Ça y est, c’est l’été, le début des vacances, les bouchons sur l’autoroute, les canicules, les beaufs en tongs et les soirées mousses. Mais c’est aussi les heures passées à la plage au bord de la mer, à cramer sous un parasol au milieu de tous les connards qui font la même chose que toi, magazine people dans une main, crème solaire dans l’autre, avec ton môme et ceux des autres qui courent partout. La prochaine fois, abstiens-toi, ça sera mieux pour tout le monde.

1. Tu ne pourras pas le lâcher des yeux une minute

Parce que tu sais que si c’est le cas, même 30 secondes, il se retrouvera à l’autre bout de la plage, ou au milieu de l’eau, ou au fond d’un trou creusé par un autre gamin. Résultat, la plage n’est plus du tout synonyme de vacances, puisque tu n’as pas une seconde de répit.

2. Tu vas te prendre la tronche avec d’autres vacanciers

Parce que ton môme va leur foutre du sable sur leur serviette, ou dans leurs yeux, ou bien il va faire trop de bruit, ou il va se tromper de serviette, ou il va défoncer les châteaux de sable des autres enfants, bref tu risques de tomber sur un paquet de cons à qui ça ne va pas plaire. Et les vacances, c’est pas fait pour s’engueuler.

3. Tu devras dépenser une fortune en protections solaires

Entre la crème indice 8000 qui coûte un demi bras, le tee-shirt anti-UV, le chapeau, les lunettes, le parasol anti-UV lui aussi, t’as déjà cramé une bonne partie du budget vacances, tout ça pour que ton môme finisse par tout retirer et se baigner à poils.

4. Il va choper une mycose

Le sable, ça n’a rien de clean comme truc, surtout quand tu imagines le nombre de personnes par jour qui posent leurs fesses dessus. C’est un coup à choper des mycoses, des verrues et des champignons, mais pas de ceux que tu peux manger en salade, tu penses bien. Vraiment charmant.

5. Tout ça pour finir par le perdre et devoir appeler les gardes-côtes

Parce que ton gamin ressemble à tous les autres, et que tu te rends compte au bout d’une demi-heure que ce n’est pas le tien que tu suis des yeux, mais un gosse lambda qui a ses propres parents. Ce qui veut dire que tu ne sais absolument pas où est le tien, et là, c’est la panique la plus totale.

6. Le sable, ça gratte

Ouais, et l’eau ça mouille, je sais. Sauf qu’avoir un môme qui passe sa journée à se plaindre parce qu’il a du sable dans son slip, dans ses cheveux, que ça le saoule, et bla-bla-bla, franchement la prochaine fois laissez-le à l’hôtel hein.

7. L’eau est froide

Bah oui, l’eau de la mer ou de l’océan, ça n’a pas la même température que l’eau de la piscine. Sauf que ton gamin ne le supporte pas, et qu’il exige de rentrer à l’hôtel/camping/AirBnB pour se jeter dans une eau à 28 degrés, et pas moins.

8. Tu vas finir ensevelie sous le sable

Parce qu’au bout d’un moment, ton enfant va s’ennuyer, et son activité favorite va être de creuser un gros trou pour que tu puisses te mettre dedans et qu’il te recouvre de sable. N’importe quel psy pourra te dire qu’il y a un petit truc à creuser en rapport avec la mort et l’Oedipe, mais bon, on en est pas là hein.

9. Tu vas devoir y aller à des horaires respectables

Genre avant 11h du matin, et après 17h, pendant les heures les moins chaudes de la journée, pour que ton gamin ne ressemble pas à une merguez oubliée sur une grille de barbecue. Sauf que toi, t’as bien envie de cramer tout l’après-midi sur la plage, genre entre midi et 16h, mais non, c’est plus possible ça, faut être raisonnable. Quelle plaie.

10. Il va te réclamer des beignets dégueu

Tu sais, ceux qui traînent dans le petit panier en osier du plagiste et qui restent enfermés en plein cagnard pendant des heures… Précisément ceux-là, au Nutella de préférence, vendu 4 euros, alors que globalement, c’est juste de l’huile et du sucre. L’arnaque quoi.

Franchement, la plage c’est surfait hein.