La Commission européenne vient d’être saisie par la Ligue pour la protection des oiseaux à propos de la chasse à la glu, une technique de chasse traditionnelle autorisée en France malgré sa cruauté envers les animaux. On ne va pas se mentir : en matière de tuerie d’animal, il n’y a pas de manière douce, la cruauté est toujours présente. M’enfin y’a cruauté et cruauté, quand même.

1. La chasse à la glu

C’est comme avec les souris (avec qui, on va pas se le cacher, c’est déjà pas mal cruel) : on pose un adhésif sur un arbre avec un appât au milieu, disons de la bouffe. Et on attend que les oiseaux viennent se coller sur l’arbre pour les récupérer tranquillement après qu’ils ont agonisé pendant des heures dans des souffrances abominables. Evidemment, cette technique fait polémique ; autorisée dans les régions où elle est traditionnelle, elle fait l’objet d’une plainte auprès de la Commission européenne contre la France déposée par la Ligue pour la protection des oiseaux.

2. La tendelle

On positionne deux brindilles sur lesquelles on fait tenir une pierre plate en équilibre avec un appât au milieu. L’oiseau passe, fait tomber les brindilles et se prend la pierre sur la gueule. C’est un peu comme si tu te promenais dans la rue, que tu voyais un billet de 100 euros par terre et qu’au moment de le ramasser, tu te prenais un piano sur la tronche façon Tex Avery.

3. Le collet

Il s’agit d’un fil de laiton tiré sur le passage de l’animal (généralement un lapin) avec un noeud coulant. Le lapin passe, se prend la gorge dans le collet et meurt de sa mort la plus lente et affreuse avec suffocation et tout le toutim. Cette technique est désormais interdite en France mais reste largement utilisée par les braconniers et dans d’autres pays moins regardants sur les droits des animaux.

4. La chasse à la matole

Une cage dont la porte est ouverte et tenue par une petite tige. L’ortolan ou l’alouette est attirée dans la cage par des petites graines disposées à l’intérieur. En picorant, il fait tomber la tige et se retrouve coincé dans la cage, enfermé vivant. Il a beau essayé de sortir il ne peut plus. Imaginez un peu que ça vous arrive et vous comprendrez pourquoi les associations de protection des oiseaux souhaiteraient que cette technique soit interdite en France (elle l’est aujourd’hui pour les ortolans).

5. La chasse aux pantes

Très prisée dans le Sud-Ouest, la chasse aux pantes consiste à piéger les alouettes grâce à des filets posés sur le sol qui se referment sur l’alouette une fois celle-ci positionnée dessus. c’est un peu comme dans le retour du jedi quand les Ewoks capturent Luke, Han, C3PO et leurs amis.

6. Les appelants

On forme des pigeons ou des palombes à imiter leurs potes sauvages pour les attirer vers le chasseur et les capturer ou les tuer. Pour faire simple, ça consiste à prendre un mec qui ressemble à un de tes potes, lui demander de te filer rendez-vous et t’attendre avec des flingues pour te piéger. Franchement ça se fait pas.

7. Les pièges à loups

Il faut voir la violence du truc qui se referme sur la jambe de l’animal quand même. En plus, les animaux ne meurent pas sur le coup, ils agonisent longuement avant de baisser les pattes.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien.

Sources : France Inter, Wikipédia