tintin
Crédits photo (creative commons) : Topito

Ça fait un petit moment qu'on voulait se faire un petit clash à la rédac, entre la #TeamTintin et la #TeamAstérix. Pour les tintinophiles, Astérix c'est chouette, drôle, mais ça ne vaut pas une aventure de Tintin. Pour les Astérixophile, Tintin est un petit con un peu chiant et rien ne vaut un bon gros jeu de mots de Goscinny. Pour nous c'est clair, dans la grande piscine de la BD franco-belge, Astérix est dans la pataugeoire et Tintin dans le grand bain. C'est une évidence, mais on va essayer de vous dire pourquoi. FUYONS MILOU !

  1. Tintin n'a pas besoin de potion magique pour dessouder du bad guys
    Parce qu'en termes de tricherie, Astérix et sa troupe de paysans attardés se posent là : et vas-y que je prends un petit coup de potion par-ci, une mini-gourde par-là. Pas de ça chez notre reporter belge qui, adepte de la savate, ne se gêne pas pour cogner avec élégance des matelots de 100 kilos et même un ours. Le vrai bad boy, c'est lui.
    uppercut
    Source photo : moserm
  2. Tintin au cinéma, ça a une autre gueule qu'Astérix et compagnie
    D'un côté Spielberg qui nous a offert un sacré bon Tintin tout en action et en course-poursuite, de l'autre Thomas Langmann qui a pondu le pire film français de la décennie avec Astérix aux Jeux Olympiques. Notre choix est vite fait. Et si Alain Chabat a sauvé l'honneur avec Mission Cléopâtre, c'était pour mieux couler de nouveau le couple de Gaulois moustachus avec l'infâme Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté. Non vraiment, laissez-les dans leur village, ça devient gênant.
  3. Tintin est le Indiana Jones belge
    Bien plus malin que le gros papouf d'Obélix et son pote nain et colérique Astérix, Tintin est un petit bonhomme intelligent et rusé capable de se sortir d'à peu près toutes les situations compliquées. Il sait conduire motos, autos, avions, hélicoptères, locomotives, fusée, sous-marin requin et même un char. De leurs côtés, Astérix et Obélix se traînent dans des calèches tirées par des boeufs. Deux styles, deux écoles.
    moto
  4. Tintin était raciste mais il a changé, parce qu'il en a dans le crâne
    Oui c'est vrai, on peut trouver Tintin raciste dans les premiers volumes, ne le nions pas. Mais les préjugés colonialistes étaient courants à l'époque, en 1930 (soit 30 ans avant le premier Astérix). Si Hergé a exprimé des regrets, il a aussi su faire évoluer son oeuvre avec des prises de position anti-colonialistes très claires, notamment dans le Lotus Bleu. En attendant, on vous invite à aller voir le seul personnage noir récurrent d'Astérix et Obélix, un pirate débile qui parle comme une caricature de Banania. BRAVO M'SIEUR UDERZO.
  5. Tintin a voyagé aux quatre coins du monde et même de l'espace
    Des aventures à l'autre bout du monde (URSS, le Congo Belge, Chine, Tibet, Pérou...), des enquêtes policières, des histoires d'espionnage, de la science-fiction, du fantastique, Tintin a même marché sur la Lune, 15 ans avant Neil Armstrong. Quand on est gosse, on a besoin de rêves et c'est pas avec ses aventures belgo-suisses qu'Astérix vendait du rêve, soyons sérieux.
    fusée
    Source photo : abondance
  6. Tintin a donné envie à plein de gosses de devenir journaliste. Qui a eu envie d'être gaulois ?
    L'aventure, les trésors, Tintin c'était ça avant tout, l'envie de partir avec sa loupe et son stylo pour résoudre des énigmes. Combien de jeunes garçons ont eu envie de devenir grand reporter après avoir lu un album d'Hergé ? On peut s'accorder pour dire que c'est pas des clodos bouffeurs de sangliers qui vont redresser la France.
  7. Tintin est ultra respecté partout, alors qu'il est roux avec une houpette
    Bon, faut dire qu'en face il a des moustachus à couettes en guenilles qui doivent sentir la gnôle et le vieux poisson, donc du coup ça aide. Avec son petit pantalon de golf, sa houppette et son petit chien, Tintin serait presque un hipster, méditez un peu là-dessus.
    portrait
  8. Astérix est une oeuvre qui ne sait pas s'arrêter
    Après la mort de Goscinny en 1977, Uderzo a continué la série en assurant lui-même le scénario d'albums et très vite la qualité a piqué du nez. Pire : il a annoncé que la série continuerait après sa mort. Que restera-t-il de l'esprit Astérix ? Regardez un peu les dernières sorties, plus navrantes les unes que les autres. Tintin, c'est 24 albums, point barre, et c'est bien suffisant.
  9. Le dessin animé Tintin est exceptionnel
    Doublages parfaits, ambiances inquiétantes à souhait, sans parler d'un des meilleurs génériques d'animés de tous les temps : pour plusieurs génération de gamins, Tintin c'est avant tout ça, un bon dimanche matin avec un bol de céréales et une aventure à l'autre bout du monde. Certes, Les 12 Travaux d'Astérix s'en sort avec les honneurs, mais on vous déconseille les derniers Astérix chez les Vikings ou chez les Indiens, plus que faiblards.
    dessinanime
  10. Lire Tintin ça fait un peu réfléchir
    Certaines personnes critiquent Tintin en disant que cette BD est chiante, pas assez drôle, contrairement à Astérix. Et c'est vrai que dans Tintin, il y a du texte, et qu'il faut réfléchir un peu aussi. Ce que les fans d'Astérix ont depuis longtemps renoncé à faire, si l'on en croit le résumé du tome à paraître : "Chez les Pictes, Il y a des Mac partout. Une source de calembours inépuisable. Entre les Mac Rampe et les Mac Reese, Astérix et Obélix vont avoir fort à faire pour libérer Camomillia des mains de l'affreux Mac Abbeh ! Voilà pour l'intrigue."
  11. Hergé est le roi de la ligne claire
    Artistiquement, Hergé est au dessus, c'est indéniable, d'ailleurs les créateurs d'Asterix lui ont souvent rendu hommage. Il a apporté son lot de révolutions dans la monde de la BD et vend aujourd'hui des planches au même prix que des toiles de maître. A coté de ça, on a Uderzo, un daltonien qui peint des chevaux en vert.
    couv
  12. Tintin est réservé à une élite avertie : les tintinophiles
    Alors oui, c'est vrai que dit comme ça, ça fait un peu pédant, mais il faut ouvrir les yeux : Astérix est une bonne bande dessinée pour enfants qu'on relit aux toilettes pour se marrer. Tintin est une BD plus riche, plus profonde, qu'on relit avec plaisir près de la cheminée les longs soirs d'hiver.
  13. Milou fout une rouste à Idéfix n'importe quand
    Milou libère son maître emprisonné, se bat contre toute une animalerie féroce et, pour couronner le tout, il ne chiale pas quand on coupe des arbres. C'est important.
    milou2
  14. Tintin combat contre des VRAIS méchants
    Quand Astérix et Obélix déboîtent gentiment 3 sangliers et quelques légionnaires maigrelets, Tintin et Milou font face à des menaces un peu plus sérieuses avec des méchants dignes de ce nom. Mitsuhirato est un trafiquant de drogue, Rastapopoulos un criminel mondial et sadique, Bobby Smiles un mafieux rival d'Al Capone, bref, on n'est pas là pour beurrer des tartines. En plus, Tintin il utilise des GROS GUNS.
    ratatatatatat
  15. Et s'il n'y avait pas de vrai vainqueur ?
    Comparer Asterix à Tintin revient à comparer Alain Chabat et Steven Spielberg, c'est impossible. On a tous La Cité de la Peur et Indiana Jones en VHS. Chaque œuvre a marqué notre enfance et l'histoire de la bande dessinée. L'un nous a fait rire, l'autre voyager. (Non en vrai, le vainqueur on le connait tous, et il ne vit pas dans une cabane en rondins, si vous voyez ce que je veux dire.)

On sait bien qu'Astérix est plus populaire, on sait bien que la bataille est presque perdue d'avance, mais comme Tintin, on ne baissera jamais les bras. Donnez votre pouce les tintinophiles, et faites tourner ce top !

Lire aussi le top des raisons de croire qu'Asterix défonce Tintin.