L’autre jour c’était un mercredi et on vous a demandé quel était non pas le meilleur mais le pire fruit du démon des mers le plus désagréable en bouche. Que ce soit pour son aspect, sa couleur ou son goût des plus curieux, la planète mollusque divise. Âmes sensibles s’abstenir. En tout cas on vous a fait voté, le peuple s’est exprimé, ce classement est 100 % véridique.

1. Le bulot

Un gros ver très épais, voilà ce que c’est quelque part un bulot. Sa couleur est pas des plus raffinées, c’est spongieux, et ça fait « gloup » quand on l’avale sans le croquer. Produit 100 % satanique.

Crédits photo (creative commons) : © Hans Hillewaert

2. L'huître

L’huître, c’est juste un mollard qu’on aurait trempé dans la Méditerranée, ni plus ni moins. C’est déjà suffisamment difficile d’en avaler, v’là-t’y pas que des gens en mangent par douzaine. « Mais c’est rempli d’iode ma chérie ! » oui bah si je veux de l’iode je bois la tasse.

Source photo : Giphy

3. Le poulpe

J’ai une confession à vous faire : je n’ai jamais réellement testé le poulpe (rapport à la texture mi-caoutchouteuse mi-fondante) mais je vous fais confiance si vous dites que c’est cradingue.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Les couteaux

Dans les couteaux, on trouve à peu près le même genre de mollusques présents dans les coquillages : salés, visqueux et légèrement vivants à l’ouverture, un cocktail détonnant. Bon après il paraît qu’Alain Ducasse et Pierre Sang arrivent à en faire des trucs pas trop trop crados. Je demande à voir mes petits potes.

5. L'araignée de mer

L’araignée de mer a plus ou moins le goût du crabe, soit une chair blanche très fine mais je peux comprendre que le peuple français prenne peur à la vue de ces grosses pattes de bâtardes d’araignées. Les goûts et les couleurs comme on dit… À méditer…

6. Le bigorneau

Le bigorneau, c’est grosso modo une version XXS du bulot du coup en un coup de pic, le machin est déjà sorti de sa coquille prêt à être dégusté. Pour le meilleur et pour le pire.

7. La seiche

Cet animal à fort potentiel gluant a un peu trop tendance à être confondu avec son cousin le calamar. Lui est allongé, et elle plus arrondie, petite, avec des tentacules bien concentrées au niveau du faciès ce qui fait d’elle un mollusque bien dégueu. Dans l’assiette l’aspect est plutôt pas mal, sous les dents c’est une autre histoire.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. La méduse

Bon alors avant de crier beeeeeerk sachez que la salade de méduse est un mets typique du Japon, de la Chine etde la Corée donc ne soyez pas surpris de trouver de la salade de méduse au menu. Si toutefois vous aimez vivre dangereusement, sachez que sa texture n’est ni gélatineuse ni visqueuse contrairement à ce que son body laisse penser.

Source photo : Giphy

9. La palourde

Bon bah décidément les coquillages n’ont pas la côte (atlantique) Serait-ce pour son ouverture des plus compliquées ou la grosse limace jaune qui se planque à l’intérieur ? Je ne sais…

10. Les coques

Ok pour ce fruit on s’est même pas emmerdé à trouver un nom plus élaboré. C’est juste une coque quoi. Clairement ça ne présage rien de bon pour ce qu’il y a à manger dedans.

Le poisson-pénis n’a pas démérité.