On gueule parce que la péage est cher, parce que l’électricité est chère, parce qu’on paie trop d’impôts… Mais on se rend pas compte du fric que coûtent certaines infrastructures ou corps établis. Sans déconner, si on se retrouvait à devoir payer la facture d’entretien de la Maison blanche, on ferait une drôle de tête.

1. La facture d'électricité de Google

En 2014, Google a consommé 4.402.836 MWh d’électricité, soit 4.402.836.000 kWh. Cette même année, le kWk d’électricité coûtait 11,88 cents aux Etats-Unis. Donc, en 2014, la facture de Google s’élevait à 523 millions de dollars. Ce qui est, convenons-en, une coquette somme. Du coup, en 2016, Google s’est mis en tête d’utiliser son IA pour essayer de réduire la facture. Installé dans un de ses data centers, Deepmind est parvenu à réduire la consommation de 15%.

Source photo : Giphy

2. La clim de la Coupe du monde au Qatar

En vue de la Coupe du monde 2022, le Qatar a investi 160 milliards d’euros (contre 4 milliards initialement annoncés). Dans le budget, on compte la construction de 4 centrales nucléaires pour 16 milliards d’euros, quand même et surtout 35 milliards d’euros de budget clim’. C’est absurde. 35 milliards d’euros pour qu’on ne crève pas de chaud là-bas. Du jamais vu, évidemment, et on imagine l’impact écologique.

3. L'entretien des courts de Wimbledon

Faisons un petit calcul : Wimbledon affirme utiliser 9 tonnes de semences de gazon chaque année pour refaire ses courts. En se basant sur le prix de Truffaut (on imagine que c’est plus cher), on en est à 12.000 euros pour une tonne de gazon, soit 108.000 euros par an pour l’intégralité de la matière première. A cela s’ajoute le salaire des jardiniers et celui des employés chargés de dessiner les lignes des courts. Un rapide calcul permet de porter à plus d’un million d’euros par an l’entretien total des courts du plus prestigieux des tournois du Grand Chelem. On est loin de ce que gagne le vainqueur, mais quand même.

4. La Garde républicaine

La Cour des comptes a pointé du doigt le coût mirobolant de la Garde républicaine en 2013. Pour 2859 gardes dont la charge est de protéger les lieux officiels et de parader dans les défilés, la facture s’élève à 280 millions d’euros par an. C’est cher, d’autant que les trois tondus de la Garde républicaine qui font face aux institutions seraient bien en peine de faire face à des tentatives d’intrusion réelles sans l’appui de forces de police ou de l’armée régulière.

5. L'entretien d'un green de golf

On estime que la main d’oeuvre pour l’entretien d’un green s’élève environ à 46.000 dollars. Ce à quoi s’ajoutent 81.000 dollars d’eau et 60.000 dollars de pesticides. Au total, quasiment 200.000 dollars, plus encore dans les pays arides où l’eau est détournée des populations pour nourrir les greens, ce qui induit un coût social dément. Bref, une folie.

6. Le fonctionnement de la Maison blanche

En 2009, le coût d’entretien et de fonctionnement de la Maison Blanche était de 13 millions de dollars. A cela, il faut évidemment ajouter les salaires des conseillers présidentiels, du président lui-même, le budget alloué à la Première dame, les salaires du bureau administratif, ceux du bureau chargé de la gestion du budget… Au total, la Maison blanche en tant que telle brûle un budget annuel de 260 millions de dollars.

Source photo : Giphy

7. La Bretagne

Je déconne pas. On se dirait, comme ça, que la Bretagne ça vaut pas grand’chose à vue d’oeil. Bah si. D’après une étude de Goodwill Management, la Bretagne en tant que telle coûterait (si on voulait l’acheter) 2480 milliards d’euros. Surprenant, hein ?

8. Les autoroutes

Faisons à nouveau un petit calcul : la construction d’un kilomètre d’autoroute en France coûte en moyenne 6,2 millions d’euros, ce à quoi s’ajoutent 100.000 euros d’entretien annuel. Donc calculons : si on prend l’autoroute A6, qui fait 445,6 km, on a donc un coût total de 2,8 milliards d’euros de construction, ce à quoi s’ajoute 44,5 millions d’euros d’entretien chaque année. Dément.

9. Le coût d'une licence de taxi à Hong Kong

A Paris, on le sait, le prix d’une licence de taxi est dingue : 300.000 euros. Mais à Hong Kong, c’est une toute autre histoire : face à la montée des taxes touchant l’immobilier, les ultra-riches se sont mis à massivement investir dans l’achat de taxis. Résultat, la demande augmentant, le prix des licences a atteint 1 million d’euros en 2015, pour se stabiliser à 830.000 dollars depuis.

10. Ouvrir ta porte avec une radio quand tu t'es enfermé dehors

« Parce que là bon faut tenir compte du coût de la radio + le déplacement que je vous facture qu’à moitié mais quand même, les frais d’appels, la taxe supplémentaire sur la détection du problème et puis on ajoute encore évidemment le fait que c’était une porte extérieure et non pas intérieure et, attendez je calcule, y’en a au total pour 3500 euros. Vous me réglez par chèque ? »

Source photo : Giphy

C’est ouf la vie.

Sources : Cracked,