Quand on se désespère face à la persistance des inégalités hommes/femmes, on entend souvent le refrain bien connu du « Oui, c’est vrai, mais en France quand même, on est en avance par rapport au reste du monde ». Oui, c’est sans doute mieux d’être une femme en France qu’au Pakistan, mais ce n’est pas parce que c’est mieux d’être chômeur en France qu’en Grèce qu’on n’espère pas le plein emploi. Se satisfaire du paradigme actuel, c’est se satisfaire d’une situation totalement inégalitaire au nom du « tout doux, ça viendra les meufs, les mentalités changent doucement » et surtout de la flemme de faire quoi que ce soit. Pour info, les femmes sont appelées à cesser de travailler aujourd’hui 7 novembre à 16h34 et jusqu’à la fin de l’année pour protester contre les inégalités salariales dont elles font l’objet.

1. Les femmes représentent 40% des salariés du privé et 20% des cadres dirigeants

En 10 ans, la part de dirigeantes dans les entreprises françaises a augmenté de 1%. Je sais pas si ça avance, mais ça avance pas vite dans ce cas.

2. Les métiers sont encore hyper genrés

Les femmes représentent 98% des secrétaires et des aides-soignantes et 88% des employés de comptabilité. Par contre, 90% des PDG de grosses entreprises sont des hommes. Seuls 20% des membres présents dans les Conseils d’administration sont des femmes.

Source photo : Giphy

3. Seules 25% des femmes gagnent plus que leur conjoint

L’apport des femmes aux ressources familiales se situe généralement autour de 36%. Par ailleurs, à poste strictement équivalent, une femme gagne en moyenne 9% de moins qu’un homme.

4. Les femmes se tapent tous les jours 2 heures de tâches ménagères en plus en moyenne que leur conjoint

Au total, elles se tapent 4 heures de tâches ménagères. Cela induit une autre réalité : les femmes disposent de 30 minutes de temps libre en moins que les hommes. Chaque jour.

Source photo : Giphy

5. Seuls 27% des députés sont des femmes

Par ailleurs, les femmes représentent 20% des sénateurs et 14% des maires. Pour 53% du corps électoral. Aux dernières élections législatives, 60% des candidats étaient masculins.

6. Le monde culturel est complètement trusté par les hommes

En Europe, 1 film sur 5 est réalisé par une femme. Le scandale de la sélection pour le Grand prix du festival d’Angoulême est aussi révélateur. Les dirigeants du festival avaient sélectionné exclusivement des hommes, arguant qu’ils n’avaient pas de femmes à sélectionner. La preuve d’un désintérêt pour la culture produite par des femmes, mais aussi d’une approche genrée du monde culturel, les productions artistiques féminines étant souvent circonscrites à des thématiques considérées comme propres aux femmes et jugées moins inventives ; la faute en revient à un monde éditorial dominé par les hommes, lesquels, par leurs choix, enferment les auteures dans ce rôle.

Source photo : Giphy

7. Les clichés sur les femmes ont la vie dure en matière d'agression sexuelle

25% des Français sondés, hommes et femmes confondus, considèrent qu’une fille qui porte une tenue sexy cherche un peu si elle se fait violer. Au moins, en matière de connerie, c’est paritaire. D’autres statistiques affligeantes ici.

8. Les joueuses professionnelles de foot gagnent 4 fois moins que les joueurs professionnels masculins

Première et deuxième divisions confondues, les joueuses de foot professionnelles gagnent en moyenne 3500 euros bruts par mois, en France. La moyenne est de 12.000 euros pour les hommes.

Source photo : Giphy

9. 9% des femmes subissent un temps partiel en France

Seuls 2,2% des hommes sont concernés par le problème. Mais c’est sûr qu’elles ne doivent pas complètement subir non plus, j’imagine que c’est plutôt un semi-subissement, on les connaît les gonzesses dès qu’elles peuvent avoir du temps à passer avec leurs gosses, elles foncent, quoi.

10. Les femmes représentent 30% des étudiantes dans les filières scientifiques

Et on parle essentiellement des professions médicales. On oriente naturellement les filles vers les filières littéraires, qui débouchent généralement sur moins de fric (je peux en témoigner), mais comme de toute façon on ne leur permettra pas vraiment de créer de la culture plus tard, on leur destine prioritairement des boulots de dame du CDI. D’ailleurs 100% des dames du CDI sont des dames.

Mais c’est vrai que quand on regarde la primaire du RPR, d’où sortira probablement le futur Président, et qu’on y voit une seule femme au milieu des mecs vieux, on se dit que ça va changer radicalement dans les années à venir.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :