Hollywood est un monde de requins, exactement comme le montrait le film Gang de requins. Non attendez, je confonds avec le film Swimming with sharks qui est très cool et étonnant mais dans lequel y’a pas de requins pour le coup. Bref, Hollywood c’est chaud : un jour vous êtes au top du box office et le lendemain vous jouez dans After Earth avec votre fils, telle est la dure loi du milieu. Si certains acteurs ont détruit leur carrière avec un rôle, d’autres ont réussi la prouesse inverse, ils ont complètement relancé la leur avec un seul film et on va vous parler d’eux, parce que c’est un top good vibes teinté d’esprit de Noël et d’admiration pour ces héros de notre enfance.

1. Josh Brolin dans "No country for old men"

Avant de devenir Cable dans Deadpool 2 et Thanos dans les films Marvel, Josh Brolin avait une carrière un peu en dent de scie. Mais jouer l’un des rôles principaux dans un film des frères Coen peut vous amener loin, et Brolin en est un exemple parfait. L’excellent No country for old men l’a projeté sur le devant de la scène, comme on projette un enfant sur le devant de la scène de la kermesse pour qu’il récite enfin son putain de texte parce que ça fait deux minutes qu’il y a un gros blanc car il a oublié sa réplique. Pas ma meilleure comparaison je vous l’accorde.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Gage Skidmore

2. Drew Barrymore dans "Scream"

La petite fillette de E.T. a eu une enfance complexe et une adolescence assez mouvementée, mais son rôle dans l’introduction de Scream a complètement changé sa carrière. Ok la scène dure à peine dix minutes, mais déjà c’est devenu la scène la plus culte de toute la saga et en plus elle montre les talents de l’actrice dont on sent le stress monter crescendo. Peu de temps après Barrymore était castée pour Charlie et ses drôles de dames et une flopée d’autres rôles et depuis elle continue de mener sa barque.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Eva Rinaldi

3. Michael Keaton dans "Birdman"

Il était au sommet dans les années 80 et 90 en incarnant Beetlejuice et Batman chez Burton, puis les années l’ont un peu effacé des écrans. Mais son rôle dans Birdman qui fait d’ailleurs pas mal écho à sa propre histoire l’a complètement relancé. Depuis Keaton a joué dans les films Marvel et dans l’excellent Spotlight, sans parler du fait qu’il a été nommé aux Oscars. J’ai jamais trop compris cette formule « sans parler du fait que » sachant que quand on l’utilise on parle obligatoirement de ce dont on dit qu’on ne va pas parler. Vous me suivez ?

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

4. Robert Downey Jr dans "Kiss kiss bang bang"

À la fin des années 90 Robert Downey Jr n’avait pas vraiment bonne presse à Hollywood. Après un début de carrière remarqué on a commencé à la boycotter à cause de problèmes de drogues et de démêlés avec la justice, les séjours en prison et en cure de désintox c’est pas super vendeur, en plus il fait partie des stars arrêtées pour des raisons stupides. Mais son rôle dans le film Kiss kiss bang bang de Shane Black (L’arme fatale, The nice guys) a relancé sa carrière puisque c’est à ce moment que Marvel a commencé à l’envisager comme Tony Stark. Et depuis il se fait un paquet de pognon, y’a qu’a voir cette tête qui dit « je suis plus riche que vous ».

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Gage Skidmore

5. Jason Bateman dans "Arrested Development"

Enfant star et adolescent acteur, Jason Bateman a eu ce qu’on appelle une traversée du désert passé sa vingtaine : une petite dizaine d’années sans trop de rôles marquants jusqu’à ce que l’excellente série Arrested Development arrive et le remette en selle dans le monde des comédies. Puis après tout ça il a même commencé à s’essayer aux drames avec deux séries remarquées : The Ozark et The outsider qu’il a réalisé. Comment trouve t’il le temps d’avoir de si beaux cheveux avec tout ça ? Aucune idée, c’est ce qui fait son charme.

Crédits photo (CC BY-SA 2.5) : derivative work: Tabercil (talk)

6. Mickey Rourke dans "Sin City"

Une grande carrière derrière lui ne lui a pas empêché de sombrer dans une longue période sombre remplie de rôles oubliables. Mais lorsqu’il a été casté pour jouer Marv dans l’adaptation de Sin City Mickey Rourke n’a plus jamais quitté les écrans. Quelques années plus tard il jouait dans The Wrestler et offrait l’une de ses plus belles prestations. Il a aussi joué un super méchant tout pourri dans Iron Man 2, faut toujours un peu nuancer.

Crédits photo (CC BY 3.0) : David Shankbone

7. Sean Connery dans "Les incorruptibles"

Dans les années 80 la carrière de Sean Connery battait de l’aile, il avait fait quelques rôles mais l’ombre de James Bond et de ce qu’il avait été planait encore au-dessus de lui. Mais c’était sans compter sur ce brave Brian DePalma qui lui a filé un rôle important dans Les incorruptibles pour lequel il a reçu un paquet de nominations. Et les années qui ont suivi on l’a vu dans « À la poursuite d’octobre rouge » et « Indiana Jones » pour ne citer qu’eux. Après ça ne l’enlève pas de la liste des acteurs qui ont avoué des trucs horribles en interview puisqu’il a déclaré que mettre une bonne claque à sa femme quand elle était chiante était justifié. Ouais c’est une phrase de connard.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Auteur inconnuUnknown author – Comet Photo AG (Zürich)

8. Kurt Russell dans "Boulevard de la mort"

Avec sa tête de mec classe, l’acteur qui a inspiré l’un des personnages les plus cultes du jeu vidéo (j’ai nommé Solid Snake de Metal Gear Solid) a eu un gros vide dans sa carrière des années 90 jusqu’au milieu des années 2000. Son rôle de tueur au volant dans le film le moins aimé de Quentin Tarantino (c’est les notes qui le disent) l’a pourtant bien remis sur pieds, vu que depuis il apparait dans de grosses productions, genre Les gardiens de la galaxie 2 et la série Fast and Furious. De quoi rendre jaloux son frère Jack Russell qui ne joue que dans des vieilles pubs de bouffe pour chien. (Ci-joint une photo de lui en train de rire à ma blague sur les Jack Russell.)

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

9. Matthew McConaughey dans "Dallas Buyers Club"

Prisonnier de comédies romantiques et de séries B foireuses, Matthew McConaughey a décidé de refuser tous les rôles qu’on lui filait qui n’étaient pas de « bons » rôles. Et après 14 mois sans rien tourner (c’est long) il a décroché le rôle titre dans Dallas Buyers Club et la série True Detective (plus une apparition remarquée dans Le loup de Wall Street) et tout ça en 2013. Clairement un bon choix de sa part vu que depuis il fait des films de ouf mais aussi Interstellar le film de merde donc ça s’égalise.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Avda

10. Brendan Fraser dans l'année 2022

Star des films La momie et George de la Jungle l’acteur s’est éloigné des plateaux après avoir été victime d’une agression sexuelle de la part d’un producteur et de multiples blessures. Une longue période difficile pour un acteur pourtant très aimé par les fans. Mais 2022 pourrait bien être l’année Fraser puisqu’il est annoncé à l’affiche du prochain film de Scorsese et dans le prochain Darren Aronofsky où il aura le rôle titre. Énormément de coeurs sur cette personne qui en a chié et qui va enfin remonter la pente.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Greg2600

Et si vous en voulez encore insatiable lecteur vous pouvez lire les acteurs qui gèrent le mieux leur carrière et les acteurs qui ont galéré avant de percer, genre mon cousin, ça fait 15 ans qu’il essaie de devenir acteur le loser.

Sources : Cracked, Reddit, IndieWire, Ranker, Animated Times.