LES GARS, ça fait je sais même plus combien de semaines qu’on est confiné (j’ai arrêté de compter perso) et c’est pas prêt de s’arrêter tout de suite (on prend les paris ? Moi je dis qu’on verra pas grand chose de l’extérieur sur toute l’année 2020, qui dit mieux ?). Alors dans cette conjoncture, les réflexes de base qui régissent une société éduquée comme par exemple mettre une culotte propre, porter un pantalon (et pas un jogging), se coiffer (et pas une de ces coiffures horribles du confinement), et se laver ne font plus vraiment partie des priorités. Et tant mieux. Parce que se laver c’est super chiant. Mettons fin à cette mascarade par pitié.

1. C'est l'occasion de réduire sa consommation de flotte : la planète nous remerciera

80 litres d’eau qui partent en 5 minutes sous la douche… et l’écologie tu connais ? Si on veut être sympa pour la planète, faut lâcher un peu les nappes phréatiques, les cocos. Et pour ça y’a pas 36 solutions, il faut dire STOP aux douches. Perso, je ne tire même plus la chasse d’eau. D’ailleurs je ne bois plus d’eau non plus comme ça je limite au maximum mon impact.

Source photo : Giphy

2. C'est bon pour la santé de réduire la quantité de douches

Alors bien sûr, arrêter de se laver à tout jamais c’est pas bien. Mais prendre des douches tous les deux ou trois jours plutôt qu’une douche quotidienne, c’est très bon pour t’immuniser contre les agressions extérieures (pas contre le coronavirus, je t’arrête tout de suite). L’eau et le savon assèchent notre doux épiderme et une douche quotidienne empêche le renouvellement de notre flore naturelle. Oui, car même toi assis dans ton fauteuil de bureau à manger des trucs gras en espérant avoir une raison valide de ne plus te laver à la lecture de ce top, tu ne le sais peut-être pas mais tu as une flore naturelle.

3. Bizarrement, tu as plus de chances de pécho en prenant moins de douches

Même si tes chances de pécho une personne issue du monde extérieur par les temps qui courent c’est pas gagné, cela peut s’appliquer à ton couple en confinement. Selon une étude indiscutablement sérieuse, l’odeur de la sueur attire davantage le mâle ou la femelle en face de vous que la sordide odeur aseptisée du déo.

Source photo : Giphy

4. L'eau ça coûte cher

Le prix moyen de l’eau en France est de 3,85 € par mètre cube. Or si on reprend notre base de 80 litres d’eau pour 5 minutes de douche, ça fait 0.08 m3 d’eau consommée soit 30,8 cents. Or si on prend une douche tous les trois jours au lieu d’une douche quotidienne, sur 365 jours ça fait 37,47 € au lieu de 112,42 € par an. Soit 74,95 € d’économie. Soit presque l’équivalent d’une armoire Ikea ANEBODA à 79 €. Si vous faites sauter encore 13,15 douches, l’économie sera parfaitement égale au prix de cette armoire must have de votre living room.

QUANT AU SAVON JE VOUS RACONTE MÊME PAS.

5. Le gant de toilette, y’a que ça de vrai

Comme au bon vieux temps à la papy mamy, tu peux pratiquer la « toilette du chat » (qui ne consiste pas à te faire laver par ton chat, attention) pour maintenir les maigres restes de ton intégrité sociale. Tu feras des économies d’eau, d’argent, tu préserveras la planète et tu seras sans doute plus propre qu’en passant deux heures à moisir dans ton bain.

Source photo : Giphy

6. Bonne nouvelle : ton vagin (et celui des autres) est autonettoyant

Eh oui pas besoin de s’acharner avec huit savons différents pour que ça sente bon la prairie dans la culotte, c’est pas fait pour. Cette petite merveille se nettoie toute seule comme une grande. Cela fait partie des grands pouvoirs du vagin.

7. Tu auras moins de risques de faire de l'asthme

Selon une étude, le fait de trop se laver réduirait les défenses immunitaires et les gens seraient plus susceptibles de développer des allergies ou de faire de l’asthme. Morale de l’histoire : l’homme (ou la femme hein) sale est immortel. Ou presque.

Source photo : Giphy

8. De toute façon, il y a vachement moins de gens pour te juger et être témoin de ta puanteur

C’est l’avantage du confinement, tu es PEINARD. Personne ne percevra l’odeur de tes aisselles à travers l’écran en visioconf’.

9. En réalité, plus tu te laves plus tu pues

Ça semble paradoxal bien sûr mais c’est pourtant la vérité vraie. Il se forme naturellement sur notre épiderme un microbiote cutané, cette fameuse flore naturelle, fine couche qu’on détruit en la savonnant comme un malpropre ce qui a justement pour effet de faire apparaître plus vite les mauvaises odeurs.

10. Le seul lavage indispensable au quotidien (et même plusieurs fois par jour), c'est le lavage de mains

Là dessus on est d’accord, on rigole pas. Se laver les mains fait partie des réflexes sanitaires plus que jamais indispensables. Mais le reste, on vous dit ça sert à rien. Alors profitez du confinement pour franchir le cap, vous allez schmouker les premiers jours et rapidement vous habituer et laisser votre corps reprendre ainsi une odeur neutre, donc qui ne pue pas.