Euhlolo !!!! Comme dans quelques jours c’est bientôt l’euro du foot (allez l’OM!!!!!!!), j’ai voulu revenir un peu sur les grands moments du foot (parce que y’en a qui n’en ont pas rien a foot loool (foot=foutre!!!)) même si c’est vrai que je m’y connais pas trop trop, mais heureusement je me suis bien renseignée sur les internets afin de vous donner beaucoup d’informations historiques. En revanche, comme on avait pas assez l’argent pour payer les vraies photos officielles, j’ai fait une reproduction quasi identique sur Paint de façon à ce que vous soyez bien plongé dans l’événement.

1. La main de Dieu de Maradona (avec Dieu en guest star) en 1986

L’explication historico-temporelle : Diego était un p’tit gars bien frais mais il était grave petit alors du coup il galérait pour marquer des buts ce gros boloss. C’est pour ça qu’il se l’est joué en mode BALEK DU STEAK et a fisté le ballon de foot pour faire la nique à Peter Shilton. Résultat : 1-0 pour l’Argentine avant que le Pibe de Oro ne marque le but du siècle et renvoie les Anglais chez eux. The bowls, the glandes the shits of the nose who pendent.

Crédits photo : @NotrePaintQuotidien

2. Le coup de cul de Schumacher dans Battiston en 1982 à Séville

L’explication historico-temporelle : On avait presque oublié la guerre, l’occupation, toussa toussa… Et puis Harald Schumacher fout en l’air l’amitié franco-allemande en bousillant les dents de Battiston par un coup de hanche intersidéral. Au final, la France est éliminée par la RFA en demi-finale de Coupe du Monde et la France a mal au cul. Et aux dents, pour Battiston.

Crédits photo : @NotrePaintQuotidien

3. Le 1er but de la tête de Zidane en 98

L’explication historico-temporelle : Aimé Jacquet l’avait dit : « Les Brésiliens sont cons comme des culs, on peut les baiser sur un corner » (il l’a pas exactement dit comme ça, mais c’était l’idée). Zidane marque d’une tête rageuse. Le destin de la France vient de changer. Des milliers de demeurés vont se tatouer « Et un, et deux, et trois, zé-ro » sur le SIF.

Crédits photo : @NotrePaintQuotidien

4. Le bisou-suçon de Laurent Blanc sur le crane de Barthez

L’explication historico-temporelle : Certains mettent la chaussette gauche d’abord. Puis y’en a encore d’autres qui embrassent le crane d’un collègue. On juge pas. C’est vrai qu’aujourd’hui, on parlerait de harcèlement au travail mais à l’époque, c’était beau comme une pub McDo.

Crédits photo : @NotrePaintQuotidien

5. Le coup de boule de Zidane en 2006 (fallait pas toucher aux mamans)

L’explication historico-temporelle : le coup de tête de Zinédine à la finale de coupe du monde de Berlin a sa propre page Wikipédia, c’est dire le niveau d’importance de l’événement à l’échelle de l’humanité. A l’époque on avait établi que Materazzi avait traité Zizou de « fils de putain terroriste ». Alors qu’en fait PAS DU TOUT ! Un an plus tard, Materazzi a expliqué lui même que Zizou lui aurait dit un truc du genre « Si tu veux mon maillot j’te le file » (déjà sympa le gars) ce à quoi le Materazzi a répondu « Je préfère ta putain de sœur ». Bref tout ça est surtout un vaste malentendu.

Crédits photo : @NotrePaintQuotidien

6. La pose de Thuram après le but contre la Croatie

L’explication historico-temporelle : « Quand t’as fait une connerie en première période mais que tu t’es bien rattrapé en mettant les deux seuls buts de ta carrière internationale en demi-finale de Coupe du Monde ». Classique.

Crédits photo : @NotrePaintQuotidien

7. La main de Thierry Henri qui TOUCHE PAS le ballon en Irlande

L’explication historico-temporelle : 2009, barrage retour contre l’Irlande qui enverra le vainqueur à la Coupe du Monde en Afrique du Sud et le perdant dans les limbes de l’enfer. 103ème, prolongation, double contrôle (présumé) de la main de Thierry Henri, but de Gallas, la France est qualifiée. Et l’Irlande dans tout ça ? Bah elle a bien eu le seum.

Crédits photo : @NotrePaintQuotidien

8. L'équipe de France qui fait grève contre Domenech et qui ne descend pas du bus en 2010 #rebellion

L’explication historico-temporelle : Nicolas Anelka vient d’être exclu de la FFF. Les joueurs sont pas contents. Et pour le dire ils font la grève de l’entraînement à Knysna en Afrique du Sud (bouuuuuhou comment ça fait peuuuuuuur les gars c’est des ouuuuuuf). Bref, les joueurs refusent de descendre du bus (symbole de leur ire) et foirent en beauté leur match. P’tet qu’en fait ils étaient juste nuls.

Crédits photo : @NotrePaintQuotidien

9. La sextape de Valbuena (Chibre 1 - Respect 0)

L’explication historico-temporelle : certainement le meilleur match qu’il nous ait été donné de voir dans l’histoire de la FFF (fist fucking federation).

Crédits photo : @NotrePaintQuotidien

Retrouve mes analyses sportives sur @NotrePaintquotidien.