On vous a déjà parlé des plus beaux lieux abandonnés de France et du monde, mais on ne s’était jamais trop posé la question des casinos (pas les supermarchés, les salles de jeux d’argent, hein). Eh bah… Croyez-moi, ça vaut pourtant le coup ! Il y a des bâtiments complètement dingues à l’abandon. Très envie de trouver du courage pour partir en exploration !

1. Penthouse Adriatic Club, en ex-Yougoslavie

Ce casino a vu le jour en juillet 1972, sur l’île croate de Krk. Lorsque la Yougoslavie ouvre ses frontières et admet de nouvelles lois, les jeux de hasard ne sont plus interdits (mais seulement pour les visiteurs internationaux). Bob Guccione, fondateur d’un magazine porno, investit alors 45 millions de dollars pour mettre le bâtiment sur pied. Finalement, le lieu fait faillite après quelques mois d’ouverture, en 1973. Rachetée par une entreprise locale, la station accueille des visiteurs jusqu’en 2001. Et depuis… Plus rien.

2. Le Asbury Park Casino, dans le New Jersey

C’était l’un des premiers casinos de la région ! Construit en 1929, il a connu de longues années de gloire, jusqu’à… La création d’Atlantic City, concurrent direct, dans les années 1980. Délaissé, le bâtiment a rapidement fermé ses portes et a été laissé à l’abandon. Franchement, quand on voit la beauté du truc… Bah ouais, ça fout un peu les boules.

3. Casino Di Consonno, en Italie

A Consonno, le casino n’est pas le seul bâtiment abandonné : en réalité, c’est toute la ville qui a été désertée. Jusqu’aux années 1960, Consonno n’est qu’un petit village agricole, à quelques kilomètres de Milan. En 1962, le comte Mario Bagno achète toutes les terres, avec le projet de créer le « Vegas italien ». Le hameau attire les foules pendant quelques années, et puis… En 1976, une inondation ravage la route desservant la ville. Fin de l’histoire. Plus personne ne s’y rend, et tout est laissé en plan. Triste.

4. Le Genting Casino, à Torquay (Royaume-Uni)

Bond dans le temps, welcome back (comme on dit à Torquay) dans les années 2020 ! Le Genting Casino a été l’un des dommages collatéraux du Covid-19. Sur Youtube, une bande de potes filme son intérieur, et c’est assez impressionnant. Tout est encore en place. Jetons de poker, dossier regroupant le nom des tricheurs, coffres-forts… Comme si, tout allait bien et que BOUM, du jour au lendemain, une pandémie foutait en l’air le projet de vie de milliers de personnes. Oh… Wait.

5. Le Catfish Bend Casino, dans l'Iowa

Le Catfish Bend Casino a ouvert ses portes en 1994 sur le fleuve Mississippi, entre l’Illinois et l’Iowa. C’est avec un changement de lois en 2007, n’obligeant plus les casinos de l’Iowa à flotter sur des voies navigables, que les propriétaires du lieu décide de fonder un établissement terrestre plus grand. Résultat : le bateau est abandonné sur la rivière.

6. Cet autre bateau-casino impressionnant, dans un lieu gardé secret

Forcément, l’histoire au-dessus a attisé ma curiosité, je me suis perdue sur Youtube pour arriver sur cette vidéo complètement ouf. Pour respecter le lieu et éviter qu’il ne soit dénaturé, les youtubeurs en question ont gardé secrète sa localisation (et donc forcément, son histoire). Seuls éléments recueillis dans la légende : ce bateau-casino a été fondé dans les années 1980. Le projet était d’amener les visiteurs en mer, dans des eaux légales pour le jeu. En fonction jusqu’en 2008, il est, depuis, amarré et abandonné.

7. Le Jubilation Casino, au Mississippi

Allez, jamais 2 sans 3, on part sur un nouveau petit bateau-casino (promis, c’est le dernier de ce top) ! Si celui-ci est moins ouf à première vue, il n’empêche que son histoire reste assez dingue. D’abord, on a parlé du « SS Nantucket », un bateau transportant des passagers de New Bedford vers l’île de Nantucket, à partir de 1957. Deuxième vie : il est repabtisé en « SS Naushon », et sera le tout dernier navire à vapeur en service régulier sur la côte est des USA, avant de regagner le Mississippi. Enfin, et parce que jamais 2 sans 3 (oui, je vais le répéter une troisième fois, parce que vous savez… Jamais 2 sans 3 !), le bateau s’est une dernière fois réincarné dans les années 1990. En décembre 1993, il ouvre ses portes en tant que « Cotton Club Riverboat Casino », puis déménage à Lakeshore sous le nom de « Jubilation Casino ». Malheureusement, il ne rencontre pas le succès attendu, et ferme définitivement peu de temps après, en octobre 1995. Aujourd’hui, il est amarré aux eaux de Mhoon Landing. A l’intérieur, tout est saccagé. Des machines à sous et objets en tout genre pourrissent sur le sol. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il aurait mérité une dernière demeure plus sympa !

8. Le Overlook Hotel Casino, en Allemagne

Ok, là j’ai galéré à trouver des infos, et j’étais à deux doigts de vous balancer la photo en vous disant « regardez comme c’est joli et ne posez pas de question » ! Heureusement pour vous, le photographe Frit Vrielink, a partagé un album assez ouf sur le lieu, assorti de quelques petites informations ! Cet hôtel aurait ouvert le 1er juin 1874, quelque part en Allemagne. Équipé de 5 étages, 350 chambres (quand même !), un spa et bien sûr, un casino, il a accueilli des vacanciers pendant plusieurs décennies. Il aurait été délaissé à la fin des années 1990. La raison ? Mystère.

9. Casino de Constanta, en Roumanie

Constanta est une ville roumaine, au-dessus des rives de la mer Noire. Au début des années 1900, son casino est l’un des bâtiments les plus populaires de son genre. Il attire des visiteurs du monde entier. 1914 : la Première Guerre mondiale éclate, et le lieu est transformé en hôpital. Bombardé pendant le conflit, il est restauré à la fin de la guerre. Seconde Guerre mondiale : il devient un hôtel pour les troupes allemandes, avant d’être de nouveau endommagé par un projectile. Dans les années 1950, les travaux sont réalisés de force par des prisonniers politiques. Lorsque la Roumanie passe sous le régime communiste, les jeux de hasard sont interdits et le lieu est réinvesti en « Maison de la Culture » (un musé propagandiste, à la gloire du communisme). Finalement, le bâtiment ferme en 1990, à cause de frais et de charges trop importants. En 2018, il rejoint la liste d’Europa Nostra des sites du patrimoine les plus menacés d’Europe. Depuis, des travaux de restauration et de consolidation ont débuté !

10. Le Bokor Palace Hotel and Casino, au Cambodge

Le Bokor Palace Hotel and Casino a ouvert ses portes en 1962, sur une station d’altitude existante depuis 1921. Une station tristement célèbre, puisque sa construction, à 1000 mètres d’altitude, a coûté la vie de 900 personnes. Ouais, ça nique bien l’ambiance. Et vous n’êtes pas au bout de vos peines : ce « Hotel & Casino » n’a, en réalité, jamais réellement été un casino ! La confusion vient de l’ouverture d’une salle de jeu dans l’Hôtel Sangkum. Du coup… Oui, on est un peu hors sujet… Mais les images valent le détour, non ? Le lieu est tellement dingue que les ruines du Bokor ont servi de cadre à la scène finale du film City of Ghosts (2002) ainsi qu’à la majeure partie de l’action du film sud-coréen R-Point (2004). En 2012, le bâtiment est rénové et rouvre sous le nom de Thansur Bokor Highland Resort.

Pour continuer ce petit Urbex en ligne, venez donc visitez les plus belles églises de France abandonnées, les plus beaux lieux anglais et européens délaissés ou encore les plus flippants. BREF, on vous a déjà bien préparé le terrain. Régalez-vous les urbexos !