Dans la voiture entre potes c’est toujours la guerre : qui gère la musique ? La personne à côté du conducteur ? Ok mais que met-il ? Sa playlist ? Doit-il écouter les gens de derrière ? Le conducteur a t-il un droit de véto ? Autant de questions auxquelles on répond aujourd’hui avec cette charte de la gestion de la musique en voiture.

1. La personne à côté du conducteur a la priorité sur le choix musical

C’est elle qui possède l’outil, c’est elle qui est la plus proche de la radio, c’est donc elle qui a la priorité sur le choix. C’est comme ça c’est une loi immuable, c’est l’article 1 de la Déclaration des Droits de l’Homme.

2. Pas plus de 2 chansons par artiste à la suite

Oui car écouter du Indochine c’est cool, mais trop de Indochine tue le Indochine. L’objectif est d’avoir une relation intense mais éphémère avec chaque artiste. Et de privilégier l’hétérogénéité.

3. Disney n'est pas un artiste, on peut mettre un maximum de morceaux

Oui c’est la seule exception qui existe dans le game de la musique en voiture. Ainsi tu peux balancer 3 chansons du Roi Lion, 2 de Aladdin, 2 de Hercule et encore une bonne dizaine d’autres chansons ensuite, ça passe toujours crème.

Source photo : Giphy

4. 1 chansons sur 2 doit pouvoir être chantée à tue tête

Si une chanson est en anglais, espagnol ou latin LV3, il se peut fortement que personne ne chante, même si les gens kifferont. Du coup la loi impose par la suite une chanson francophone, du Garou, du Stromae ou du Johnny, l’important c’est que ça conjugue en français.

5. La conducteur / conductrice a un droit de véto sur n'importe quelle musique

Si la personne a côté doit gérer la playlist, le/la pilote a le dernier mot. « Qui tient le volant décide des chants », disait mon grand-père quand il roulait en tank sur les nazis.

6. Si on n'aime pas une chanson, pas la peine de gêner les autres qui chantent faux

Si c’est les lacs du Connemara et que par erreur de parcours tu ne connais pas les paroles, eh bien fais vœu de silence. Tu attends 3-4 minutes, puis tu pourras chanter sur du Manau.

Source photo : Giphy

7. La personne qui met la radio est immédiatement virée du véhicule

Même si ça roule en 6e vitesse sur la 4 voies, ça part en visage sur le goudron.

8. Pas de chanson triste, personne n'a envie que le/la pilote se jette dans un fossé

Donc les Hallelujah et autres chansons de rupture, on oublie tout de suite. Il ne faut que du bonheur, car à 130 km/h sur l’autoroute, il ne faut pas de larmes dans les yeux.

9. Sur une trajet de 2h, il faut au moins passer une fois "I will survive"

Depuis qu’on est champions du monde et qu’on possède deux étoiles, il faut mettre en place un système pour ne jamais oublier dont on vient. Eh bien cette astuce en fait partie.

Source photo : Giphy

10. Celui dans le coffre n'a droit qu'à deux chansons, et uniquement de Céline Dion

Et s’il pouvait s’exprimer assez fort pour qu’on l’entende ce boloss, il ne fait aucun effort c’est affligeant.

11. Il est autorisé de danser n'importe comment

Il est même obligé de pratiquer une chorégraphie toute pétée. Attention quand même au volant, et je ne parle pas de l’objet utilisé pour jouer au badminton mdr.

Ce texte fait office de Déclaration Officielle des Droits et Devoirs de la Musique en Voiture.