Après un épisode centré sur les cromYAAAAAAAAAAAAS C'EST LA GUEEEEEEEEEERRE DES RESTOOOOOOOOOO AAAAAAAAAAAAAAAAAAH. Pardon on s'emballe mais on s'est pas mal ennuyé cette saison alors on attend cet épisode avec beaucoup d'impatience. Généralement riche en vannes, en idées plus ou moins bonnes et évidement en cuisine, la guerre des restos est la meilleure épreuve du jeu. Alors, les candidats ont ils été à la hauteur ? Place aux réponses avec ce qu'il fallait retenir cette semaine.

  1. Que ça s'est battu pour la salle

    3 brigades, 3 restos, 3 salles possibles : un vieux truc rustique plutôt sympa, un resto moderne mais assez fade et avec des néons moches et un resto oriental avec des chiottes en plein milieu. Les rouges se rabattent sur le moderne (malin) et laissent les jaunes et bleus se disputer. Non non, c'est pas le récap' de Koh Lanta tout va bien vous n'êtes pas perdus. Mais du coup, lassés, Franck et JF optent pour le couscous. Choix audacieux parce que l'endroit est dé-geu-lasse.

    YEYEYEYAYAYEYEAYEYA

  2. Qu'on était devant les reines du shopping
    Les chefs fixés devant leur TV à dire du mal des candidats, on avait l'impression de voir Cristina Cordula dans "les reines du shopping." Avec les mêmes petites piques. Manquait que l'accent brésilien. MA CHEWIE CA VA PAS DU TOUT LE DRESSAGE DES ASSIEEEEETTES LA.

  3. Qu'on a eu de la brocante chic

    Franck et JF partent donc sur le thème du vintage classe. Mais JF est beaucoup plus brocante que chic, et ça fait des étincelles. Un baby foot à l'ancienne très classe est choisi par Franck et des assiettes de mamie chez JF. Et méfiant, Franck donne une seule consigne à son compère : PAS DE PASSOIRE EN DÉCORATION.

    Premier geste de JF : acheter des passoires pour la déco. Bravo champion.

    Tu me vois tu me vois plus tu me vois tu me vois tu me vois plus tu me vois

  4. Que Fétide Adams a trouvé la chose

    Non mais franchement, la coïncidence est trop grosse.

    Bon ceci dit le look Bennny B c'était pas ça non plus

    MAIS VOUS ÊTES FOUS ? OH OUIIIII.

  5. Que Max is back

    OUIIIIIII. Toujours aussi con, toujours aussi génial. Il a enchaîné 5 blagues nulles en dix secondes en arrivant pour aider son équipe. Quel homme. Et c'est lui qui détecte que le morceau de viande prévu pour le menu est trop gros pour le grill de la cuisine. "Ils font rôtisserie mais y'a rien qui va rôtir dans leur bazar." Et quand en plus, Giacinta commence à s'agacer, ça fait des étincelles.

    "Bah alors, on attends pas Maximilien ?"

  6. Que ça s'est frité sur la déco

    Petit soucis entre JF et Franck :

    - DES CASSEROLES DANS L’ENTRÉE
    - NON
    - DES CASSEROLES DANS L’ENTRÉE
    - NON
    - DES CASSEROLES DANS L’ENTRÉE
    - NON
    - DES CASSEROLES DANS L’ENTRÉE
    - NON

    OK LES GARS ON PEUT PASSER A AUTRE CHOSE ? Parce qu'au final, JF a fait un travail de dingue pour rendre la couscousserie super classe. Bravo à lui.

    Ah baH voila, là ok

  7. Qu'on a eu les relous habituels
    Quand les habitants font le tour des devantures des restos, ça fuse. "C'est moche", "j'aime pas", "j'espère que les plats c'est pas de la récup" et gneu gneu. Michel Relou avec son écharpe là, il a tout donné. Incroyable.
    Bon au final, les habitants ont massivement choisi d'éviter le resto de Franck et JF. La carte peu alléchante a eu raison d'eux. C'est con parce que c'était potentiellement les meilleurs plats. Et une nouvelle défaite pour Etchebest, au passage. Se prendre un 20 voix contre 2 par des mecs qui ont des tableaux de chèvres humaines et tête de veau à la carte. Embarrassant.

    "Moi j'vote pas, tout avait l'air nul gneu gneu"

  8. Que l'essentiel était pas évident

    Deux restos, donc forcément deux repas complets pour les chefs (dont JF Piège ouiiiii) et les habitants de Puteaux. Côté bleu à "L'essentiel" donc), l’œuf à basse température n'a pas séduit plus que ça. Mais les "souvenirs de braconnage" n'étaient pas mieux : de la tête de veau dans une conserve rouillée au milieu d'une assiette vide. CA DONNE ENVIE. Bon, par contre de là à recracher à l'annonce du plat alors que ça fait dix minutes que tu te régales, super crédible madame. Le dessert se fait aussi un peu défoncer par les chefs, mais ça plait aux clients. La prise de risque n'a donc pas totalement marché.

    "SÉRIEUSEMENT ?"

  9. Que chez Babette, c'est la fête (rime riche)

    Chez Babette, ça déconne. Ça se découpe du saucisson pour l'apéro, ça déconne et tout le monde semble content. En revanche, le côté garniture à partager ne plait pas à tout le monde. Mais le cochon a son petit succès (on ne parle pas de Julien). Sauf que ça se prend la tête entre Giacinta et Alexis. Ce dernier qui lance un terrible : "ta ganache c'est merdique. Va mettre les couverts". CAUCHEMAR EN CUISINE. Tellement, que ça plombe et l'ambiance et les votes. Les rouges perdent l'épreuve et c'est donc "l'Essentiel" de Jérémie et Julien qui gagne la timbale. Et pas une petite victoire : 12-1. C'EST LA PIQUETTE JACK.

    "Bonne soirée chef Etchebest ?"

  10. Que Giacinta dégage enfin
    Après une épreuve franchement pas hyper intéressante (une bouchée de patate, bon ok), c'est Giacinta qui s'en va. PAS TROP TÔT. Elle était très sympathique mais en termes de talent pur, elle n'avait plus sa place depuis au moins un mois. Logique, donc.

    Attendez ? Comment ça elle reste ? C'est Alexis qui est viré ? Parce qu'elle s'est foirée et que sa patate a pris une forme cheloue ? Allez c'est bon, bonne soirée.

Alors Stéphane, une réaction sur cet épisode ?

Oui voila, merci Stéphane. A la semaine prochaine les Cromesquix.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !