Quand on a le malheur de devoir partager ses parents, ça peut souvent tourner au clash. Et, quelques soient les fratries, y’a toujours quelques phrases qu’on peut entendre partout, c’est comme ça, le manque d’originalité est total.

1. « C’est lui qui a commencé ! » 

Dans tous les cas, c’est jamais de la faute de personne. Pour trancher, vous pouvez en prendre un pour taper sur l’autre.

Source photo : Giphy

2. « De toute façon, t’es adopté »

« Et ton père, c’est même pas ton vrai père, t’as pas remarqué que tu ressembles à personne dans la famille ? » Bonjour la bonne ambiance.

3. « Tout le monde sait que c’est toi le préféré »

Et c’est pour ça que t’as toujours du rab de gâteau au chocolat et que t’as une télé dans ta chambre, enfoiré.

4. « Je te déteste »

Phrase sortie à peu près 67 fois par semaine, en réponse à des actes plus ou moins importants, tels que « tu m’as piqué mon mec » ou « pourquoi t’as pissé dans mon lit ? »

5. « Arrête de me copier »

« J’ai une vraie personnalité contrairement à toi, je suis une âme libre, arrête d’essayer de m’égaler, tu n’y arriveras pas ».

Source photo : Giphy

6. « Si tu caftes, j’te tue »

Et je tue ton poisson rouge aussi. Et tu retrouveras de la mort aux rats dans tes céréales.

7. « J’vais le dire à maman ! »

Comme ça tu vas te faire engueuler, et moi je serai pour toujours le préféré de la famille.

8. « J’te préviens, c’est toi qui prend maman pour les vacances »

On avait dit que cette année c’était ton tour, moi j’me la suis déjà tapée à Noel et au Nouvel an.

9. « C’est MES affaires ! »

Arrête de me piquer mes fringues/maquillage/pompes/jeux/thunes ou je crame ta chambre.

10. « T’façon, t’étais pas désiré »

T’es un accident, la capote a craqué, tu devrais même pas être né(e), alors file moi ta part de quiche.

Source photo : Giphy

Liste non exhaustive bien évidemment, on attend vos punchlines dans les commentaires.