Oubliez les maisons hantées des parcs d'attractions, il vous faut du vrai, de l'historique. Voyagez donc dans l'un des sites suivants, réputés pour leurs phénomènes paranormaux et apparitions en tout genre.

  1. La maison d'Amityville, New York (Etats-Unis) : la famille Lutz emménage dans la maison d'Amityville qui fut témoin, quelques mois plus tôt, de l'assassinat par Ronald DeFeo Junior de ses parents et ses 4 frères et soeurs. Les Lutz tinrent 28 jours seulement dans la maison qu'ils jugèrent hantée. La famille qui leur succéda n'eut pourtant à se plaindre d'aucun esprit.

    Crédits photo (creative commons) : Seulatr

  2. Le pénitencier d'Eastern State, Philadelphie (Etats-Unis) : les pratiques en vigueur dans cette ancienne prison étaient odieuses et poussèrent quelques détenus à la folie furieuse. Aujourd'hui transformé en musée, certains touristes affirment y avoir entendu des rires désincarnés et quelques ombres suspectes. Assez pour entretenir le mythe.

    Crédits photo (creative commons) : Thesab

  3. Le château d'Édimbourg (Ecosse) : 900 années d'histoire dans la besace, ponctuées d'affrontements, de disparitions et autres "phénomènes" inexpliqués ont assuré à la forteresse une réputation solide de nid à fantômes.

    Crédits photo (creative commons) : Jordan S Hatcher

  4. Le champ de bataille de Gettysburg, Pennsylvanie (Etats-Unis) : la bataille de Gettysburg a duré trois jours et fut l'une des plus sanglantes de l'histoire de l'Amérique. Il ne serait pas anormal de croiser aujourd'hui, les âmes des jeunes soldats morts au champ d'honneur, mais ayant eu un peu de mal à accepter ce décès prématuré.

    Crédits photo (creative commons) : fauxto_digit

  5. La plantation des Myrtles, Louisiane (États-Unis) : bien que l'endroit héberge, prétendument, plusieurs fantômes, c'est bien Chloé, jeune esclave de la plantation au 19ème siècle, qui a terrorisé le plus d'âmes sensibles. Amputée d'une oreille par son patron, pour avoir écouté aux portes, elle se serait vengée en empoisonnant les deux filles de ce dernier. Il est rare de ne pas la croiser dans les alentours de la plantation.

    Crédits photo (creative commons) : Corey Ann

  6. Le Queen Mary, Californie (États unis) : les esprits n'ont pas peur de l'eau et le majestueux paquebot abriterait quelques fantômes tels que ceux d'un marin décédé en salle des machines, d'une "dame en blanc" et d'une poignée de gamins morts noyés dans la piscine du bateau.

    Crédits photo (creative commons) : Christophe.Finot

  7. La tour de Londres (Angleterre) : érigée par Guillaume le Conquérant, cette ancienne prison était également le théâtre d'exécutions en masse. Parmi les fantômes trainant dans les parages, on compte celui d'Anne Boleyn, l'épouse d'Henry VIII et d'Henry Becket, archevêque de Cantorbéry.

    Crédits photo (creative commons) : Bernard Gagnon

  8. La maison Whaley, Californie (États unis) : classée "hantée" par le très sérieux département américain du Commerce, la maison Whaley, a été surnommée ainsi car son architecte et futur locataire s'appelait James Whaley. Il y aurait récolté plusieurs preuves tangibles de la présence de l'esprit de Jim Robinson, pendu un siècle plus tôt sur le site.

    Crédits photo (creative commons) : Joe Mabel

  9. La Maison-Blanche, Washington (États-Unis) : la célèbre demeure des présidents américains serait le siège de véritables assemblées entre ses anciens habitants. Il ne fallait donc pas être surpris, de tomber sur le fantôme de la femme de John Adams (deuxième président des États-Unis) en train de faire sa lessive.

    Crédits photo (creative commons) : UpstateNYer

  10. La mystérieuse maison Winchester, Californie (États-Unis) : la présence de cette demeure dans ce classement ne tient qu'aux affabulations de Sarah Winchester qui, après avoir perdu mari et enfants, est allée consulter une voyante. Cette dernière lui a affirmé que des fantômes avaient refroidi sa progéniture et sa moitié. Cela semble assez pour que le département américain du Commerce considère l'endroit comme pas très net.

    Crédits photo (creative commons) : Gentgeen

Sources : wikipedia & time