Le Pays du Soleil Levant, voilà une destination qui claque ! Mais attention, le Japon, ce n’est pas que des sushis, des pokemons et des hentais (mais si tu sais très bien de quoi on parle, petit cochon). Vu de Paris, on a plein d’idées toutes faites sur Tokyo et ses habitants. Oublie ça tout de suite, et pars du principe que tu ne sais rien. Tokyo, c’est une découverte à la minute, et tes premières impressions ne seront pas forcément celles auxquelles tu t’attendais. Mais avec ce top, on va essayer de t’en donner une petite idée.

1. Les distributeurs de boissons partout

Ça c’est LE truc qu’on ne peut pas rater. Il y en a absolument partout, et ces distributeurs sont plein de trucs foufous : soda au melon, Fanta au raisin, boisson goût crème fouettée. Mais surtout il y a des boissons froides ET chaudes, elles aussi en canette ou en bouteille, pas en gobelet plastique miteux. Tu peux tomber aussi sur une machine avec la catégorie « surprise », où tu as donc une boisson au hasard.

2. L'absence de poubelles publiques

Les rues de Tokyo sont propres, alors qu’il n’y a pas de poubelle. Quel est ce miracle ? C’est tout simplement que contrairement à nous, les Tokyoïtes ne sont pas des gros porcs, et gardent leurs déchets dans un petit sac qu’ils jettent une fois arrivés chez eux. Une exception : à côté des distributeurs de boissons, pour trier canettes et bouteilles.

3. Les salarymen tout bourrés

Si tu débarques le soir pour la première fois au Japon, et que tu prends le métro, il y a de grandes chances pour que tu croises un spécimen de cette catégorie. Le salaryman finit souvent sa journée par des dîners d’affaires, ou entre collègues. Résultat : des costards-cravates tous saouls dans le métro et les rues, jusqu’à lâcher un renard ou s’endormir n’importe où. Y’a même un tumblr qui leur est consacré.

https://www.instagram.com/p/2vkLLQDR4Q/

4. Les Japonais parlent peu anglais...

Même si ça a tendance à s’améliorer, les Japonais, d’une manière générale, parlent peu de langues étrangères. Du coup, pour se faire comprendre, faut pas être timide, et ne pas hésiter à mimer ce qu’on veut. De toutes façons, si un(e) Japonais(e) parle anglais, il y a de grandes chances pour qu’il vienne vers toi, ça lui fait une occasion de pratiquer la langue de Shakespeare (c’est du vécu).

5. ... mais leur gentillesse n'a pas de frontière

Ce n’est pas parce qu’ils ne parlent pas ta langue que les Tokyoïtes vont passer leur chemin si tu as besoin d’aide. Ils feront toujours tout leur possible pour te comprendre, et avec le sourire en plus. C’est un peu comme s’ils se donnaient la mission de te rendre service. C’est sûr que ça change de Paris.

6. Les cerisiers

Si tu as la chance de découvrir le Japon au printemps, tu verras la floraison des sakura, les cerisiers ornementaux japonais. Tu te rendras vite compte que ces cerisiers ne sont pas uniquement dans des parcs, mais un peu partout dans la ville. Et autant te dire qu’un sakura en fleur au mileu d’une rue de béton et de verre, c’est une vision céleste. Pas moins.

https://www.instagram.com/p/BDqJ4_-o_qj/

7. La largeur dans les métro et dans le train

Nos métros français paraissent tout riquiqui à côté ! Les rames du métro japonais sont laaarges. Mais genre vraiment. Si tu étends tes jambes, tes pieds ne toucheront pas ceux du mec en face de toi par exemple. Ça vaut aussi pour le Shinkansen (le TGV nippon). Bon en même temps, il faut faire rentrer 13,5 millions de Tokyoïtes dedans, alors c’est sûr faut bien les mettre quelque part…

8. De la bouffe, de la bouffe, de la bouffe

Les stands de nourriture sont légion à Tokyo. En particulier si tu te balades du côté du quartier tradi (mais très touristique) d’Asakusa. Prépare ta petite monnaie, car c’est un vrai festival d’odeurs délicieuses et c’est quasiment impossible d’y résister. Si tu ne parles pas japonais, tu ne sauras probablement pas ce que tu bouffes, mais t’en auras rien à foutre tellement ça sent bon.

9. La manie de la calculatrice

A chaque achat, le commerçant japonais te montre le montant sur une calculatrice. Pas une caisse enregistreuse, une calculatrice comme celle que t’avais à l’école. C’est pas un truc pour les touristes, hein, c’est tout le temps. C’est quand même assez étonnant de voir que dans ce pays, symbole de la technologie dernier cri, on utilise partout des petites calculettes. Mais bon, chacun ses petites habitudes, après tout.

10. Les enseignes en français (ou presque)

Ce n’est pas une légende, les Nippons adorent la France. Du coup, ils mettent des mots français un peu partout, mais pas toujours comme il faut. C’est tellement fréquent que ça porte un nom : le franponais, et il y a aussi un site qui recense ces petites perles. En toute bienveillance, bien sûr, parce que être autant kiffé par un peuple aussi cool que les Japonais, c’est la classe.

Et comme on dit là-bas : arigato gozaimaaaaaaaaaaasu !

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :