Matière souvent perçue comme un repère de jeunes marginaux gauchiasses futurs chômeurs, la sociologie n’en demeure pas moins un truc qui t’apprend beaucoup de choses. D’une part car tes camarades de classes t’apprennent à rouler des joints et chanter « l’International », d’autre part car la sociologie, c’est aussi un mode de vie.

1. Tout est construction sociale

Même les trucs qui te paraissent les plus naturels ne le sont pas forcément. On peut donc tout remettre en question et c’est ce que tu commences à faire chaque jour ta vie.

Source photo : Giphy

2. Tu te poses des questions existentielles sur ta vie

Puisque je suis le fruit du collectif, qu’est-ce qui vient de moi ? Suis-je libre ? Puis-je échapper aux valeurs de la société ? Oublier de fermer sa braguette : simple hasard ou symbole de domination ? Ta vie devient un enfer permanent de doutes et de déréliction que seule une alcoolémie conséquente permettra de compenser.

3. Tu vois des rapports de force dans toutes les interactions humaines

Même dans Star Wars… « Que la force soit avec toi »… Ouais, mais cette force ce serait pas plutôt l’incarnation d’une culture dominante qui vise à légitimer l’autorité des jedis ??!!

Source photo : Giphy

4. La norme n'a rien de normal

Des siècles d’histoire ont perpétué des règles qui nous paraissent aujourd’hui normales et naturelles. Mais en fait elles ne le sont pas, elles sont des constructions. Même les claquettes chaussettes (ouais, je sais, ça fait mal…)

5. Tout peut être déconstruit

Comme tu déconstruis tous, tu finis par déconstruire ce que tu utilises pour déconstruire, tu te dis que tout ce que tu as fait est faux, et tu en conclues que « la vérité est ailleurs » comme dans X-Files. Puis tu te rappelles que les séries télés sont le signe de l’impérialisme américain donc tu jettes X-files à la poubelle car c’est encore un truc de domination capitaliste.

Source photo : Giphy

6. Que tout est sociologisable

Le problème de la sociologie, c’est qu’elle finit un peu par envahir ta vie. Il arrive un point où tu en viens à tout sociologiser. Absolument tout. Même les tags dans les toilettes. Car sous leurs airs stupides, ce « j’aime ma bite » et ce « Vive la révolution » cachent des enjeux sociologiques majeurs.

7. Max Weber et Pierre Bourdieu sont partout

Tu apprends à manier l’éthique protestante, l’esprit du capitalisme et les habitus comme personne. Cependant, à force de les trouver partout, tu finis par vouloir qu’ils décèdent une deuxième fois tellement tu les détestes.(Le point est accompagné d’un gif qui ne représente ni Max Weber ni Bourdieu, mais un charmant jeune homme visiblement très enthousiaste à l’idée de pratiquer la sociologie).

Source photo : Giphy

8. Globalement, tu apprends à bien te prendre la tête

Tu finis par tout lire sous le prisme de la sociologie, et comme tout est sociologisable, tu te retrouves à faire de la socio dans ta tête à longueur de journée.

Source photo : Giphy

La sociologie, comme disait Durkheim, c’est cool.