Après le pire épisode de la saison, place à un nouveau numéro de Top Chef. Cette semaine, bagarre avec le chef Etchebest (oui comme toutes les semaines, mais là encore plus) et autres défis fous fous fous. Qui sera éliminé ? Va t'on voir des cromesquis ? Y'aura t'il des assiettes féminines ? Va t'on encore s'endormir avant la fin ? Toutes ces réponses et bien d'autres, voilà ce qu'il ne fallait pas louper mercredi soir (ça et le PSG qui se fait éliminer)

  1. Que Etchebest a fait la bagarre

    Opposé aux brigades de Sarran et Darroze, Etchebest a eu du pain sur la planche. Ou des pâtes plutôt. 45 minutes pour lui contre une heure trente pour les candidats pour faire un plat de folie avec de la pâte industrielle. Autant dire que notre Philou était remonté à bloc et que ses veines sortaient de son cou comme un taureau en rut. On l'a jamais vu courir aussi vite et quand Stéphane Rotenberg a lâché la bête, on a un peu flippé. Pas assez pour que Maximilien "chie dans son falzar". Classe ou pas ?

  2. Mais que ça partait mal
    A trop vouloir en faire, on a eu la crêpe de l'année. Mais c'était même pas dans une assiette.

    " ALLEZ ON Y VA !!!! "
    " PUTAIN DE MERDE "

  3. Que Maximilien est notre faux cul préféré

    Il en fallait un pour préparer l'eau bouillante du chef, et évidement devinez qui a pris un malin plaisir à jouer le fayot ?

  4. Que y'avait une surprise

    Cachés au fond de la cuisine, les deux petits bleus jouaient aussi l'épreuve contre leur propre chef. Alors que Etchebest faisait le kéké dans la cuisine, Franck et Jérémie ont plutôt bien bossé. On a aussi beaucoup aimé l’assiette de Giacinta l'italienne (oui c'est de la triche) et sa façon "d'absorber l'eau des pâtes". Alexis lui, il a cuit 85 kilos de pâtes sans avoir d'idée de plat. Pourquoi pas. Julien a juste fait le malin et Etchebest en a chié comme pas permis. Une belle épreuve.

  5. Que Etchebest a gagné

    Jérémie peut crâner avec sa seconde place mais c'est bien Etchebest qui finit premier du classement. On se plaignait de ses performances la semaine dernière, et ben il s'est bien rattrapé l'animal. Philippe aura tout donné et en 45 minutes, ça reste hyper impressionnant. Gros niveau général, à part peut être Julien qui a sorti n'importe quoi et Guillaume, légèrement hors sujet avec ses pâtes au foin (c'est pas une vanne).

  6. Qu'on a eu "TIENS TIENS VOILA DU BOUDIN" en tête pendant 45 minutes

    L'épreuve imposée du chef Alleno : revisiter le boudin. Et non, on ne parle pas de relooker Julien, mais bien de rendre hyper classe le boudin aux pommes. En récompense, une photo du plat du gagnant dans un magazine avec des photos de plats (un genre de Playboy pour diabétiques). Faut croire que ça a bien motivé les troupes, qui ont sorti une très grosse épreuve. Sinon, on a beaucoup aimé la petite nouveauté du montage avec ces petits dessins explicatifs.

  7. Que y'a eu des photos dingues

    Alors autant tous les plats ne donnaient pas forcément envie mais toutes les photos étaient incroyables. Alors qu'on alla- TIENS TIENS VOILA DU BOUDIN. Pardon mais on arrive pas à se l'enlever, c'est insupportable. Bon, heureusement que Franck a sorti la vanne de la soirée : "il parait que Maximilien il s'y connait en boudins". Parfait.

  8. Qu'on a beaucoup aimé le chef Alleno

    Guest régulier du concours, on aime toujours autant ses petites visites. Sa capacité à déstabiliser tout le monde a amené beaucoup d'humour et beaucoup d’intérêt dans l'exercice. Presque aussi taquin que la légende JF Piège. "C'est pas bon." "T'es sûr de toi là ?", "c'est moche non ?" Un troll tout à fait parfait. Mais qui a réussi à tirer les candidats vers le haut, car il y a eu du niveau. Au final, ce sont les photos des assiettes de Julien, Guillaume, Alexis, Franck (un peu pistonné mais admettons) et Jérémie, en bonus, qui remportent la mise. A la dégustation, c'est Julien qui finit coup de cœur et se qualifie donc avec Franck (COMME PAR HASARD) et Alexis (et sa sueur). Dernière chance pour les autres.

  9. Que la dernière chance avait un goût iodée

    Aux candidats de se démerder avec la St Jacques, pas le truc le plus facile du monde à mettre en valeur. Giacinta part sur un boudin de St Jacques, elle venait juste de comprendre les règles de l’épreuve d'avant faut croire. Maximilien la légende, nous prépare un carpaccio de St Jacques avec du poivron mais on retiendra surtout : "la cuisine c'est pas cuire la St Jacques pendant 72 heures avec la peau de mes couilles". Ok Maximilien, on va mettre ça sur le compte de la pression. Côté Guillaume, ça sera St Jacques au chou et anis. Couillu. Pour Jérémie, c'est St Jacques acidulés à l'orange. Ca change du pigeon dégeu de la semaine dernière.

  10. Que c'est Guillaume qui saute à la surprise générale
    Maximilien sauvé dés le début, Giacinta qui suit. Restait donc Jérémie et Guillaume. Deux bons candidats qui ont souvent pris des risques. Et c'est pour Guillaume que ça aura été la prise de risque de trop. Pas passé loin la semaine dernière, c'est fini pour Guillaume, brillant candidat mais parfois un peu trop barré pour un concours quand même un peu formaté. Salut l'artiste.

Une bonne émission, surtout grâce au show Etchebest qui a mouillé le maillot et à la pertinence d'Alleno. Pour le reste, c'est toujours aussi équilibré chez les candidats, pas de vrai leader. Mais ça amène du suspens, c'est pas plus mal !

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des pères ? On a déniché les trucs les plus cool :