Montréal est l’une des villes les plus agréables du monde. Les étudiants français en particulier s’y ruent en masse tous les ans. Il faut dire que Montréal présente un nombre assez dingue d’atouts. Une cité surprenante avec ça ! Que des bonnes surprises. Enfin presque…

1. Il peut faire très froid...

On s’y attend certainement. L’hiver est froid à Montréal, bonjour le scoop ! Mais passer de -10 chez nous en plein hiver à -30, ça fait drôle quand même. Le froid ici, il faut l’affronter tous les jours de l’hiver, tout comme la neige. Ce qui signifie acheter des vêtements spécialement étudiés pour résister aux températures extrêmes. C’est toute une organisation !

View this post on Instagram

Montreal after a Snow Storm ?@ilsebaladait

A post shared by Montreal City ?? (@montreal.everyday) on

2. …Et ça ne dérange personne

Enfin, façon de parler… Le truc, c’est que si chez nous, le moindre flocon de neige ou la plus petite plaque de verglas peut déclencher le chaos (dans les villes en tout cas), à Montréal, la vie ne s’arrête pas quand il neige. Les gens continuent à faire leurs petites affaires comme si de rien n’était, attendant patiemment le printemps.

3. Mais il fait aussi chaud

À Montréal aussi on connaît la canicule. En plein été, il n’est pas rare que le mercure flirte avec les 30 degrés même si bien sûr, comparé à des villes françaises comme Nîmes ou Toulouse, cela reste raisonnable. En tout cas, l’écart entre les températures en été et en hiver est énorme.

4. Le côté bilingue

Plus de la moitié des habitants de la ville est bilingue. On parle davantage français qu’anglais (29% des Montréalais ne parlent que français contre 13% pour l’anglais). Du coup, quand on débarque pour la première fois à Montréal et qu’on a sauté quelques cours d’anglais au collège ou au lycée, pas de soucis, on peut se faire comprendre sans problème. Même si…

5. L'accent

Oui l’accent québecois est parfois difficile à comprendre quand on n’a pas vraiment l’habitude. Mais rassurez-vous, l’habitude, on la prend vite et au bout d’un moment, on n’entend même plus l’accent.Le vocabulaire peut aussi poser problème mais finalement, ces petits détails accentuent positivement le dépaysement.

6. Les festivals

Saviez-vous que Montréal rassemble à elle seule 3 des plus gros festivals du monde : le Montréal Jazz Festival, le Montréal International Fireworks Festival et les Francofolies. C’est la seule ville au monde à présenter cette particularité. Ainsi, il est carrément facile de trouver quoi faire, quel que soit le style de musique qu’on aime. Montréal est une ville extrêmement festive et dynamique. Surprenant ! Dans le bon sens bien sûr.

7. La partie souterraine de la ville

Paris a son métro mais on ne peut pas dire qu’on aime s’y attarder. À Montréal, notamment à cause des températures parfois excessivement basses, les souterrains sont incroyables. Il y a toute une série de structures permettant de vivre sous terre si on le désire. Et si ça peut sonner un peu bizarre comme ça, en fait, c’est plutôt cool.

8. L'amour du street art

Certes, l’époque où les graffeurs étaient pourchassés dans les villes est révolue mais peu de grandes cités encouragent les artistes à s’exprimer. À Montréal, une rapide balade dans les rues suffit pour se convaincre que la municipalité aime non seulement les graffeurs mais les encourage également à donner des couleurs à certains bâtiments. Véritable musée à ciel ouvert, Montréal met en avant une créativité unique en son genre.

9. L'aspect multi-culturel

Ville cosmopolite par excellence, Montréal est ainsi très éclectique. L’ambiance change d’un quartier à l’autre. Entre bâtiments industriels et buildings de style américain, architecture française et manoirs colorés, Montréal s’est façonnée au fil des années au grès d’influences diverses et variées. Quand on vient de France, c’est très étonnant et forcément stimulant.

10. L'amour du hockey

Chez nous, le foot et le rugby font la pluie et le beau temps. En cas de grosse compétition, le temps s’arrête. Au Québec et donc à Montréal, c’est le hockey qui fait la loi. Un sport hyper suivi, hyper pratiqué, parfois un peu violent mais totalement bon esprit. Puis c’est vrai qu’avec toute cette glace, ce serait dommage de ne pas apprendre à patiner.

Quelle ville magique !