Salut les nazes. L’autre jour, je vous ai parlé des meilleurs films d’horreur français parce que Scream et American Nightmare c’est sympa 2 minutes mais nous aussi on sait faire des films qui font grave flipper. En revanche, il est vrai que les films d’horreur français sont aisément reconnaissables. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire. Alors ferme les yeux, respire, puis regarde autour de toi : si tu coches plusieurs des points ci-dessous, c’est que tu es dans un film d’horreur français.

1. Philippe Nahon tient un des rôles principaux

Ou Laurent Lucas. Parfois même tu peux trouver les deux en même temps (comme dans Calvaire). Et si c’est pas Philippe Nahon ou Laurent Lucas, c’est Béatrice Dalle qui mange des gens.

2. Le reste des acteurs à l'affiche n'a jamais fait de cinéma avant

Ou en tout cas ils ne sont pas connus. Du tout. Par personne.

3. Il y a toujours un moment où on découvre que ça a trempé dans l'inceste

C’est la petite touche française du genre de l’épouvante. On n’a pas que du gore. On a surtout ce je-ne-sais-quoi qui nous donne envie de nous suicider parce qu’on est beaucoup trop déprimé par ce film qui a détruit en nous toute forme de joie de vivre.

4. Ça se passe dans un hôpital ou dans une forêt

Ou dans une forêt qui borde un hôpital.

5. Y'a un mec qui bute des gens avec des outils agricoles

Et ce mec est généralement Philippe Nahon. Cf. Haute tension. Mais je suis sûre que si on fouille, le mythe de l’agriculteur tueur doit se retrouver dans d’autres exemples.

6. Il y a le logo "Mad Movies" sur l'affiche

Et une nomination pour un festival dans une ville qu’on est incapable de situer sur une carte. Souvent c’est une ville qui ressemble à un prénom accolé au nom qu’on donne à un grande surface liquide.

7. OK c'est mal joué, OK c'est mal monté, OK c'est cheap...

…mais c’est « un hommage au giallo ». Tu sais, ce genre cinématographique italien qui mélange l’horreur, le policier et l’érotisme et dont Dario Argento a été un fidèle ambassadeur. Bon bah voilà on va pas se mentir, le giallo c’est marrant mais ça n’a pas toujours bien vieilli.

8. Les réalisateurs préfèrent parler de "film de genre"

C’est tout de suite plus Positif-compatible.

9. C'est pas du tout le genre de film qu'on peut regarder en mode fun

Rapport au fait, comme on l’a déjà dit, que les films d’horreur français ont plus tendance à foutre le bourdon qu’à nous faire crier et sursauter.

10. Le titre n'annonce pas du tout la couleur

La nuit a dévoré le monde, Frontière(s), Calvaire, Trouble every day… On s’éloigne un peu de Souviens-toi l’été dernier, La nuit des morts-vivants, Le dernier exorcisme etc.

Allez, je vous tronçonneuse-french-kiss.