Avec ses plages de sable fin, Rio est la ville carte postale par excellence, mais ce n’est pas une raison pour jouer le touriste de base et ne pas essayer d’explorer un peu les quartiers moins touristiques. Voici quelques petits spots à ne surtout pas rater si vous allez au Brésil.

1. Gravir la Pedra da Gávea

Si vous êtes du genre mollets d’acier et que vous ne craignez pas les marches de 2h30 sous le cagnard, enfilez vos tongs de randonnée pour grimper la célèbre Pedra da Gavea. Un gros caillou qui domine Rio de Janeiro du haut de ses 842 mètres. L’ascension se fait à partir du Jardin Botanique et offre une vue imprenable sur la ville, si la météo le permet. Un détail à ne pas négliger avant de décider de vous lancer, au risque de finir, la tête dans les nuages.

2. Explorer le Gavea Tourist Hotel

Cet hôtel fantôme de Rio se situe en pleine jungle. Egalement appelé « el escoleton hotel » (l’hôtel squelette), c’est aujourd’hui un bâtiment abandonné depuis la faillite de son promoteur en 1972. L’accès au site n’est pas évident et on vous conseille fortement de vous faire accompagner par un habitant du coin. Sans doute une des expériences les plus originales à vivre à Rio.

3. Monter l’escalier Selarón

Cet escalier en mosaïque de 125 mètres de long est l’œuvre du peintre et sculpteur chilien Manuel Carneiro. En 1990, l’artiste décide de rénover l’escalier qui passe à côté de chez lui. 10 ans et 2000 carreaux de faïence plus tard, le chantier s’est transformé en projet fou, qui attire depuis chaque année des centaines de milliers de curieux.

4. Flâner dans le cimetière São João Batista

Si l’idée de vous perdre dans le dédale d’un cimetière du 19ème siècle ne vous effraie pas, cette petite virée à la fraîche devrait vous plaire. Sur plus de 45 hectares, c’est la plus grande garderie pour défunt de Rio et certains lui collent sans doute un peu rapidement le surnom de « Père Lachaise brésilien ». Sans doute parce que de nombreuses personnalités du pays y séjournent depuis une éternité.

Crédits photo (creative commons) : Halley Pacheco de Oliveira

5. Débusquer la réplique officielle de la Statue de la Liberté

Il n’existe dans le monde que quelques répliques officielles, réalisées par Frédéric Bartholdi, le sculpteur français à l’origine de la Statue de la Liberté new-yorkaise. Coup de bol, une d’entre-elles a fini sa course dans un petit parc de Bangu à l’ouest de Rio. Pour la petite histoire, elle fut offerte au Brésil pour célébrer le dixième anniversaire de son indépendance. Visiblement, un peu embarrassé par la bricole, des personnes pleines de bon sens ont décidé finalement de la planquer à l’abri des touristes, à deux pas d’un centre-commercial. Un clin d’œil aux États-Unis sans doute.

6. Visiter la Favela Santa Marta (sur les traces de Michael Jackson)

Quelques scènes du clip du morceau « They don’t care about us » ont été tournées dans cette favela, une des rares qui ont été pacifiées et que l’on peut visiter, de préférence accompagné. D’ailleurs, un conseil : évitez de passer par des agences de tourisme, le plus simple est de vous adresser au petit kiosque situé aux pieds de la favela. Un habitant parlant anglais vous proposera ses services pour quelques Reals. La visite dure une bonne heure et vaut vraiment le coût, à condition de bien négocier au départ.

7. Feuilleter dans le Royal Portuguese Cabinet of Reading

Peu importe que vous parliez portugais ou non, cette bibliothèque va vous laisser sans voix. Créée en 1822 par des immigrés portugais, elle recense aujourd’hui plus de 400 000 œuvres originales, dont certaines manuscrites datant du XVIè siècle. Vous vous dites qu’avec votre tablette, tout ça tiendrait aujourd’hui sur votre carte mémoire 128 Go (p’tit con va), mais on maintien qu’autant de bouquins dans un endroit aussi chargé d’histoire(s), reste à nos yeux, un truc de dingue.

8. Méditer à la Cathédrale de Rio de Janeiro

Ok ça ressemble à une fusée maya en technicolor… eh bien c’est fait exprès ma ptite dame ! L’objectif de l’architecte à l’origine du projet était clairement de coller aux anciennes pyramides Maya. Pas sûr que le résultat soit très fidèle à l’originale, mais il plaira en tout cas aux amateurs de disco et de trombinoscope.

9. Déjeuner dans un restaurant au kilo

Vous allez vite vous en rendre compte, à Rio la bouffe coûte un bras. Le bon plan : vous dégoter un restaurant dans un quartier pas trop chicos, ni trop craignos – vous tenez à vos intestins – qui vous propose de payer en fonction du poids de votre assiette (enfin surtout de ce qu’il y a dedans). Une astuce, les frites pèsent moins lourd que les tomates farcies… la vie est quand même bien faite.

10. S’exhiber sur les plages de Copacabana et Ipanema

Comme nous, on vous a bassiné avec le culte du corps des Brésiliens, sur leur cul de rêve et leurs abdos à faire pâlir un footballeur. Vous pouvez oublier tout ça : les Brésiliens sont comme vous et moi, ils ont le cul flasque (parfois) et du bide à force de bouffer et boire n’importe quoi. Pas de complexes à avoir donc quand vous tomberez le t-shirt et le short sur les plages de Copacabana, d’Ipanema ou d’ailleurs.

On part quand ?

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !