C’est le symbole d’une époque pendant laquelle on pouvait quitter son boulot du jour au lendemain parce qu’il y en avait partout, contrairement aux chaînes de télé qui ne proliféraient pas, d’une époque où les pièces de monnaie étaient trouées et où on bouffait des oeufs coque au comptoir à 10 centimes. Bref, une autre époque, et une autre bagnole et ça donne pas mal envie.

1. On pouvait l'appeler la deudeuche

Ou la dodoche, si on était vraiment intimes. Et on pouvait l’être parce qu’elle était comme ça la 2CV, pas du genre à se formaliser et pas du genre non plus à te vouvoyer. Tu pouvais l’emmener au cinématographe voir le dernier Lautner sans problème.

2. Elle crachait ses poumons sur la nationale 7 avec Trénet qui chantait à plein poumons sur la TSF

« Nationale Sept / Il faut la prendre qu’on aille à Rome à Sète / Que l’on soit deux trois quatre cinq six ou sept /C’est une route qui fait recette. »

Hey ho ça manquait pas de charme quand même bordel.

Source photo : Giphy

3. On racontait qu'il y avait des crochets en dessous pour pouvoir les parachuter pendant la guerre

Et ainsi semer la terreur dans les lignes allemandes en équipant la résistance de véritables véhicules de guerre autrement plus puissants que leurs BM ou leur Mercedes. La France, monsieur. La France.

4. On ouvrait les fenêtres par le bas... et surtout qu'à moitié !

Et c’était quand même vachement plus pratique pour jeter sa gitane parce qu’on n’allait pas commencer à s’emmerder avec les feux de forêt, le réchauffement climatique ou un cendrier ; les cibiches, ça se jetait sur le bord de la route et voilà, c’étaient les trente glorieuses bordel.

5. Les essuies-glaces se bougeaient à la main

Ce qui permettait de s’occuper dans les bouchons sur la nationale quand on partait en vacances et qu’il pleuvait, et d’ainsi oublier qu’il pleuvait et de se concentrer sur les vacances.

6. Elle était pas bien cher et on pouvait même la payer en anciens francs

Essayez un peu de vous acheter une Tesla en anciens francs, pour voir, et revenez me voir pour me dire comme ça s’est passé et hein on va bien rigoler parce qu’aujourd’hui les anciens francs c’est plus accepté vu que même les nouveaux francs ne sont plus acceptés MDR.

7. Y'avait pas de ceinture

Et ouais, la liberté, la liberté de mourir si on veut ou d’avoir une accélération toute pourrie parce qu’on était des jeunes et des fous et qu’on brûlait sa vie comme James Dean même si c’est pas tout à fait à bord d’une 2 CV qu’il est mort.

8. TOUTE la voiture se penchait dans le virage (et donc aussi tous les passagers)

On vivait vraiment intensément à l’époque. Super intensément.

9. On changeait les vitesses directement au volant

Et pour autant c’était pas de l’automatique, oh ça non ma petite dame, non, c’était un levier de vitesses de bonhomme qui nécessitait du doigté, un truc inédit, un truc inimitable, un truc aussi français que le Minitel et aussi pratique que la Betamax, oui monsieur.

Source photo : Giphy

10. La bagnole produisait un bruit jamais retrouvé ailleurs

A part peut-être sur les chantiers où officient des marteaux-piqueurs occupés à essayer de détruire de la kryptonite.

11. On pouvait jouer au jeu de la 2CV verte

Celui qui voyait une 2 CV verte sur la route devait pincer l’autre. Autant dire, donc, que les enfants étaient occupés pendant l’intégralité du trajet et que les « C’est quand qu’on arrive » laissaient place à un silence concentré pour ne pas se faire pincer le premier.

12. Elle a 70 ans et impose le respect pas comme cette petite chaudasse de Twingo qui a même pas 20 ans

Ou comme cette petite allumeuse de Clio, ni d’ailleurs comme la grosse Safrane prétentieuse, sans compter sur la DS qui se la pétait grave. Bref, on s’entend.

13. De Funès, Bourvil, Ventura : tout le monde en conduisait une

Et elle a réussi à leur survivre, ce qui est quand même pas mal compte tenu de leur filmographie respective.

14. Vous en connaissez beaucoup des bagnoles qui ont droit à un monument et à un musée ?

Il existe en Alsace un musée entièrement dédié à la 2CV, et je crois bien que c’est le seul modèle de bagnole à avoir droit à un tel honneur. Par ailleurs, il existe un genre de monument en l’honneur de la dodoche dans le Puy-de-Dôme, en Auvergne.

Crédits photo (creative commons) : Ekpene

15. C'est une bagnole de mecs sympas

Encore aujourd’hui, les amoureux de la 2CV se regroupent en communauté d’amateurs et, même sans en arriver là, il est fréquent que les conducteurs de deudeuche se saluent quand ils se croisent sur les routes. On peut pas dire que les mecs qui ont des Multipla en fassent autant.

La 2CV vaut beaucoup plus que cinq chameaux.