T’es tout(e) jouasse à l’idée de Noel qui approche ? Les déco, les cadeaux, la bouffe… Tous ces petits trucs qui te mettent dans un état de quasi hystérie impossible à contrôler ? C’est dommage, t’as aussi fait un enfant, ce qui, en dehors d’être la pire connerie du monde, te confrontera à un nouveau problème et pas des moindres: celui d’avoir un sapin qui reste debout plus de 24h. Et histoire d’en rajouter une couche, t’as aussi eu la bonne idée d’adopter un chat, qui est visiblement comme cul et chemise avec ton môme. Une connerie je te dis.

1. T’as beau choisir un sapin qui ne perd pas ses aiguilles, c’est foutu

T’as claqué 30 balles (au minimum) dans un Nordmann qui ne perd pas une seule épine, mais t’as deux tornades qui sont capables de les enlever une à une, juste pour faire chier. Trois jours après l’avoir acheté, ton sapin est déjà nu comme un verre, et ça fait franchement pitié.

2. L’un va l’escalader, l’autre faire ses griffes sur le tronc

Je te laisse voir qui fait quoi hein, mais si t’as un môme normalement constitué, il se contentera d’essayer de grimper dessus, et laissera ton mignon petit chaton (non), faire ses griffes dessus comme si c’était un vulgaire griffoir (ça fait cher le griffoir putain).

3. Dis adieu à tes boules de Noel

En même temps, c’est de la provoc’ pour eux. Ça brille, ça pendouille, et ça bouge quand on les touche. Rien de mieux pour exciter un con de chat ou un gamin en bas âge, c’est pire que de la drogue pour eux, ils sont incapables de se contrôler.

4. T’as beau le mettre en hauteur, ils vont le défoncer

Déjà que ça prend de la place un sapin, si en plus tu dois le foutre sur une table pour éviter qu’ils le défoncent, c’est chiant. Surtout que ça sert strictement à rien, parce qu’un chat ça grimpe partout, et un enfant aussi, ces saloperies.

5. Tu vas retrouver des déco non désirées dessus

Une couche sale, des morceaux de biscuits, la souris en plastique qui fait pouet de l’animal, et pourquoi pas même des croquettes. Quitte à ce que des trucs soient accrochés dessus, autant qu’ils le personnalisent avec ce qu’ils trouvent, c’est tellement plus fun (non).

6. Ça a beau piquer, ils foutent quand même leur tête dedans

Un chat et un enfant ont à peu près la même taille de cerveau, ça explique tout. Du coup, entre le moment où il foutent leur tête dans les aiguilles et le moment où ils comprennent (ou bout de la 42ème fois), que ça pique et que ça fait mal, t’as eu le temps de leur enlever toutes les épines qui étaient coincés dans leurs poils/cheveux/oreilles un bon nombre de fois.

7. C’est le concours pour savoir qui ira décocher l’étoile accrochée tout en haut

Avec chronomètre, s’il vous plait. Vous pensiez que le chat gagnerait, parce qu’il est plus agile et plus rapide ? Que nenni, l’enfant ne se fait même pas chier à grimper jusqu’en haut, il se contente de renverser le sapin pour le foutre à l’horizontal sur le parquet, c’est tellement plus simple.

8. Tu ne sentiras pas l’odeur de ton sapin

Ce que tu aimes avec les sapins, c’est aussi leur odeur, qui te rappelle réellement Noel. Ouais sauf qu’entre l’odeur de la litière qui se diffuse partout, l’odeur des croquettes qui te prend au pif, mais aussi l’odeur de la vielle couche ou du vomi de la dernière gastro de ton môme qui ne dégage pas du tapis du salon, tu ne sentiras rien d’autre.

9. Si tu penses qu’avec un sapin en plastique t’auras pas d’emmerdes, tu te fous le doigt dans l’oeil

L’avantage avec un sapin en plastique, c’est qu’il ne perd pas ses aiguilles. Mais le petit, (gros) inconvénient, c’est que ça se mastique. Et ton môme qui fait ses dents et ton chaton complètement con trouvent que c’est l’objet idéal à mâchouiller, sans que tu n’arrives à leur faire comprendre que non, putain.

10. La période de Noel, ça les excite

On ne sait pas pourquoi, mais c’est scientifiquement prouvé: Noel rend les enfants et les chats tarés. Pour les mômes, on peut mettre ça sur le compte des cadeaux qui approchent et de la consommation excessive de chocolat, mais pour les chats, c’est un mystère. Peut-être que c’est juste parce que c’est des gros cons qui aiment foutre le chaos partout, tout simplement. Trois boules, une guirlande, et ils se transforment en Hitler, c’est fou quand même.

Et vous, il lui reste combien d’aiguilles à votre sapin ?