Ok, l’eau c’est assez pratique et ça désaltère pas trop mal, mais on ne va pas se mentir : rien ne vaut un bon litron de coca pour être heureux. Un bon litron que l’on déguste sourire aux lèvres en se souvenant de l’époque révolue où nos parents nous interdisaient les sodas à l’exception d’un fond de coca sans bulle à l’anniversaire de cousin Machin. Aujourd’hui donc, minute nostalgie et minute bonheur.

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.