Il y a des moments de télévision qui sont incroyables où au cours d’une interview une célébrité va péter un câble et avouer un truc complètement dingue pendant qu’en coulisse son attaché de presse est en train de faire une syncope. Ça arrive, à des degrés plus ou moins différents, mais ça arrive quand même. On va donc voir quelques exemples de stars qui ont avoué des trucs assez horribles ou complètement hallucinants en interview et franchement ça donne une image bien différente de certaines d’entre elles. Préparez-vous à être déçus.

1. John Mayer et son exclusivité pour les femmes blanches

Le chanteur de country John Mayer que personnellement je ne connais ni d’Ève ni d’Adam a révélé en interview qu’il ne pouvait coucher qu’avec des femmes blanches. Il a alors qualifié son propre pénis de « suprématiste blanc », ce qui clairement est un truc vraiment dégueulasse et complètement louche à dire. Après il va probablement essayer de faire comprendre qu’il n’est pas raciste mais avouez que c’est super étrange.

Crédits photo (CC BY 2.0) : slgckgc

2. Gary Oldman et son fameux "oh on l'a tous déjà dit"

Ça me fait mal aux couilles parce que ce type fait vraiment partie de mes acteurs préférés depuis toujours et je découvre aujourd’hui cette partie de sa personnalité. En voulant défendre Alec Baldwin et Mel Gibson (accusés d’homophobie ou de racisme), il a tout simplement lâché « On a tous déjà dit ce genre de choses. Le policier qui l’a arrêté n’a jamais dit « nèg** » ou « putain de j**fs » d’après vous ? » Franchement, c’est quand même vraiment, vraiment raciste. J’ai même pas les mots, contrairement à l’ex de SherYfa Luna qui les avait, lui.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

3. Gérard Depardieu qui était quand même un sacré brigand

Dans sa jeunesse, le Gérard c’était pas un tendre, il a confié en interview que plus jeune il faisait occasionnellement l’escort boy pour des hommes et que ça lui arrivait de « frapper un type et de (se) barrer avec son argent. » On appelle ça du racket quand même. Oh et il a aussi avoué qu’il avait déjà déterré des cadavres pour voler les bijoux et les vêtements. S’il vous fallait une raison de plus pour apprécier cet homme.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

4. R Kelly et les adolescentes

Bon c’est un secret pour personne que le chanteur R Kelly a déjà eu pas mal d’affaires de pédophilie au cul et c’est principalement pour ça qu’il a quasiment disparu des radars depuis. Lors d’une interview où on lui posait justement la question sur de potentiels rapports avec des adolescentes (donc en dessous de l’âge légal) il a tout simplement répondu « quand vous dites adolescentes, vous voulez dire quel âge ? » laissant l’interviewer complètement abasourdi, et en même temps y’a de quoi.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Andrew Steinmetz

5. Christopher Eccleston et son passé de brute à l'école

L’acteur qu’on connait principalement pour avoir été le « Doctor Who » pendant quelques épisodes ou encore l’un des personnages principaux de « The Leftovers » a avoué en interview que lorsqu’il était enfant il se conduisait comme un bon enfoiré et qu’il en était sincèrement désolé. « J’étais une brute parce qu’on me frappait aussi. Je m’en prenais à un garçon très sensible de ma classe. » Au cours de l’interview il a présenté des excuses au garçon en question et il valait mieux pour lui puisque ce garçon en question n’est autre que Vin Diesel. Non c’est faux, évidemment.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Benjamin Ellis

6. John Lennon et le fait de frapper les femmes

L’amour, la paix et la joie sont quasiment indissociables du personnage de John Lennon que ce soit au travers de ses nombreux textes ou de ses actions en dehors de son art. Pour autant, il a quand même lâché en interview une immense bombe quand on lui a posé la question sur le texte de la chanson « Getting Better » : « j’étais cruel avec ma femme et physiquement avec les femmes en général. J’étais un frappeur. » Il a avoué à ce moment regretter cette partie de sa vie et de s’être laissé guidé par sa colère mais quand même.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Jack Mitchell

7. Keith Richards a snifé son père

Ouais, vous avez bien lu, ça semble complètement con mais c’est tout à fait vrai. En interview, Keith Richards le légendaire membre des Rolling Stones a avoué qu’après la crémation de son père il en avait snifé des cendres. « J’ai pas pu résister à essayer d’en snifer un peu ». Vous me direz, les potes de Tupac ont visiblement fumé ses cendres donc bon, et puis je suis prêt à parier que c’est pas le truc le plus dégueulasse que ce type a fait dans sa vie.

Crédits photo (Domaine Public) : Machocarioca

8. Sean Connery et son droit de frapper les femmes

Si Lennon évoquait le fait de frapper des femmes en indiquant que c’était des erreurs de jeunesse et qu’il était à l’époque colérique, Connery y va avec beaucoup moins de retenue. Il a alors balancé en interview « une claque avec la main ouverte est justifiée… Si une femme est chiante, hystérique ou en permanence sur les nerfs, je le ferai. » Des paroles qu’il a d’ailleurs réaffirmé des années plus tard dans une autre interview, au cas où c’était pas clair pour tout le monde. Au cas où il faudrait le préciser pour Sean : non, taper sur sa femme/copine/pote n’est jamais justifié.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Auteur inconnuUnknown author – Comet Photo AG (Zürich)

9. James Lipton, l'ancien mac

Vous ne connaissez peut-être pas cet écrivain américain et poète de la Beat Generation qui a également été acteur et un nombre incalculable d’autres trucs au cours de sa vie. Non content d’avoir fait des dizaines de métiers, il a avoué en interview qu’il avait déjà été mac à Paris, en indiquant qu’il n’était « jamais abusif avec les prostituées, j’étais plutôt leur agent ». Un truc que peu de monde avait vu venir, là comme ça, dans une interview qui partait pourtant pour être assez classique.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : David Shankbone

10. Liam Neeson et son interview de l'enfer

Vous en avez probablement entendu parler à l’époque, quand Liam Neeson a complètement dérapé en interview, laissant tout le monde sur le cul. Après avoir parlé d’une amie à lui qui avait été violée par un homme noir lorsqu’il était plus jeune, il a confié qu’à l’époque il marchait dans la rue la nuit avec une arme en quête de trouver une victime noire à tuer. Des propos effrayants, racistes, violents et qui donnent une image franchement flippante de l’acteur.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

Comme quoi, on ne connait vraiment pas bien ces gens qu’on ne connait pas.

Sources : BBC, 80’s Kids, Cracked, Marie-Claire.