Crédits photo (creative commons) : neoroma

Un être humain attend, en moyenne, 7 ans et 14 mois au feu rouge, dans sa vie. Un chiffre erroné, certes (pour des vrais chiffres, c'est par ici), mais qui encourage tout de même à trouver une occupation intelligente lors de l'attente. Une petite minute, ou moins, pendant laquelle on passe généralement sa journée en revue, où on s'emmerde un peu, soyons honnête. Voici 10 petits trucs à faire en attendant que le feu passe au vert, parce que la vie est trop courte.

  1. Se curer le nez : vous n'aurez pas le temps de faire un nettoyage intégral, mais vous pouvez commencer le boulot. Ce sera déjà ça de fait. C'est d'ailleurs l'occupation principale de l'automobiliste moyen.
  2. Faire vrombir le moteur lorsque des gens traversent : ça va les effrayer et vous amuser. On ne peut que vous conseiller de le faire au point mort, sinon vous risquez de tuer des gens, ce qui, on le rappelle, est formellement interdit par le code la route partout dans monde, à part au Tadjikistan (et encore on n'est pas sûr).
  3. Vérifier les voyants intérieurs sur le tableau de bord : le rouge, c'est pas bon. Le orange, ça dépend. Le vert ça va. Un peu à la manière du feu d'ailleurs (moyen mnémotechnique. De rien).
  4. Piquer un micro-roupillon (de type sieste de marin) : les klaxons des automobilistes de derrière feront office de réveil. Et si vous dormez encore, l'un d'entre eux viendra sans doute vous péter la gueule. Et c'est vrai que vous le méritez un peu.
  5. Réfléchir au sens de la vie : au sens de votre vie. Alors c'est ça que vous rêviez de faire quand vous étiez gosse ? Attendre à un feu rouge en réfléchissant au sens de la vie ? Le "vous" enfant vous mettrait un bon coup de pied au cul s'il vous voyait comme ça, en Clio, l'air songeur et la bouche ouverte.
  6. Faire semblant d'ouvrir sa fenêtre manuellement : en mimant de grands moulinets avec une main tout en ouvrant la fenêtre en automatique (avec la main restante). Vous aurez l'air d'un crétin bloqué dans les années 80, c'est rigolo. Oui, au feu, on s'amuse de peu.
  7. Virer votre gamin qui beugle depuis une demi-heure à l'arrière (34 minutes pour être précis) : après lui avoir expliqué comment rentrer à la maison bien entendu. En plus, sans ses sanglots incessants, vous profiterez beaucoup plus, et beaucoup mieux, du prochain feu rouge.
  8. Trouvez une alternative écoutable à "Radio Nostalgie" : c'est un 1/4 d'heure spécial Dick Rivers et résultat, vous saignez du nez. Il est temps de faire quelque chose, votre corps vous parle et vous demande de réagir.
  9. Jouer au jeu du "Tu préfères" : "Tu préfères être un feu rouge avec un bras dans le plâtre ou un panneau stop avec de l'acné ?". A noter qu'il est préférable d'être deux, c'est plus drôle. Mais si vous arrivez aussi à vous faire rire tout seul, c'est un bon début.
  10. Faire semblant de parler à la voiture voisine, mais fenêtre fermée : en lui montrant son véhicule du doigt pour lui signifier que quelque chose ne va pas. Pensez à faire non de la tête, puis démarrez. Ensuite, dans le rétro, regardez-le s'arrêter et faire le tour de sa bagnole. On est peu de choses hein...

(bonus) Patienter sagement : c'est sûrement ce que vous avez de mieux à faire en fait.

Et vous, vous faites quoi au feu rouge pour patienter ?