une_tresor

Alors Indiana Jones, t’as envie de te lancer dans une grande aventure ? Par contre t’as peur de l’avion ? Ah. Merde. Bon, bah on va essayer de te dégoter des trésors pas loin d’une RN, alors.

1. Le trésor nazi de l'Héraut

En 1944, les nazis, en pleine libération, avaient réquisitionné le château de Belle Isle, au large d’Agde, appartenant au Docteur Emmanuel Laurens. Contraints de fuir, ils auraient emporté avec eux de nombreuses œuvres d’art appartenant au bon docteur, collectionneur aguerri de statues antiques. L’histoire fut découverte en 1964, quand on retrouva au fond de l’Héraut une statue d’éphèbe datée du III° siècle avec Jésus-Christ. En 2001, deux autres statues en bronze ont été trouvées dans la zone. Il en reste encore d’autres, c’est une quasi-certitude.

2. Les dollars des nazis du Petit-Quevilly

L’histoire oscille entre l’aventure et le drame. En 1944, alors que les combats continuaient de faire rage entre alliés et nazis en Normandie, un sergent canadien fut laissé pour mort aux abords du village du Petit-Quevilly, à quelques centaines de mètres d’un château. Sauf qu’il n’était pas mort et eut la bonne idée d’abattre discrétos 4 soldats allemands qui étaient en train de planquer des dollars dans un trou d’obus. Comme il n’allait pas se fader des caisses de centaines de tonnes, il fit valser le corps des Allemands dans le trou avec les caisses, reboucha le tout, se nettoya les mains et imprima la toponymie des lieux pour revenir chercher son trésor quand toute cette agitation se serait calmée. Son repère principal était le château.

Sauf qu’entre-temps, le château a été détruit et le sergent canadien n’a jamais pu retrouver son trésor, situé quelque part entre la Seine et le village. Il continua toutefois ses recherches vaines jusqu’en 1972. Libre à vous de reprendre le flambeau.

3. 16 millions de marks à Saint-Moritz

A Saint-Moritz, il n ‘y a pas que du ski chiant. Il y a aussi un trésor considérable de 16 millions de marks qu’Hitler destinait à Mussolini, disparu en même temps que son porteur en 1938 au-dessus des montagnes. En 1953, on retrouva des éléments de la carcasse de l’aéroplane, puis le corps des aviateurs. Mais toujours aucune trace du trésor. Si vous voulez le chercher, mettez des gants.

4. Le trésor des Chartreux à de l'église Saint-Bruno Bordeaux

Lors de la Révolution, les Chartreux se sont vus chassés de l’église Saint-Bruno parce qu’ils étaient un peu trop religieux pour les nouvelles moeurs, rapport au fait qu’ils étaient moines. Comme pas mal de représentants du clergé de l’époque, les Chartreux étaient blindax et ont dû quitter les murs en laissant derrière elles le trésor, planqué à la va-vite. Depuis, de nombreux curieux se sont cassé les dents à retrouver le trésor, dont certaines légendes rapportent qu’il serait planqué dans un pilier du monastère, partiellement détruit à la Révolution et reconstruit ensuite.

5. Les 885 millions de Bonifacio

L’histoire ressemble à du Monte-Cristo. En 1855, le navire de guerre « La Sémillante » devait emporter des troupes vers la Crimée depuis Toulon. En fait de Crimée, les troupes n’iront pas plus loin que les îles Lavezzi, au Sud de Bonifacio, en Corse. Le navire transportait 885 millions d’écus en or à destination des combats de l’Est. Tout l’équipage mourut lors du choc avec les rochers, et le fric fut englouti dans la zone, réputée pour sa dangerosité et déjà envahie d’épaves. Depuis, les 885 millions sont là, enfouis quelque part, alors même que les profondeurs ne dépassent pas les 60 mètres.

6. Le trésor de Jean Pomaradès

Surnommé la canaille de Caux, Jean Pomaradès, bandit de grand chemin et meurtrier notoire, terminait, comme souvent quand on tue et qu’on vole, guillotiné à Pézenas, en 1843. Le bandit avait préalablement essayé de marchander avec la justice en proposant de révéler l’emplacement de son butin en échange de la garantie qu’on lui laisserait la vie sauve. Seule indication : le trésor se situerait dans le bois de Caussiniojouls et n’a jamais été trouvé.

7. La cassette du maréchal Brune à Saint-Etienne

Le maréchal Brune aimait les blondes et l’or. Assassiné à Avignon par des royalistes après la chute de Napoléon, en 1815, il aurait confié à son aide de camp une cassette pleine de francs en or, de bijoux et de pierres. Son maître, l’officier se serait enfui précipitamment de la ville d’Avignon vers Saint-Etienne en emportant avec lui la cassette du maréchal contenant plus de 100 000 francs en or, des billets, des bijoux et des pierres précieuses. Menacé, il aurait planqué la cassette dans une prairie proche de l’ancienne ville d’armes, sur la route du Puy-en-Velay. La cassette ne fût jamais retrouvée.

8. Le Trésor de l'hôtel de Longueville, à Paris

Grand serviteur de l’Etat, François Michel le Tellier, marquis de Louvois aurait, à la fin du XVII° siècle, dissimulé dans les souterrains de son hôtel particulier, l’hôtel de Longueville, un important trésor visant à assurer la dot de sa fille qui ne se maria finalement pas. Anciennement adossé au Louvre, l’hôtel fut détruit en 1833 sans que le trésor ne fut trouvé. Ses souterrains seraient encore accessibles, d’après les experts. Ca doit être galère, quand même.

9. Le trésor des Templiers serait situé à Charentay

En 1307, le dernier Grand Maître de l’Ordre des Templiers aurait confié le trésor de l’ordre ainsi que des documents de première importance à son neveu, qui se serait empressé de planquer tout ça dans une des salles de son château d’Arginy, près de Charentay, dans le Rhône. Le château a été reconstruit deux fois, mais le trésor n’a jamais été découvert. Cela dit, les histoires concernant le trésor des Templiers sont nombreuses et les versions varient.

10. Les trésors du lac Saint-Andéol

Situé dans le cratère d’un volcan éteint du plateau de l’Aubrac, le lac Saint-Andéol, revêt un caractère sacré. Ainsi, Grégoire de Tours raconte dans son Histoire ecclésiastique des Francs que des populations avaient l’habitude de se réunir sur les rives du lac des adorateurs du dieu des eaux qui versaient des écus, des bijoux et diverses offrandes. La pratique dura jusqu’au XIX° siècle. Imaginez ce qu’on doit pouvoir trouver au fond du lac.

Si vous avez du temps, de l’argent et l’envie de voir ailleurs, vous pouvez aussi aller à la recherche de trésors cachés dans le monde entier.

Source : Histoires insolites


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :