Etre le patron dans une boite, c'est certes un fardeau de responsabilités, mais c'est surtout une belle opportunité à saisir pour être odieux avec ses petites mains sans lesquelles on ne serait rien. Être le boss, on veut dire le big boss, du genre Marc Zuckerberg ou Tony Soprano, c'est plus qu'un job, c'est une attitude, c'est un mode de vie. Petite sélection des incontournables pour tout gros bonnet qui se respecte. Et qu'on respecte du coup, par la force des choses.

  1. Laisser parler les autres en réunion et finir par dire "dis donc, je viens d'avoir une idée"
    En reprenant exactement les mêmes. Et déclencher un tonnerre d'applaudissements. Etre Boss, c'est savoir s'imposer, même quand t'as rien à dire.
  2. Harceler sexuellement ses employées que tu appelles toutes "mon petit"
    Là où les cadres "intermédiaires" se contentent d'attraper les stagiaires, "le boss" peut se servir dans le vivier d'employés qui grouillent dans les couloirs. Et élargir au besoin son cheptel si le vivier local n'est pas suffisant
  3. S'asseoir (lourdement) sur les lois de son pays
    Et disposer d'une armée d'avocats pour expliquer au juge votre conception inventive de la comptabilité, votre pratique certes brutale mais efficace de la gestion des ressources humaines et votre respect d'une certaine tradition qui consiste à péter les genoux des gens qui vous doivent de l'argent, même un peu.
  4. Tuer un homme de main sur un coup de tête
    Un vrai boss passe ses coups de sang sur le premier venu, en général un sous-fifre qui traîne dans le bureau. Version light : couper des doigts au coupe-cigare: y'a un côté hyper visuel qui fera date.
  5. Avoir une large collection de sbires pour exécuter diverses corvées
    Acheter du pain, aller chercher des trucs au pressing... Le sbire exécute sa tâche avec la peur au ventre et s'il ramène une baguette ordinaire (et non moulée, comme on lui a demandé), c'est une balle dans la tête, ou au mieux, une grande tarte dans la gueule, donnée par un autre sbire missionné pour cela. On ne déconne pas avec les tâches quotidiennes.
  6. Boire comme un trou et fumer le cigare
    C'est bien connu, un verre de scotch à 14h au 55éme étage ce n'est absolument pas cliché. Si en plus tu fumes le cigare ("like a sir" ou "à la Mad Men") les gens t'en seront reconnaissant, ils devineront un monde magique rempli de secrétaires, d'argent, de fonds de pension à détourner et de pouvoir ! Attention : le cigare est forcément cubain roulé par un cul de jatte aux mains musclées, dont le tabac est récolté par des enfants sous-payés, sous-éduqués, et mal nourris. Ne transigez pas avec la qualité...
  7. Finir toutes ses phrases par "Tu me manques de respect là"
    Le tout sur un ton légèrement agressif. Très efficace si la personne en face n'a encore rien dit
  8. Se faire faire une carte de visite "C'est moi le boss, salope"
    Comme dans The Social Network, mais version française.
  9. Avoir une boîte de caviar à soi à la cantine
    Et la laisser assez largement en évidence. Et même si vous n'allez jamais à la cantine
  10. Fumer soi-même son saumon avec son cigare Cubain...
    La traçabilité, c'est important, à tous les niveaux
  11. Se servir d'un stagiaire comme table basse.
    Prendre le premier venu. Marche aussi avec un intérimaire.
  12. Appeler tous ses employés avec le même prénom.
    Pour ne pas de tromper, jamais.
  13. Se promener parmi les employés avec un air grave et dire doucement à son assistant en pointant du doigt "Lui. Elle. Lui. Lui..."
    Finir par un "pour les autres on verra plus tard".
  14. Avoir un bureau avec une vue imprenable sur la ville, forcément
    Et on parle là d'une ville avec un peu d'allure : New York, Hong Kong ou Dubaï. Parce que passer un quart d'heure dans l’ascenseur pour admirer du 55ème étage la banlieue de Charleroi ou un terrain vague de Grozny, c'est un peu con. Si tu es un vrai boss, choisis une ville à ta mesure.
  15. Faire installer un vrai "green" dans son bureau pour améliorer son putt au golf
    C'est important de savoir se détendre au boulot.
  16. S'imposer le costard cravate, La Rolex, les pompes en croco et tout le tintouin
    Le gros bonnet s'habille sur mesure et soigne ses boutons de manchettes. Rien de tel pour exhiber votre statut social que de porter des vêtements ayant eu une vie antérieure : vos chaussures ont, autrefois, dévoré des gazelles venant s'abreuver près un ruisseau. Votre manteau à un jour gambadé dans la forêt en sentant le soleil lui caresser le museau. Parfait vous êtes un pur de pur, un chef, un gagnant.
  17. Avoir un ascenseur qui mène direct à ton bureau
    Avec une clé qui autorise l'accès au dernier étage. L’ascenseur s'ouvre au 55ème et vous êtes accueilli par une peau d'ours polaire ou carrément par un tapis rouge. Il est 14h, votre journée de "Boss" peut commencer. Non, un whisky d'abord.
  18. Avoir un petit bouton ridicule pour appeler un grouillot depuis son bureau
    Buuuuuzzzzz... "Montez moi un café, et que ça saute!"... Buuuuzzzzz "Envoyez moi une stagiaire dans mon bureau. N'importe laquelle..." Buuuuuzzzzzzzz "Qu'on ne me dérange pas aujourd'hui, je fais un Rubik's Cube"
  19. Avoir une trappe dans son bureau
    Pour faire disparaitre un subalterne incompétent. Amplifier le bruit, au besoin: ça impressionne.
  20. Rien
    Ne rien branler de la journée, et être payé quand même de manière indécente, c'est ça être un VRAI boss.

Et vous, vous ferez quoi quand l'ascenseur social vous aura mené au 55ème étage?

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Sinon, si tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool du web :