors oui, on en a oublié plein mais on ajoutera vos suggestions !

(Merci Margot pour ton aide)

On a aussi les spécialités italiennes, les spécialités anglaises, les spécialités de franche-comté, les meilleurs plats argentins et les spécialités catalanes !