Sur Instagram, il y a 95 % de trucs pas intéressants et 5 % de trucs toujours pas intéressants mais véhiculés par des influenceurs qui ont plusieurs millions d’abonnés ce qui leur confère le droit d’être pas intéressant mais que vachement plus de monde soit au courant. Bref, vous l’aurez compris, quand on parle d’influenceurs Instagram, il y a souvent beaucoup de médiocrité en jeu.

1. Ceux qui louent un loft pour faire pleins de photos et avoir l'air riche

A New-York, il y a plein d’instagrammeurs en quête de notoriété. Le problème c’est que la principale fonction d’Instagram c’est de donner envie aux autres. Difficile à faire quand on vit dans une chambre de bonne toute pétée. Pour régler ce problème insupportable, une agence a ainsi mis à disposition un appartement en plein Manhattan (pour la modique somme de 15 000 $ par mois) afin que les Instagrammeurs le louent à l’heure pour une séance photo qui fera croire qu’ils mènent une vie vraie luxueuse avec rooftop et compagnie. Le truc marrant c’est que du coup on retrouve différents instagrammeurs dans le même cadre et c’est bien ridicule (source).

2. Cette instagrammeuse canadienne qui balance une chaise du 30ème étage sur la route pour sa story

Y’en a qui sont prêts à aller très loin pour gratter du buzz. C’est le cas de Marcelle Zoia, une Canadienne de 19 ans qui a posté une story la montrant en train de balancer une chaise depuis le 30ème étage d’un gratte-ciel sur une des autoroutes les plus fréquentées de Toronto. Heureusement, personne n’a été blessé (ce qui relève du miracle) mais l’instagrammeuse a été honnête, elle s’est rendue d’elle-même à la police (source).

3. Ceux qui ont lancé le "hot water challenge"

Les challenges sur Instagram sont monnaie courante. Tous aussi ridicules les uns que les autres, ça c’est une évidence, mais certains sont particulièrement dangereux. Dans le genre, on a ainsi le hot water challenge qui consiste à s’ébouillanter le corps. Evidemment, ça a entraîné de regrettables accidents et même la mort de quelques participants à ce grand concours de la lose (source).

4. Cette instagrammeuse qui propose des cours pour apprendre à être soi-même... à 165 $ de l'heure

L’instagrammeuse Caroline Calloway (armée d’un million d’abonnés) a proposé des séminaires (limités aux 1000 premiers inscrits) à 165 $. Un peu reuch dans le genre. Alors évidemment c’est pas passé crème et elle s’est bien vite faite accuser de comploter une petite arnaque. L’influenceuse a fini par annuler le projet, s’excuser platement et même rembourser les super motivés qui avaient raqué. Les bouffons. (source)

6. Kendall Jenner qui fait un gros teaser sur son envie de venir en aide aux gens et de partager des confessions intimes... avant de révéler quelques jours plus tard son nouveau partenariat avec la marque ProActiv qui lutte contre l'acné

Comme on le voit dans la vidéo ci-dessous partagée par Kris Jenner sa maman, Kendall n’a pas peur de se confier si cela peut aider les autres qui souffrent. On ne sait pas de quoi elle parle. La tension est à son maximum. Les abonnés sont pendus à ses lèvres. Tout ça pour apprendre qu’au final elle voulait juste confier qu’elle avait de l’acné adolescente ce qui justifiait son partenariat avec la marque ProActiv. C’est beau putain. Lutter contre l’acné ET les injustices sociales (source).

7. Les instagrammeuses qui se font passer pour des noires parce que c'est plus cool

On dépasse même le concept du « blackface » pour se diriger vers le « niggerfishing », c’est à dire des blancs qui se font passer pour des noirs en grimant leur taux de mélanine. on ne pige pas trop quel est le sens de cette démarche mais il semblerait que l’appropriation des codes afro-américains soit super branchée (source).

8. Les influenceurs qui chialent parce qu'un hôtel refuse de leur offrir des nuits gratuites

Ça arrive de plus en plus souvent dans le milieu de l’hôtellerie, des influenceurs auto-proclamés qui grattent des nuits gratos dans les hôtels de luxe pour en faire ensuite la promo sur les réseaux sociaux. Mais n’est pas Natoo qui veut. C’est ainsi qu’une youtubeuse s’est fait prendre à son propre jeu en accusant dans une story un hôtel de ne pas l’inviter à l’œil. Malheureusement pour elle, son indignation n’a pas trouvé beaucoup de soutien, au contraire (source)…

9. Les influenceurs qui en font un peu trop sur la mise en scène (c'est bon on vous a grillé les gars)

On est tout particulièrement fan de ce compte Instagram @YouDidNotSleepHere qui se fout éperdument de la gueule des influenceurs qui font genre ils dorment dans des endroits super cool alors qu’il y a fort à parier que c’est totalement bidon.

10. Les inflenceurs qui se mettent en scène en train de sauver des pays pauvres

Faire de l’humanitaire c’est bien. Faire de l’humanitaire quand on n’y connait rien juste pour dire qu’on fait de l’humanitaire, c’est de la merde. Ainsi le site Humanitarians of Tinder dénonce cette mouvance qui consiste à se mettre en scène comme occidental blanc et bien portant entouré de petits Africains (le pays on s’en fout) trop choupi. Cette mise en scène est de plus en plus décriée et surtout moquée comme sur le compte Instagram montrant une poupée Barbie qui « sauve » l’Afrique avec ses photos percutantes (source).

Et on ne parle les instagrammeurs qui payent pour augmenter leur nombre d’abonnés ce qui constitue la plus grande tristesse de l’humanité.

Source : Cracked, Télérama